Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    Adieux sans peines | ft.Ahsoka

    avatar
    Messages :

    67

    Localisation :

    Antiopée

    Métier :

    Scientifique de l'Enclave

    Code couleur :

    #0099cc

    Crédits :

    460

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Pour les antiopéens, certaines choses de l'enclave lunarienne tenaient de l'absurde. Les jardins aménagés, par exemple. Pourquoi faire un tel jardin lorsque le complexe lui même est entouré de verdure, enserré dans la jungle à la flore la plus variée et vivante de la galaxie ? Les lunariens aimaient tout contrôler. Y compris la nature. Que les choses collent à leur vision, leurs besoins.
    Malgré cette absurdité, Nuawa aimait passer du temps dans cet endroit, et ce, depuis la première fois qu'elle était venue. Ca avait presque quelque chose d'exotique, pour une antiopéenne, d'observer cette nature à moitié… naturelle, en somme. C'est avec un sourire à la fois optimiste et un peu mélancolique que la chirurgienne traversait les jardins d'un pas allant, sa dernière valise roulant derrière elle. La jeune femme n'avait pas besoin de faire ce détour mais elle l'avait voulu. Elle faisait ses adieux à un travail qu'elle ne pourrait peut-être pas retrouver une fois son congé terminé, quand bien même un changement d'avis de sa part, s'il n'était pas trop tardif, lui permettrait de retrouver son poste bien vite. Quelques minutes plus tôt, Nuawa avait même cédé, en croisant l'un des superviseurs de son ancien département, et accepté d'éventuellement participer à des travaux et autres missions à distance pour l'Enclave. Elle leur devait bien ça.

    Mais là, elle partait. Elle ne savait pas du tout où elle allait, mais Nuawa prenait son envol. Elle appréciait une dernière fois les jardins de l'enclave en supposant - peut-être à tort - qu'elle ne les reverrait plus. Soupirant, elle regrettait un peu de n'avoir pu faire ses adieux à tout le monde. Chaque petit robot volant qui passait avait malgré tout droit à ses salutations individuelles, on ne change pas les gens en une décision radicale et Nuawa se souvenait de chacun d'eux par le petit surnom qu'elle leur avait donné.

    La chirurgienne faisait ses adieux pleins d'émotion à un énième robot arroseur du jardin lorsqu'elle aperçut au loin une tête connue. Si Nuawa était un rayon de soleil atypique dans cette enclave aux scientifique parfois trop sérieux, des lunariens coincés comme son père - et pourtant il sortait du lot de ses compatriotes - elle avait ses affinités. Parmi tous ces gens envers qui elle se montrait si aimable et sympathique, certains parvenaient à obtenir son attention, son intérêt. C'était le cas d'Ahsoka. Quand bien même cette dernière était plus âgée que Nuawa, Ahsoka était plus une pote qu'une figure de grande soeur. Le genre de personne qu'elle aurait pu embarquer dans n'importe quelle folle aventure. Ce n'était pas forcément judicieux de le faire, cependant, les deux étant aussi inconscientes face au danger l'une que l'autre.

    Le sourire aux lèvres, Nuawa s'approcha, tentant de se faire discrète. Elle échouait la plupart du temps, elle n'avait rien d'une exploratrice aguerrie ou d'une roublarde. Et avec tout le barda qu'elle transportait dans sa valise, Ahsoka l'entendrait probablement arriver de loin. Constatant que sa valise la trahissait de toute façon, l'antiopéo-lunarienne choisit une approche qui lui était plus naturelle. Les cris d'enthousiasme. "Ahsoka ! T'es là ! J'ai cru que je te verrais pas avant de partir. Alors ? J'ai toujours aucun moyen de t'embarquer avec moi ? Je sais que j'ai aucune idée d'où je vais mais c'est ça aussi l'aventure, non ?"
    avatar
    Messages :

    31

    Localisation :

    antiopée.

    Métier :

    fabricante d'animaux robotiques.

    Code couleur :

    #8472a4

    Crédits :

    160

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Pour une rare fois, tu avais décidé de quitter ton bureau dans l’enclave pour t’installer dans un lieu moins conventionnel. Envie soudaine de te changer les idées, elle n’a rien d’idiot pour autant puisqu’un peu de nature est exactement ce dont tu as besoin. Cela te permettrait de te changer les idées avec ce qui se rapproche le plus de la nature, mais aussi de tester les nouvelles configurations du robot sur lequel tu travailles. Après tout, toi qui cherche à bâtir des répliques d’animaux natifs d’Antiopée, il faut au moins que tu les essaies en bonne et due forme. Un pas en ce sens en tout cas puisque les jardins aménagés n’ont que très peu de point commun avec la jungle ou même avec la nature en général vu tout le contrôle qui passe dans la confection d’un tel endroit. L’ordre imposé par les Lunariens ne te dérange pas plus que ça et pour le coup, il t’est même plutôt utile pour épargner un baptême de feu pour ce nouveau compagnon.

    Concentrée sur tes notes, tu ne remarques pas initialement le boucan qui s’élève dans les parages - pensant surtout que ta création en était responsable. Puis, la voix qui s’élève et tu te tournes rapidement. Tu sais déjà qui se trouve non loin, les cris d’enthousiasme étant une denrée rare dans cette enclave. « Nuawa ! Qu’est-ce que je suis contente de te voir. » Une évidence malgré les paroles qui suivent l’exclamation initiale. L’autre jeune femme confirme, du même fait, les rumeurs, les on-dits qui courent depuis que le poste aurait été refusé. C’est le genre de nouvelles qui voyagent à la vitesse de la lumière, sans nécessairement de fondement, sauf pour cette fois. « J’en reviens pas, tu pars vraiment et bien équipée en plus. T’es sure qu’il te manque pas quelque chose ? » Tu taquines, ne pouvant pas faire autrement. Tu préfères ça que l’idée de penser au fait que c’est une triste constatation. C’est un rayon de soleil qui allait disparaitre de l’enclave. Pourtant, tu n’as aucune intention de la faire culpabiliser en ce sens, au contraire, tu l’encouragerais toujours à faire ce qui lui plait, sans se préoccuper du reste : que ce soit l’enclave, les autres ou même toi.

    Cela dit, il y a l’idée d’embarquer avec elle… L’envie de dire oui, de tout plaquer se fait sentir en toi. Après tout, ton robot est presque fonctionnel, tu pourrais cesser les petits tests gentils pour passer aux choses sérieuses - les mêmes que tu as cherché à éviter en t’installant dans ces jardins plutôt qu’hors de l’enclave. Et pourtant, tu te vois déjà accepter la non-invitation et l’accompagner vers la destination inconnue qui l’attend quelque part. « Faut bien que quelqu’un garde le fort. » Comme si tu étais une personne digne de confiance, capable d'un sérieux ou d'une loyauté minimale pour le faire. Tu pourrais évoquer le père de la jeune, ton mentor en terme de robotique. Même si tu ne serais d’aucune utilité, tu comptes bien garder un oeil sur lui. Une autre raison explique bien plus ton refus de partir expliquer l’inconnu. « Puis, j’ai toujours pas fini la version finale de mon prototype. » Preuve en main lorsque le petit robot s’écroula au sol, sans doute après avoir mis un bordel sans nom dans les platebandes.
    avatar
    Messages :

    67

    Localisation :

    Antiopée

    Métier :

    Scientifique de l'Enclave

    Code couleur :

    #0099cc

    Crédits :

    460

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Les nouvelles traversaient rapidement l'Enclave, les rumeurs aussi. Nuawa le savait bien, elle avait beau en faire des caisses, on ne la croyait pas capable de partir tant qu'elle ne posait pas clairement sa demande de congé. Ce n'était pas vraiment dans les moeurs d'agir ainsi. Que ce soit chez les lunariens comme les antiopéens d'ailleurs, et en cela, la chirurgienne était assez fière de se démarquer. Un first world problem, sans doute. "S'il me manque quelque chose, j'imagine que je me débrouillerai pour le bidouiller. Enfin, je suppose qu'il me manque un compagnon, un pilote, un vaisseau, ce genre de choses pas trop indispensables …" Commenta-t-elle, un petit sourire en coin. Elle avait beau penser à tout ce qu'elle pouvait en amont, comme le lui avait enseigné son père, certains détails devaient être laissés au hasard par la force des choses.

    Lâchant sa valise pour approcher de la création d'Ahsoka qui semblait agir de façon bien hasardeuse, Nuawa avait presque l'impression de temporiser. Mais ce n'était pas comme si les vieux du conseils allaient la mettre dehors. Surtout pas après y avoir admis son père. "C'est bien vrai que si on laisse les lunariens seuls ici, ils seraient foutus d'attraper n'importe quoi. Heureusement qu'on a deux trois petits gars du pays qui promettent en chirurgie." Et la voilà qui se souciait de la suite alors qu'une heure plus tôt elle larguait officiellement derrière elle un département qui comptait sur elle. Qui trompait-elle, franchement ? Elle avait même chipé son badge alors que le règlement stipulait qu'elle devait le rendre. C'était son genre, le chapardage. Mais ce n'était jamais gratuit et signifiait toujours quelque chose. Nuawa l'annonçait avec un grand sourire et le regard plein d'espoir et d'optimisme, mais ce grand départ était effrayant.

    Le regard absorbé par le prototype d'Ahsoka, la chirurgienne ne put s'empêcher de penser à ses propres tentatives en la matière. Voilà longtemps qu'elle n'avait plus touché à de la robotique de haut niveau, tout cela n'était devenu qu'un passe-temps étranglé par les responsabilités du département des chirurgiens prothésistes. Si elle parvenait à faire des IA cohérentes pour ce matériel là, la construction des corps robotique n'était encore qu'un doux rêve qu'elle avait cessé de caresser depuis des années. Peut-être que cette année sabbatique était l'occasion de remettre le nez dans ces nombreux domaines qui la passionnaient, enfant. Avant qu'elle ne décide de plier pour un compromis qui contenterait ses deux familles.

    "Tu l'as montré à Alphaeus ?" Demanda-t-elle, toujours un peu gênée d'appeler son père par son prénom. Aussi attaché au protocole et coincé qu'il pouvait être parfois, au moins, elle l'avait toujours appelé "papa", ce qui faisait parfois tiquer les vieux du conseil. "Une fois aboutis, ce genre de robots feraient sans doute fureur, tu sais … ailleurs." Ahsoka, tout comme Nuawa, savait probablement les réticences que les Antiopéens avaient vis à vis de cette démarche, au-delà des combats des princesses. Mais il ne faisait aucun doute que les Lunariens et surtout les Terrians et Dustiens - pour ce qu'elle avait entendu dire sur eux - seraient séduits par ce genre de productions. "Une excuse comme une autre pour voir le monde un jour ou l'autre." Ajouta-t-elle en souriant. Faute de pouvoir l'embarquer avec elle - fallait-il déjà qu'elle embarque tout court - Nuawa pouvait au moins fournir un projet de vie si d'aventure il lui prenait l'envie de voir la galaxie plus largement.

    avatar
    Messages :

    31

    Localisation :

    antiopée.

    Métier :

    fabricante d'animaux robotiques.

    Code couleur :

    #8472a4

    Crédits :

    160

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Devant la liste des choses - ou personnes - manquantes pour que Nuawa puisse partir hors d’Antiopée, tu ne peux que pouffer de rire, retenant une hilarité plus franche. Tu ne doutes pas de ses capacités à trouver ce qui lui manque, mais disons que ça complique un peu les choses. « Bah ! Tu trouveras bien de toute façon. » Ça t’étonne que ses parents ou d’autres personnes n’ont pas plus cherché à la retenir, au moins le temps qu’elle soit fin prête. Enfin, si ça se trouve ils l’ont fait sans succès, c’est tout aussi probable. « Tu vas faire quoi en attendant ? » Parce que bon, partir est une chose mais partir sans vaisseau et sans pilote, ça implique tout de même de ne pas aller bien loin. Peut-être qu’elle déciderait d’explorer Antiopée, ce n’est pas comme si tout été d’ores et déjà découvert sur la planète que vous occupiez à présent. Tu es donc curieuse, plus que ça même, sans doute à cause de l’envie de l’accompagner.

    Sauf que tu as des choses à faire, un robot à terminer au grand minimum. Ce n’est malheureusement pas le genre de projet que tu peux accomplir sur la route, du moins pas encore. Peut-être que dans quelques années tu serais suffisamment experte de la confection robotique pour faire ça où tu veux. Pour l’instant, te confiner à un laboratoire parait être la meilleure décision, surtout si ça peut te permettre de garder un oeil (parfois) sur les Lunariens. « Tu commences déjà à te soucier de ta relève ? Je garderai un oeil sur eux si tu veux. » Comme s’ils n’étaient pas déjà entre de bonnes mains avec celle qui s’occupe du département. Cela dit, tu trouves ça adorable qu’elle s’inquiète de l’avenir après son départ alors qu’elle décide de quitter l’enclave. Ça doit être normal, sans doute ferais-tu la même chose si tu devais être amenée à quitter ton monde, une éventualité plus probable qu’on ne pourrait le croire.
    Pour l’instant tu ne penses pas à un avenir aussi lointain, ayant du mal à imaginer ce que tu feras le lendemain alors que tu es aux prises avec un robot récalcitrant. « Il a vu les plans, mais j’attends qu’il soit finalisé avant de lui montrer. » Il n’est pas impossible qu’il en ait vu quelques traits alors que tu le construisais, mais ta fierté t’en empêche. Tu veux, après tout, voler de tes propres ailes en terme de robotique. « C’est presque réussi. » Difficile à croire considérant son comportement hasardeux, mais il se relève néanmoins avec une facilité pour se tenir dans les airs un instant avant de s’éloigner. Au moins tu sembles avoir réussi à lui instiguer une certaine méfiance des humains, pas au niveau des véritables Aghu, mais le progrès est là.

    Puis, peut-être qu’à l’avenir tu serais capable de faire des robots dignes de ce nom et comme Nuawa l’indique, faire fureur hors d’Antiopée. Tu hoches la tête, distraitement, consciente qu’elle a parfaitement raison. Ce n’est pas auprès des tiens que tu pourrais vanter tes robots à moins que vient le temps d’une nouvelle Reine-soleil ce que tu ne pourrais pas souhaiter. « Ce serait pas ta manière d’essayer de m’entrainer avec toi plus tard ? » Même si, en étant franche, tu admettrais que c’est quelque chose qui t’a traversé l’esprit. Si faire fortune avec tes robots n’a jamais vraiment fait parti de tes objectifs, il faut admettre qu’un peu d’enthousiasme au sujet de tes créations ne te ferait pas de tord. « Mais en fait, j’ai l’intention d’essayer de découvrir une nouvelle espèce. T’imagine si j’arrive à en trouver une et la répliquer en robot ? » Alors quitter la planète attendrait, pour l’instant, tu es encore poussée par l’envie de voir ton monde, découvrir des nouvelles espèces - revoir un Aghu aussi.  
    avatar
    Messages :

    67

    Localisation :

    Antiopée

    Métier :

    Scientifique de l'Enclave

    Code couleur :

    #0099cc

    Crédits :

    460

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Quoi faire en attendant, voilà une chose à laquelle Nuawa n'avait pas vraiment songé. Elle avait mis pas mal de crédits de côté depuis son arrivée à l'Enclave, après tout, beaucoup de choses y étaient prises en charge. Elle n'était donc pas pressée de trouver un travail pour pallier à son congé sabbatique. Aurait-elle voulu la passer les doigts de pied en éventail sur la place Nirmaata que ça n'aurait pas été un très gros problème, financièrement. Restait néanmoins que l'antiopéo-lunarienne n'était pas du genre à se tourner les pouces. "Probablement fouiller un peu le continent." Répondit-elle le plus naturellement du monde. L'idée venait à peine de lui traverser l'esprit mais, finalement, ça semblait être la meilleure qui soit. "J'ai pas mal de choses à y voir en attendant de pouvoir découvrir l'espace, alors pourquoi pas ? Il faut bien que quelqu'un s'y colle." Ou plutôt, il faut au moins ça pour la tenir occupée, aurait-il fallu dire. "Enfin, je suis pas masochiste au point de me mettre à la plongée non plus. Quoique."

    Nuawa y avait pensé, quelques fois, à l'exploration sous-marine. Elle avait bidouillé des tas de petits gadgets pour respirer sous l'eau mais en soi, mourir noyé était le moindre des dangers des océans Antiopéens. La faune, en revanche, ce n'était pas tout à fait le même problème.

    "Ooh je pense qu'ils s'en sortiront très bien !" Lança-t-elle lorsqu'Ahsoka évoqua la relève. "Il faut bien les secouer un peu pour qu'ils fassent leurs preuves." Nuawa, elle, n'avait jamais eu besoin d'être secouée. Calmée, oui. Parfois à coup de menaces ou de punitions, sans nul doute. La transition était toujours difficile pour les Antiopéens qui rejoignaient l'Enclave. Les Lunariens et les Antiopéens avaient certes des accords centenaires, mais la méfiance était toujours de mise, d'autant plus avec la recrudescence des mouvements nationalistes d'Antiopée.

    "Tu sais, Alphaeus est un sacré control freak mais il le fait avec les bonnes intentions, tu peux me croire. " Des informations de première main. "Probablement qu'il meurt d'envie de savoir ce que tu fabriques et qu'il donnera tout pour t'aider." Un petit sourire naquit sur ses lèvres. Ce fut avec une voix bien plus forte et un ton déconnant qu'elle reprit. "Bon et puis il faudra bien qu'il s'occupe maintenant que je le laisse tout seul, le vieux ! Et obsédé par les robots comme il est t'arriveras pas à tenir tes projets loin de lui très longtemps. Il sait sans doute déjà. Il est partout." Son père pouvait être effrayant parfois, toujours au courant de tout, obsédé par l'idée d'être tenu à l'écart de quelque chose. Probablement quelque chose qu'il avait développé lorsque Lia lui avait caché sa grossesse mais Nuawa n'en avait pas la moindre idée. Elle n'était pas si clairvoyante.

    La chirurgienne voulait s'approcher du robot prototype mais celui-ci semblait trop fragile. Du moins, c'était ainsi qu'elle interprétait son comportement étrange. Nuawa n'avait jamais vu de véritable Ahgu, une erreur qu'elle devrait probablement corriger dans les jours ou semaines à venir. "Noooooon." Répondit-elle à la question qui suivit d'un ton parfaitement coupable. Nuawa se savait mauvaise menteuse, alors quitte à se trahir, autant jouer le jeu. "Il y a des tas de choses à voir dans le sud, et l'ouest. Probablement de nouvelles espèces aussi. Enfin je dis ça comme ça …" Elle leva ensuite les yeux vers son amie, sortant de sa sacoche le gantelet qu'elle avait terminé de fabriquer avant de demander son congé. "J'ai bien envie de tester Emile à l'occasion. En situation." Un nouveau sourire qui trahissait ses idées derrière la tête. "Enfin, tu sais comment me joindre."

    avatar
    Messages :

    31

    Localisation :

    antiopée.

    Métier :

    fabricante d'animaux robotiques.

    Code couleur :

    #8472a4

    Crédits :

    160

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Fouiller le continent, logique possibilité pour quelqu’un qui se verrait avoir beaucoup de temps libre. Plus que l’idée d’explorer les étoiles, tu envies un peu l’opportunité que s’est donnée Nuawa en prenant ce congé sabbatique. Non pas que ton travail t’empêche réellement de mettre le pied hors de l’enclave, après tout, il faut bien que tu observes les bêtes si tu veux pouvoir les recréer. Enfin, ça n’importe pas pour autant et tu te contentes plutôt d’hocher la tête, puis de rigoler à la mention de la plongée. « Tant que tu m’avertis le jour où tu feras de la plongée. Comme ça je pourrai venir observer la faune aquatique sans risque… pour moi. » Bien sur, tu n’as pas envie d’assister à la mort tragique de ta cadette, mais si c’est pour avoir l’opportunité d’observer les créatures vivant dans l’eau… disons que tu y repenserais à plusieurs reprises avant de l’arrêter. Si tu en viens à la décision de l’arrêter à vrai dire. « Mais l’exploration c’est pas mal, si tu t’y mets maintenant tu en as pour des années. » Antiopée est, après tout, assez grande et pas encore suffisamment explorée. Nuawa pourrait sans aucun doute y consacrer son entière année sabbatique sans jamais en voir la fin, une façon d’occuper son temps si jamais elle ne trouvait pas de vaisseau. Hypothèse peu probable connaissant la jeune femme.

    Si sa relève était assurée au sein du département de chirurgie, ce qu’elle semble affirmer avec une confiance évidente, il y a des chances que tu sois celle qui doive occuper son père après son départ. Tu grimace légèrement lorsqu’elle indique qu’il faut bien que le vieux s’occupe. Surement qu’il faudra le rassurer plutôt. « C’est effrayant dit comme ça. » Même si tu ne doutes pas qu’Alphaeus soit au courant de ce que tu prépares avec plus de détail que tu ne lui as partagés. Il faut dire que malgré tes réticences à lui faire part de ton projet, tu ne le caches pas plus que ça. « Mais tu sais, c’est plus amusant de faire les choses par soi même, sans avoir son nez dans mes affaires. » La véritable raison pour ta réticence à partager tes progrès. Entièrement reconnaissante à Alphaeus pour tes connaissances actuelles en terme de robotique, tu sais que tu ne pourras pas t’améliorer sans faire les choses part toi-même. « Alors en fait, t’as la primeur mondiale ! » Prenant un ton enjoué, tu démontres de façon bien trop théâtrale ton robot qui peine à se maintenir complètement en l’air. C’est à se demander pourquoi les Ahgu ont quatre ailes, considérant que ça limite leur envergure. Non pas que tu sois là pour juger ces créatures magnifiques, juste qu’elles sont difficiles à répliquer sous une forme robotique.

    Peut-être que l’envie d’explorer se ferait sentir lorsqu’il serait en mesure de le faire, pour l’instant tu sais que ça ne peut qu’être partie remise. Une question de temps avant que l’appel de l’inconnu se fasse sentir chez toi aussi (principalement pour la faune). Lorsque Nuawa remet une couche en évoquant de potentielles nouvelles espèces, tu ne peux que t’approcher pour lui donner un petit coup de coude. « T’exagères, tu sais que je peux pas résister. » Du moins en principe, pour le coup, tu as suffisamment en tête pour y parvenir. Des choses que tu oublies totalement en voyant le gantelet que tient Nuawa. Moins mordue de technologie lorsque ça implique autre chose que des robots, tu es tout de même plus qu’intéressée. « C’est comme ça que tu vas tester la plongée ? » Bien que tu doutes que ce soit l’objectif, l’image peut être drôle. « Qu’est-ce que ça fait ? » Question idiote, mais fondamentale considérant que ça ne peut pas qu’être un gantelet comme les autres, pas avec Nuawa, pas avec les plans qu’elle semble avoir.  
    avatar
    Messages :

    67

    Localisation :

    Antiopée

    Métier :

    Scientifique de l'Enclave

    Code couleur :

    #0099cc

    Crédits :

    460

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave

    Nuawa était très bien placée pour comprendre la frustration d'Ahsoka à l'idée qu'Alphaeus fourre son nez dans ses affaires de façon incessante. Elle était la première à avoir subi ce trait de la personnalité de son père. Toujours à la questionner sur son apprentissage auprès de sa mère lors des retrouvailles à l'Enclave, une semaine sur deux. A la fois par curiosité sincère - c'était ce trait commun avec sa mère Lia qui les avait rapprochés après tout - mais aussi par besoin de contrôle. Quelque chose de typiquement Lunarien, lui avait expliqué Martha, sa supérieure.
    Si la chirurgienne savait à présent éconduire son père avec humour, elle domptait cet aspect de la personnalité du roboticien avec l'aide de son statut. Après tout, elle était sa fille, il ne lui tiendrait jamais rigueur de rien, elle était sa fierté, jusqu'à ce jour. Ahsoka, elle, l'avait pour supérieur.  "Il finira par te lâcher. Pendant quelques jours. Entre le moment où t'auras besoin de lui comme supérieur et celui où tu l'auras surpassé, il y aura sans doute quelques heures de répit." Mieux valait le prendre avec humour. Peut-être qu'un changement dans sa routine forcerait Alphaeus à changer un peu sa façon de faire.  "De toute façon, avec son nouveau poste au conseil, il aura moins le temps de faire dans le micro-management, t'en fais pas." Nuawa avait une grande bouche, décidément. "Ah oui. C'était un secret. Bah, pas grave. Tu l'aurais su un jour ou l'autre."

    Emballée face à l'enthousiasme d'Ahsoka à présenter sa création, Nuawa s'approcha de la bestiole - si on pouvait la nommer ainsi - pour la toucher. Il perdit à peine un peu l'équilbre et semblait aussi hostile envers elle que l'aurait été un véritable Ahgu en pleine nature.  "On peut dire que tu réussis parfaitement bien à programmer leur caractère de merde." La chirurgienne recula de quelques pas.

    La question d'Ahsoka qui suivit la fit sourire. De la plongée avec un gantelet, c'était déjà plutôt original et peu pratique, mais dans les océans Antiopéens, ça tenait du suicide. Néanmoins, Nuawa débordait d'idées et développer quelque chose à partir des plans d'Emile pour une combinaison à déployer lui passa rapidement par la tête. La chirurgienne ne s'arrêtait jamais. Un peu premier degré, elle répondit néanmoins. "Nooon ! Mais tu sais, Emile est le premier projet que j'ai pu embarquer avec moi. Les autres doivent rester à l'enclave. C'est des prothèses de toute façon, je vois pas ce que j'en foutrais."

    Puis, pour faire la démonstration de son tout nouvel ajout à son gantelet multi-fonctions, elle l'enfila sur son bras droit, tourna quelques boutons et activa le bouclier tout juste installé. Se déploya alors un écran lumineux vertical d'une couleur bleu-vert d'une taille moyenne, devant elle. "C'est pas que j'aime spécialement me faire frapper mais j'ai besoin de voir s'il tient le coup en condition réelle, tu vois." Ses yeux brillaient presque. Un petit sourire en coin, on pouvait deviner dans le regard et l'expression de Nuawa qu'elle avait encore des tas d'idées.  "Vas y, tape dessus pour voir !"
    avatar
    Messages :

    31

    Localisation :

    antiopée.

    Métier :

    fabricante d'animaux robotiques.

    Code couleur :

    #8472a4

    Crédits :

    160

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    La présence d’Alphaeus dans tes recherches, bien que rassurante par moment, représente avant tout une interférence dont tu te passerais dans l’absolu. Certes, elle peut être utile, si jamais tu venais à bloquer sur un obstacle insurmontable, même si la vérité, c’est que tu passerais sans doute des heures pour trouver toi même la solution avant même de te tourner vers ton mentor dans le domaine. Tu es têtue, sans doute bien trop pour ton propre bien, ce qui ne peut pas fonctionner avec les envies de contrôle du lunarien. Enfin, tu supposes que Nuawa a raison dans l’absolu qu’il arrivera un moment où il n’aura plus l’occasion de garder un oeil sur toi. Parce que tu l’aurais dépasser… ou parce qu’il n’aura pas le temps ? La mention du poste au sein du Conseil te fait sourciller. Non pas que la jeune métisse lâche cette information, non, tu n’en es pas plus surprise que ça, la promotion en elle-même est impressionnante. Ça te fait plaisir pour ton mentor, cela est évident, mais c’est particulier. Peut-être qu’il te manquera en vrai. « Je ferai semblant d’être surprise, t’en fais pas. » Même si en fin de compte c’est un peu comme le départ de la jeune chirurgienne, c’est le genre de chose qui finit toujours par se savoir plus rapidement qu’on le pense. « Puis qui sait, un jour ce sera peut-être moi à sa place. » Tu en doutes, vraiment, en partie parce que c’est loin de faire partie de tes ambitions. Tu ne sais pas non plus si ce serait seulement possible à vrai dire.
    Puis, par-dessus tout, tu préfères passer ton temps à bosser sur tes animaux robotiques. Chaque amélioration de leur IA ou de leurs caractéristiques physiques te rend bien plus fière que n’importe quelle responsabilité que tu pourrais avoir. Alors lorsque Nuawa souligne le caractère de merde de ton troisième prototype, tu ne peux que sourire à pleines dents. Enthousiaste à souhait, tu t’exclames : « Oui hein. Bon c’est certain qu’il ne peut pas faire tout comme un Ahgu, mais je crois vraiment avoir ciblé le caractère. » Celui qui est hostile aux humains, qui ne veut rien savoir de vous. Ça te plait, juste parce que ça te rappelle la bestiole qui a manqué de te rendre sourde. Chacun ses souvenirs adorés après tout. « Aussi il est pas parfait, j’ai du lui ajouter quelques exceptions pour éviter qu’il présente un danger trop sérieux lorsqu’il sera pleinement équipé. » Et par équipé, tu veux surtout dire armé. Si tu partages la réticence de bien de tes compatriotes vis-à-vis des armes, tu ne comptes pas avoir un Ahgu sans les capacités. Il faudra juste que tu trouves des solutions différentes ou alors que tu t’allies avec un inconnu, quelqu’un qui n’a pas les mêmes opinions que la majorité des gens que tu connais.

    Quoi qu’il en soit, ton attention quitte rapidement ton Aghu pour se concentrer sur Nuawa et l’invention qu’elle évoque. Tu ne peux qu’être curieuse, toujours intéressée par les nouvelles technologies qui peuvent exister. Un gantelet. Ça ne te dit pas grand chose sur son utilité, mais ça pique ta curiosité, assez fort. Pas la plongée, voilà qui est évident, mais la suite est d’autant plus intéressante. Le premier projet qu’elle peut embarquer… et tester ? Tes yeux s’illuminent devant la demande qu’elle te fait. « Si tu savais combien de fois j’ai rêvé de pouvoir faire ça. » Vu l’expression malicieuse qui étire ton visage, il faut comprendre que tu plaisantes avec cette affirmation. Frapper Nuawa n’a jamais été dans tes objectifs - sinon tu l’aurais sans doute déjà fait - mais tester un projet est toujours intéressant, fascinant même. « J’espère qu’il fonctionne bien. » Tu ne comptes pas lui faire de cadeaux. Tu te places, prends un certain élan pour frapper avec le plus de force sur l’écran lumineux. Tant pis si ça se retourne contre toi, c’est au moins intéressant.  
    avatar
    Messages :

    67

    Localisation :

    Antiopée

    Métier :

    Scientifique de l'Enclave

    Code couleur :

    #0099cc

    Crédits :

    460

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    "Faut espérer qu'il ne t'empêchera pas de l'améliorer, avec son caractère." Commenta Nuawa. Pour s'être assez renseignée sur cette espèce, les Ahgu étaient particulièrement difficiles à approcher. Mais c'était un projet vraiment prometteur.

    "Alors t'as enfin l'occasion de te faire plaisir, frappes de toutes tes forces !" S'exclama-t-elle en riant, en réponse à la plaisanterie d'Ahsoka. Elle prenait une fausse position de combattante, les poings levés avant de remettre le bouclier droit devant elle. Elle n'était pas encore décidée sur la façon de gérer l'orientation du bras, si elle devait arranger le bouclier de façon à ce qu'il reste toujours dans la même position, ou non. Pour l'instant, il faisait un peu les deux, aléatoirement. Raison pour laquelle Nuawa faisait attention à sa position, concentrée, et tenait à le tester en condition presque réelle.

    " Vas y !" Lança-t-elle alors pour encourager Ahsoka à y mettre de la force. Le coup la fit légèrement reculer - comme ça aurait été le cas avec n'importe quel bouclier en métal. Seulement celui-ci absorbait une partie de la force projetée contre lui, ce qui rendait le retour sur le porteur du bouclier bien plus faible. "Joliiii !" S'exclama-t-elle. Le coup paré, elle désactiva le bouclier immédiatement. Il avait une résistance impressionnante mais pas infinie, et devait se recharger à la lumière.

    La chirurgienne s'approcha d'Ahsoka pour s'enquérir de son état, jetant tout de même quelques regards en direction du robot, de temps en temps. "Ca va ? J'ai pas programmé de retour de force, ça reste une simple absorption du coup mais sait-on jamais, c'est encore en phase de test. Impressionnant hein ?" Elle secoua un peu le bras qui portait le gantelet avant de le remonter un peu sur l'avant-bras. Le sourire aux lèvres, pleine d'un optimisme qui transparaissait sans réserve, elle continua. "J'ai de quoi faire pas mal de choses avec ce modèle, je vais essayer d'en faire un assortiment d'outils pour l'exploration. J'essaie encore de me décider sur les plugins mais … ouais, peut-être que je pourrai en faire un truc cool pour les éclaireurs !" Elle pensait en particulier à sa tante Tia qui, même si elle n'était pas toujours versée dans la technologie, ne reculait jamais face à une nouvelle expérience. Et de par son travail d'éclaireuse de la forêt, elle aurait probablement besoin de ce genre de choses pour se faciliter la tâche.

    " Je pourrais peut-être en faire un prototype pour le commercialiser plus tard. Un genre de gant multifonctions. Martha risque de tirer la gueule mais, on sait jamais ? "

    avatar
    Messages :

    31

    Localisation :

    antiopée.

    Métier :

    fabricante d'animaux robotiques.

    Code couleur :

    #8472a4

    Crédits :

    160

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Pas bien inquiète concernant ce que tu pourras faire avec ton Ahgu robotique, tu hausses les épaules avec une désinvolture évidente. Il faut dire que tu as un peu triché dans la façon de faire les choses pour t’assurer que ton robot ne te rejette pas complètement. C’est aussi une question de défense pour le moment où tu lui auras installé des modes de défense. Tu as déjà gouté à la médecine d’un Ahgu par le passé et ça te laisse encore certaines séquelles aujourd’hui. Ton objectif n’est pas de finir complètement sourde à cause de ton propre robot. « Ça devrait aller, j’ai prévu le coup dans la conception de l’IA. » Tu n’en es pas foncièrement fière, parce que tu le vois vraiment comme de la triche, mais tu es consciente de l’importance de ce petit trucage. Sauf que ça l’éloigne du véritable comportement d’un Ahgu, c’est bien ce qui te dérange. « Ça fait que je dois être la seule humaine qu’il supporte un minimum. » Et encore, il te supporte que parfois. Tu n’as pas voulu le rendre complètement docile non plus, ça aurait été bien trop facile sinon.

    Facile comme trouver la motivation pour frapper contre le bouclier qui se dresse devant toi. Contrairement à ta blague, ce n’est pas une réelle envie de taper Nuawa, mais plutôt la curiosité qui te motive à le faire. Tu te places pour prendre le meilleur élan possible. Le coup te fait reculer des quelques pas, comme si tu ne t’attendais pas à une telle résistance. Tu es agréablement surprise de comment ça fonctionne, même si tu doutes que des tests avec quelque chose de plus puissant que tes poings serait de mise. Ça ne t’empêche pas d’esquisser un énorme sourire. « Super impressionnant ! » Et s’il fonctionne aussi bien contre plus puissant ça pourrait sauver bien des gens dans de mauvaises situations. « Tu pourrais essayer d’y ajouter un retour de force. Même si pour le coup je suis contente qu’il n’y en avait pas. » Tu n’aurais pas eu envie de valser plus loin que nécessaire. Après tu n’as aucune idée de l’effort qu’une telle programmation nécessiterait. Après Nuawa en serait bien capable, tu n’as pas de doute là-dessus. Tu écoutes les idées qu’elle évoque avec un intérêt évident. « Au moins ça te permettra de survivre dans tes propres explorations. » Parce que c’est le principal en soit. L’idée d’en faire quelque chose pour les éclaireurs est bonne, tu sais qu’ils en auraient bien besoin en soit. « Elle te fera peut-être la gueule, mais tu deviendras riche. Je pense que tu peux prendre ton propre conseil, ailleurs ça se vendra comme des petits pains. » Ou comme n’importe quoi qui peut donner un avantage à quelqu’un. Tu hoches la tête, convaincue par tes propres dires. « Moi je t’en achèterais un. » Pas que tu en as besoin plus que ça, mais tu supposes que ça pourrait te sauver dans tes recherches de bestioles à développer. « Enfin ça bloque à peu près n’importe quoi ? » Un coup d’accord, mais tu te demandes à quel point ce bouclier peut être versatile. Quoi qu’il en soit, il y a évidemment du potentiel.  
    avatar
    Messages :

    67

    Localisation :

    Antiopée

    Métier :

    Scientifique de l'Enclave

    Code couleur :

    #0099cc

    Crédits :

    460

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Lorsqu'Ahsoka évoquait son rapport privilégié avec l'Ahgu, Nuawa ne put s'empêcher de l'imaginer, à materner son robot comme une mère modèle. Son imagination la trahissait souvent et le large sourire qu'elle affichait également. "T'es une bonne maman-robot, faut croire !" Lança-t-elle avait d'éclater de rire. Elle recula d'un pas. L'antiopéo-lunarienne n'était personne pour juger, elle qui donnait des prénoms à tous les objets inanimés qui partageaient son existence, d'un gantelet dans lequel elle mettait son temps et son dévouement à son shaker de Shakti qui l'accompagnait depuis quelques mois, avant le prochain.

    La suggestion d'Ahsoka suite aux test contre la Targe lui fit retrouver un peu son sérieux. C'était loin d'être bête et si Nuawa n'avait pas encore eu l'occasion de penser à un développement autour du bouclier, ce projet la rendait plutôt enthousiaste. Elle en avait d'autres en cours, mais il viendrait probablement, tôt ou tard. "Pas bête ! J'y avais pas vraiment pensé plus que ça. Un peu comme le Bouclier Miroir, en plus discret … J'imagine que ça peut toujours servir." Elle fit une pause. "J'ai conçu ce bouclier surtout pour me protéger dans la jungle, contre les animaux violents. J'ai pas l'intention de les blesser en contrepartie mais … Si je pars, c'est pas des animaux que je vais devoir me protéger. Pas bête du tout…" Le regard perdu dans le vide quelques secondes, elle songeait à ses multiples projets. La question d'Ahsoka la sortit de ses pensées.

    "Ah ! Ca bloque tout ce qui est physique déjà. J'ai pas encore pu tester avec un vrai blaster, évidemment. Va trouver un blaster légal dans le coin, hein. Mais j'ai bidouillé des traits d'énergie à partir d'un coeur et a semble bloquer toute pénétration d'énergie. Probablement que ça marcherait avec une vraie arme." Son regard se baissa sur le gantelet dont elle caressa les aspérités avant de s'asseoir et de le retirer. Les sourcils froncés, elle réfléchit un court instant avant de questionner Ahsoka. "J'avais pour projet d'utiliser le coeur d'Emile pour faire un genre de … détecteur. Quelque chose qui filtrerait une zone, de l'air ou quoi, pour repérer les concentrations d'énergie similaire à celle du coeur. T'en pense quoi ? Absurde ou faisable ?" Nuawa le réalisait mais, une fois partie de l'Enclave, elle n'aurait plus autant d'occasions de proposer ses idées, ses projets aux gens talentueux qu'elle y fréquentait chaque jour. Et elle le savait, Ahsoka avait toujours eu les capacités d'abstraction et de conceptualisation pour la suivre dans ses idées. "T'as prévu quoi d'autre, d'ailleurs ?"


    avatar
    Messages :

    31

    Localisation :

    antiopée.

    Métier :

    fabricante d'animaux robotiques.

    Code couleur :

    #8472a4

    Crédits :

    160

    Réputation :

    0

    Adieux sans peines
    Nuawa & Ahsoka - Jardins aménagés de l'Enclave
    Une maman-robot ? Le commentaire de Nuawa t’arrache une moue dubitative puis un rire plus franc. Elle n’a pas tord après tout, vu comment tu tiens à tes créations. Le Ahgu est la principale représentation de ta passion même s’il est loin d’être complet. « Merci, je vais le prendre comme un compliment. » Et tu rigoles un peu plus. Parce qu’elle a raison au fond. Puis autant le dire, tu n’hésiterais pas à malmener quelqu’un pour protéger ton robot si le besoin se faisait sentir. Un peu comme un mère, du moins la tienne. D’ici-là, il a encore besoin de beaucoup d’améliorations et de modifications à l’intelligence artificielle que tu as mis en lui. Quelque chose qui demande du temps et de la concentration.

    Ce que tu n’as pas, concentrée sur ce qu’a créé Nuawa. Le tester reste évidemment plaisant, c’est bien la partie la plus intéressante de toute création. Tu es donc contente de pouvoir le faire même si ton poing se faire arrêter sans difficulté par le bouclier. Ton coup ne t’est pas retourné, un coup de chance considérant ce que ça aurait pu te faire. Les explications de la chirurgienne à ce sujet sont logiques. Tu ne peux que comprendre son soucis de ne pas vouloir blesser les animaux qu’elle pourrait rencontrer, même si tu sais très bien ce dont ils sont capables. Cela dit, ça ne s’applique pas à ce qu’elles pourraient aussi rencontrer ce que souligne elle-même ta cadette. « Puis bon, ce serait aussi très classe. » Les priorités, toujours dans ton cas. Tu penses aussi que prudence est mère de sureté, mais tu te vois difficilement te montrer aussi sage. Non, vraiment, tu préfères y aller dans ce qui te ressemble le plus, quitte à avoir l’air complètement débile avec un commentaire peu pertinent. « Après j’imagine que l’idéal serait d’avoir l’option entre les deux. » Tu n’as aucune idée de la faisabilité de la chose, mais ça te parait la meilleure possibilité.
    Mais au final, ce qui importe le plus, c’est de savoir ce que le bouclier peut bloquer avant même de penser à ce qu’il peut retourner. Tu n’avais même pas pensé à l’impossibilité de mettre la main sur un blaster pour tester, mais tu n’es pas surprise de la débrouillardise de Nuawa. « On va espérer que tu n’aies pas à le tester en situation dangereuse. » Parce qu’un coup de blaster ça passe s’il est arrêté, mais sinon… Enfin autant ne pas y penser.

    Fort heureusement, tu es distraite par le projet qu’elle partage. Un détecteur ? « Ça doit être faisable. Certaines personnes sont capables, suffirait de voir comment elles font. » Il faudrait également trouver quelqu’un d’ouvert à l’idée de partager ses secrets en la matière. « Sinon il y a des technologies sur lesquelles on peut se baser. » Enfin, on, plutôt sur lesquelles elle pourrait se baser, ce qui n’empêche pas ton esprit de tourner à mille à l’heure pour penser à ce qu’elle a proposé. « Ou même des animaux. » À voir. Tu as milles et une idée de ce qui pourrait aider Nuawa à réaliser la chose, pour t’arrêter lorsqu’elle te pose une question. Ce que tu as de prévu ? Tout et rien à la fois. « Hmm. Pour l’instant je compte terminer sa programmation, peut-être lui mettre des mécanismes de défense. » Difficile à dire, parce que tu te vois mal le doter d’armes… « Après je pense chercher une autre inspiration, donc aller me perdre dans la jungle un peu. » Voilà un planning qui te plait, reste à ce que tu le réalises.  
    Contenu sponsorisé
    Re: Adieux sans peines | ft.AhsokaMessage par Contenu sponsorisé