Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    Hubble | Exploration | ft. Alaélys & Theron Harlow

    avatar
    Messages :

    160

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote & Capitaine

    Code couleur :

    #ff6633

    Crédits :

    372

    Réputation :

    40

    Hubble
    Aléalys & Shawn Green - Nowhere
    Capuche relevée sur son crâne, sweat à longues manches retroussées à hauteur de ses coudes, tirette baissée laissant apparaître une partie de son torse, l’Antiopéen, un genou posé sur le sol, refaisait les lacets de ses bottes. Un vieux mécanisme qui, en son temps, avait eu pour habitude de lui porter chance. Ce n’était plus trop le cas lors de ses dernières sorties mais, néanmoins, il la conservait. En mémoire de ce passé un peu plus glorieux. Ses longs cheveux lui tombaient sur le visage tandis qu’il portait un sac à dos. Quelques vivres, mais bien maigres, ne suffiraient pas pour tenir plus d’une bien longue journée. Peut-être en économisant arriveraient-ils à tenir deux à trois jours s’ils avaient prévu le nécessaire pour survivre au Désert. Surtout lorsque la Nuit tomberait, avec son froid. Dans son sac lui restait aussi quelques petites places dans lequel il déposerait ses découvertes, si cela lui était évidemment possible.

    Un regard sur sa droite lui confirma la présence de sa partenaire. Alaélys, une tête brûlée rencontrée récemment, alors qu’un marchand au comportement étrange les avait réunis avec la Doc’ pour une mission bien étrange. Il n’appréciait pas encore la jeune femme, dont il ne comprenait pas exactement les objectifs, et dont il se méfiait naturellement. Lourdement armée, elle ne lui inspirait toujours pas confiance. Pourtant, il ne dirait rien. Pas maintenant.

    Vérifiant les lanières de son vieux sac à dos, datant presque de l’époque où il était parti d’Antiopée, embarquant dans son premier navire spatial, il posa finalement une main dans son dos, vérifiant la présence rassurante de son Blaster dans sa ceinture. Grimaçant tandis qu’il se relevait, l’âge n’aidant finalement guère aux Explorations, il comprenait peut-être un peu mieux pourquoi les anciens n’avaient pas voulu le suivre dans cette nouvelle expérience, laissant la place à de jeunes têtes brûlées. Peut-être était-il l’un de ces derniers vieux Aventuriers, ceux appelés « Vieux de la Vieille », qui continuaient de croire aux premiers préceptes alors que Dust n’était pas encore la Ville aux Néons Violets. Poussant un bref soupir, s’étirant brièvement et faisant craquer une vieille vertèbre, il observait la jeune et mauvaise troupe.

    _ _ J’t'assure que j’te traîne pas jusque Dust, j’espère que tu le sais. »

    Et sans même attendre une réponse de la part des deux compères, tandis qu’une brise se levait et obligeait le Géant noir à se boucher la face inférieure, il se mit finalement à avancer vers cet inconnu où l’Astre du Jour se coucherait d’ici quelques heures seulement. Car ils avaient été ralentis. Par des embrouilles. Ils ne partaient pas à l’aube comme il l’aurait désiré, mais ils avaient évité les plus fortes chaleurs. Dorénavant, il était temps d’avancer et d’explorer cet espace infini et inconnu. Car s’il ne pouvait pas voyager à travers les étoiles, il pouvait au moins parcourir leurs poussières et découvrir peut-être. Redevenir cet enfant rêveur sur Antiopée qui espérait découvrir des mondes. Fin sourire sur les lèvres, dans ses pensées, l’ancien Capitaine avançait vers cet horizon. L’inconnu. Les mystères. Les découvertes.

    _ _ J’suis désolé que nous ne soyons que nous. J’pense que ma mauvaise étoile nous poursuit. J’crois que nous allons devoir prouver qu’on vaut quelque chose pour espérer un meilleur groupe une prochaine fois. Quitte à monter notre propre société. »

    Il s’était retourné brièvement vers sa camarade pour lui parler, souriant amicalement. Était-elle vraiment membre de ce groupe ou devrait-il s’en méfier jusqu’au dernier instant ? Sur ses gardes, avançant devant eux, il continuait de sentir la présence de son Blaster, seule arme contre l’artillerie qu’elle possédait.
    Shawn parle en Terrian lorsqu'écrit en italique. Le Lunarien sera écrit en gras et l'Antiopéen restera en normal.

    Résumé : Shawn se lance finalement dans sa première Exploration depuis plus de trois ans. Accompagné de son camarade mécanicien, et d'une exploratrice dont il se méfie encore, ils avancent donc tels de véritables Aventuriers des premières années dustiennes.
    avatar
    Messages :

    15

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Compositrice/Interprète

    Code couleur :

    #66ccff

    Crédits :

    55

    Réputation :

    0

    Chasse dans le Nowhere
    Pleins de gentils Dustiens
    La nuit avait été aussi courte que longue pour la petite Dustienne. Courte car elle n’avait pas assez dormi, longue car le temps passait si lentement. Terriblement excitée à l’idée de vivre sa deuxième exploration en compagnie de ses deux nouveaux amis, Alaélys trépignait d’impatience comme une petite fille ! La bouche humide devant le miroir de sa salle de bain, la petite curieuse finissait de se laver les dents, puis elle resserra sa queue de cheval d’un geste et éteignait la lampe derrière elle. Ne prenant pas plus de temps, elle enfila sur ses épaules le sac qui l’attendait sur sa table à manger, plongeait sa demeure dans une obscurité totale, puis elle verrouilla son chez elle, avant de descendre agilement les escaliers de l’immeuble en glissant sur les rambardes.

    En retard de plusieurs heures, Alaélys avait prévenu ses deux camarades qu’elle ne pourrait pas être présente à l’aube, justifiant qu’elle devait s’occupée d’un ami qui était très malade. L’homme avait choppé un truc bizarre qui le rendait nauséeux, qui le faisait vomir ses tripes et l’empêchait de bouger de son lit. Elle ne voulait pas qu’il s’étouffe dans son vomi donc l’avait aidé quelques heures, le temps que ça se calme.

    Courant dans les ruelles de Dust, la carrure toute menue slalomait entre les silhouettes avec une facilité déconcertante, Alaélys ne faisait guère attention aux nombreux appels publicitaires, ne trouvant pas le temps d’en perdre plus. Cette peur au ventre la faisait galoper aussi vite qu’elle le pouvait, malgré son manque d’endurance à la course à pied. Arriver à destination et être seule, de constater que son groupe serait déjà parti nouait ses intestins.

    L’artiste était vêtue d’une tenue d’exploration standard fabriquée spécialement pour les aventuriers du Désert. En bandoulière, son fusil d’assaut et son pistolet attaché avec un holster à sa cuisse droite. La demoiselle se fit brièvement arrêtée dans sa course par un petit groupe de fans. « Alaéalys ? La Alaélys ? On peut avoir un autographe ?! » La Belle s’arrêta quelques secondes pour reprendre son souffle et inspira expira, puis agita ses mains le souffle encore coupé malgré cette infime pause. « Je... J’ai pas le temps ! Excusez-moi ! » Son choix avait été vite fait. L’exploration ou sa carrière de chanteuse ? L’exploration primait sur tout le reste. Le large aventurier dos à elle, Ala se mit à faire de grands gestes en ralentissant. « Shawn, Ron ! J’suis là ! » La chanteuse salua Ron et Shanw d’un sourire encore bien timide, puis elle mit ses mains dans ses poches, en attendant que les deux hommes se décident de la marche à suivre, suiveuse comme à son habitude.
    - J'espère que ça ira. -


    Alaélys.Sur Dust, la loi du plus fort.
    Que préfères-tu, celui qui veut te priver de pain au nom de la liberté ou celui qui veut t’enlever ta liberté pour assurer ton pain ?
    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Glee Club
    Exploration
    Alors que vous vous avancez dans le désert, vous entendez un son. Plutôt plaisant, pour qui aime ce genre de choses. En tendant l'oreille vous constatez qu'il s'agit d'un chant, plusieurs voix, en réalité. Vous continuer votre chemin plus en avant et, au détour de quelques amoncellements rocheux en contrebas de votre chemin, vous voyez quatre silhouettes. Leurs vêtements sont rapiécés et ils n'ont vraiment pas l'air bien équipés. Vous voyez trois hommes et une femme, tous les quatres plutôt maigres et peu assurés. Faiblards.

    Le chant s'arrête lorsque l'un d'entre eux vous aperçoit et fait signe aux trois autres de regarder dans votre direction. "Bonjour, aventuriers ! Pouvons nous vous importuner une petite minute ? Nous n'abuserons pas de votre temps. Promis !"

    Alors que l'homme termine sa phrase, les trois autres reprennent son dernier mot en canon dans un arpège parfait. Si un peu plus tôt ils semblaient comme épuisés dans leur chant, la petite compagnie paraît pleine d'entrain à nouveau. Un second homme, avec encore moins de vêtements en état que le premier, s'avance de quelques pas dans votre direction. "Voyez vous, on nous a jetés hors de la ville, dans le Nowhere, dans notre sommeil." "DEHOOOORS !" Reprennent les trois autres de la même façon que précédemment.

    La femme s'avance cette fois. "Nous n'avons passé qu'un jour dans le désert et nous sommes déjà en piteux état. Auriez vous la gentillesse de nous indiquer la route la plus sûre pour rentrer ? Nous ne sommes pas sûrs de survivre ici et la ville nous manque …" "TERRIBLEMEEEENT" Reprennent les trois hommes, a nouveau.

    Le dernier homme, celui qui semble le plus âgé de tous et est définitivement le plus petit s'avance enfin. "Nous vous en serions éternellement reconnaissants. S'il vous plaît" "NOTRE SORT EST ENTRE VOS MAIIINS" Concluent-ils tous ensemble cette fois, à l'unisson.
    N'oubliez pas de resumer vos actions.

    avatar
    Messages :

    160

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote & Capitaine

    Code couleur :

    #ff6633

    Crédits :

    372

    Réputation :

    40

    Hubble
    Aléalys & Shawn Green - Nowhere
    D’un geste de la main, le poing levé vers le ciel azuré, le soleil ardent au milieu de sa course, l’ancien Capitaine avait repris sa navigation à travers les chemins inconnus du Désert. Silencieusement, celui qui était concentré, les sourcils froncés face aux étendues vides, avait entendu un premier bruit. Puis un autre. Jusqu’à reconnaître un chant aux sonorités bien étranges. Un mélange. Posant un doigt sur ses propres lèvres, invitant sa partenaire à se tenir bien silencieuse, l’Antiopéen était toujours sur ses gardes. Cela pouvait toujours être une mauvaise surprise, un guet-apens ou tout autre chose. Peut-être était-ce seulement des aventuriers perdus et, sans la présence de Doc’, il avait peur que les choses ne dérapent que trop vite. Prenant une nouvelle inspiration, il s’approcha jusqu’à être lui-même aperçu par l’étrange groupe composé de trois hommes et une femme. Leur état ne présageait rien.

    _ _ Ne fais rien, Ala’. Déconne pas, ce serait stupide ! », avait-il plus ou moins soufflé alors qu’ils approchaient près du groupe de chant.

    Hochant de la tête positivement, il comprenait bien là le malheur qu’ils vivaient. Pour autant, l’Antiopéen restait sur ses gardes, avançant prudemment vers eux. Si leur histoire tenait plus ou moins, il se méfiait toujours. Néanmoins, il devait aussi montrer la bonne voie car, suivi de la jeune exploratrice, il ne pouvait pas lui montrer le moins bon de sa propre expérience personnelle. Prenant une inspiration, souriant de façon légèrement crispée, il haussa finalement les épaules pour poser un genou au sol, déposant au passage son lourd sac. De cette façon, discrètement, il avait aussi accès plus rapidement à son arme, légèrement soulevée par sa position inclinée.

    Ses doigts se posèrent finalement dans le sable et, attendant que le vent tombe définitivement, il traça deux groupes. Eux, dans un premier temps, suivi, à l’Est, de la Cité Rouillée. Dust, plus gros.

    _ _ Vous voyez d’où nous sommes arrivés ? » Il regardait le groupe en levant les yeux, puis pointant la direction d’où ils venaient. « Marchez là vers où le Soleil se lève. En gros, dites-vous que vous allez marcher sur votre ombre, c’est tout ce qui vous importe. » Ce n’était pas exactement cela mais au moins, cela devrait suffire à les orienter. Finalement, tentant un peu de sa propre eau à chacun d’eux, il continuait de sourire plus légèrement alors qu’il ne voyait rien sinon des haillons. Ils étaient peut-être réellement quelques perdus de la Grande Ville.
    Shawn parle en Terrian lorsqu'écrit en italique. Le Lunarien sera écrit en gras et l'Antiopéen restera en normal.

    Résumé : Shawn se pose devant le groupe et dessine dans le Sable afin de communiquer avec eux sur la direction à prendre.
    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Glee Club
    Exploration
    Très reconnaissant, le dernier des chanteurs qui a pris la parole te regarde avec un grand sourire et s'incline à de multiples reprises.

    "Merci du fond du coeur !" S'exclame-t-il. "Attendez, attendez ... José !" Continue-t-il en se retournant vers le plus petit des deux chanteurs masculins restants. "Donne lui le bidule, là ! Mais si ! Ca te sert à rien !" Ledit José fouille alors dans la dernière poche en état qu'il lui reste dans son pantalon et en sort une sorte de puce, de la taille de son pouce. Comme une barrette bleutée. "Je ne sais pas si ça vous sera utile, mais nous n'avons que ça. C'est pour les prothèses, et les armures. Ca fait de la lumière. Pardonnez, on nous a pris tout notre argent." L'air sincèrement désolé, il te met la barrette dans la main et fait signe aux autres de le suivre dans la direction que tu as désignée un peu plus tôt. "Merci encore !" Chantent-ils à l'unisson dans un dernier regard à ton attention, avant de prendre la route.

    Tu continues alors dans la direction que vous vous étiez donnée et tout à coup tu sens comme une drôle de sensation, comme un picotement. Comme si l'air, à cet endroit, était plus dense, plein de quelque chose de difficile à définir. Lorsque tu baisse les yeux, tu constates que ton Blaster, ainsi que tous tes accessoires technologiques fonctionnant à l'énergie, brillent d'une lumière presque aveuglante. Contre ton corps, ton arme chauffe, et tremble légèrement ...
    La chorale t'offrent une amélioration de prothèse/armure/robot : Lumière ! Les détails peuvent être trouvés dans la liste des ressources.
    N'oubliez pas de resumer vos actions.

    avatar
    Messages :

    160

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote & Capitaine

    Code couleur :

    #ff6633

    Crédits :

    372

    Réputation :

    40

    Hubble
    Shawn Green - Nowhere
    Observant la barrette la bouche ouverte, le Géant noir ne comprenait pas exactement l’étrange groupe qu’il venait de rencontrer. Un quatuor passionné et intriguant. Les sourcils froncés, posant finalement son regard sur la mauvaise troupe qui s’en allait sans plus attendre, il tentait de réaliser ce qui venait de se passer. Décidément, il avait quasiment oublié que, parfois, les gens pouvaient se montrer aussi … Etrangement gentils. En offrant de ses services, sans réellement attendre une récompense, il se retrouvait finalement la bouche béante, surpris par la gratitude des quelques personnages perdus. Décidément, à Dust, il pouvait encore être surpris. Laissant tomber son sac à dos, il rangeait dans une petite poche la fameuse puce qui, selon les informations, faisait de la lumière. Difficile de dire si le tout n’était pas défectueux ou compromis, voire même savoir s’ils disaient réellement la vérité. En plus, il n’était pas Ingénieur pour un sou.

    Se tournant, il découvrit que la jeune femme, Alaélys, ne l’avait pas suivi. Décidément, d’abord Theron. Dorénavant, elle. Une équipe réunie qui le plantait finalement au milieu du Désert. Avait-il été dupé par les deux pour l’abandonner ? Était-ce là un complot de plus grande envergure menée par l’une des personnes à qui il devait de l’argent ? Poussant un soupir, alors que le vent se levait, amenant son lot de grains, il remit le sac sur son dos, s’avançant encore et toujours. La marche fut longue et silencieuse, ce qu’il détestait plus que tout. Il n’aimait pas ce silence, encore moins quand il se retrouvait aussi seul, au milieu de vastes dunes, avec Dust uniquement en fond d’horizon. En somme, il pouvait tout aussi croire à une hallucination que cela serait encore pareil. Pourtant, alors qu’il avance encore et toujours, la Pression change. Et le Blaster collé à son dos commence lentement à chauffer. Surchauffer même.

    Prenant en main son arme et la balançant finalement à terre, il se rendait compte que les quelques autres objets liés à l’Energie réagissaient soudainement. Chauffant. Surchauffant. Brillant. De plus en plus intensément. Et sa tête qui l’assommait. « Put… » Plissant les yeux jusqu’à les fermer complètement malgré sa main devant lui, il tentait de raisonner. Que se passait-il exactement ? Il se souvenait de sa jeunesse. Pourtant, cela faisait des années que cela ne lui était plus arrivé. Reprenant son Blaster comme il pouvait, malgré la chaleur douloureuse qui s’imprimait dans sa paume, il tentait, en le pointant dans chaque direction, de comprendre d’où venait exactement la réaction du cœur énergétique.
    Résumé : Shawn use du cœur énergétique de son Blaster pour tenter de comprendre d'où vient la source de la réaction de son arme.
    Jet de perception : 93
    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Surchauffe
    Exploration
    Tandis que tu orientes l'arme dans tous les sens, tu ne sembles pas percevoir de véritable origine à cette étrangeté. Seulement la lumière qui émane de l'arme qui se fait moins brillante qund tu pointes vaguement vers la direction d'où tu viens. Devant toi, en revanche, et sans vraie différence que ce soit vers ta gauche ou ta droite, le Blaster est instable. Alors que tu le pointes dans la direction vers laquelle tu t'avances depuis le début de ce voyage, le coup part. Un coup puissant, sans commune mesure avec ce dont l'arme est capable en temps normal. Elle ne touche rien d'autre qu'un rocher qui s'en trouve amoché mais toujours droit. L'arme n'a rien. Elle n'a pas bougé, brille toujours autant, et chauffe de plus en plus.

    N'oubliez pas de résumer vos actions.

    avatar
    Messages :

    160

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote & Capitaine

    Code couleur :

    #ff6633

    Crédits :

    372

    Réputation :

    40

    Hubble
    Shawn Green - Nowhere
    Le coup était parti. De lui-même. Seul. Sans même appuyer brièvement sur la gâchette. Sous la surprise, choqué, l’Antiopéen n’arrivait pas encore à comprendre, ni réaliser, ce qui se passait avec son Blaster. L’arme surchauffait et n’était plus sous son contrôle, aussi étrange que l’idée pouvait paraître. Avait-elle surchauffé de manière volontaire vers le Rocher ou ce dernier était une victime collatérale ? Lâchant brièvement l’arme tremblante, notamment car elle continuait de brûler, le Colosse noir s’approchait finalement de la concrétion abîmée. Elle tenait encore debout et supporterait encore des siècles les ravages du vent, des grains, et du temps. Ayant abandonné brièvement son sac à dos, il s’était finalement agenouillé, le genou dans le sable, les sourcils froncés, curieux de comprendre ce qui se passait exactement.

    _ _ Par le Créateur et la Grande Mère, comment est-ce possible ? », lâchait-il dans sa langue natale, se référant aux Dieux et Déesses auxquels, malgré la distance, il croyait encore. Inspectant la roche de ses doigts, il n’arrivait pas encore à réaliser ce qu’il se passait. Il avait réalisé au moins une chose, il ne devait pas encore retourner vers la Cité de Dust. Il était clairement que son arme vibrait moins, et refroidissait davantage, lorsqu’il pointait dans la direction d’où il venait. En somme, ce n’était pas encore le temps de rentrer. Une longue inspiration.

    _ _ Et où sont les Lunar’ quand on a besoin d’eux ? … », rouspétait finalement le Colosse d’Antiopée. Son arme pétait un plomb, ou plus précisément, le cœur énergétique devenait fou. Et maintenant, elle avait balancé une décharge jamais vue auparavant. Comme si l’accumulation de la surchauffe avait fait lâcher une sécurité qu’il ne connaissait pas, se déchargeant brutalement et violemment dans le trait qui était parti quelques secondes auparavant.

    Levant la tête vers le ciel encore trop bleu, il réalisait soudainement que, seul, au milieu du désert, il perdait peut-être l’esprit. Que ce n’était pas tant son arme qui surchauffait, mais bel et bien lui. Et que son hallucination n’était rien d’autre qu’un indice de son propre esprit sur ce qui lui arrivait en réalité. La gorge serrée, attrapant son sac et la gourde, il prit une longue gorge pour s’hydrater. Il ne devait pas tarder plus longtemps dans cet endroit maudit. Emballant sa main gauche dans un tissu, il reprit son arme et marcha dans la direction vers laquelle elle vibrait le plus. Peut-être était-ce elle ? Ou lui ? Il devait au moins avoir le dernier mot.
    Résumé : Shawn tente de comprendre ce qui se passe en analysant la roche percée avant de reprendre sa route dans la direction dans laquelle l'arme s'est déclenchée.
    Jet de perception : 10
    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Surchauffe
    Exploration
    Ton observation de l'impact, bien que méticuleuse, ne semble pas t'apporter beaucoup plus d'informations que les suivantes : c'est un impact d'énergie dans la roche. Il est effectivement plus gros que ce à quoi on pourrait s'attendre avec une telle arme, ce qui n'est pas incohérent avec le sentiment que tu as eu que ton blaster était en état de surcharge énergétique, ou en tout cas, d'instabilité. L'impact est également moins régulier, plus large, plus éparpillé. Mais la roche, elle, est un simple gros caillou comme on en voit des milliers dans le désert Dustien.

    Alors que tu reprends ta route en tentant d'utiliser ton arme comme détecteur, tu ne perçois pas de direction exacte dans laquelle elle semble réagir mais plutôt une zone globale où elle devient instable. Tantôt en surcharge, tantôt clignotante, c'est comme si une large zone autour de toi était comme hors du monde. Toi même, tu sens comme une atmosphère lourde, dense, presque orageuse autour de toi. Néanmoins, en avançant un peu plus dans le sens dans lequel tu allais avant que ton arme ne se déclenche, ces perturbations semblent se calmer.
    N'oubliez pas de résumer vos actions.

    avatar
    Messages :

    160

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote & Capitaine

    Code couleur :

    #ff6633

    Crédits :

    372

    Réputation :

    40

    Hubble
    Shawn Green - Nowhere
    Un soupir. Définitivement, il ne comprenait pas le phénomène qui se faisait actuellement. Les sourcils froncés, l’arme passant d’une main à l’autre, il prit une longue inspiration avant de reprendre sa route. Quelque chose se déroulait en ces lieux. Quelque chose qu’il n’arrivait pas à expliquer. Et il manquait de ressources et d’explications pour comprendre pourquoi son arme réagissait de la sorte. Le cœur d’énergie semblait surchauffer, ce qu’il n’arrivait définitivement pas à comprendre. A quoi l’énergie réagissait-elle exactement ? Remettant ses cheveux en place, il observait finalement l’état des lieux. S’était-il trompé de direction tout le long ? Que manquait-il exactement ? Que ratait-il ? Tournant encore une fois, son pied s’écrasa finalement dans une petite roche au sol, geste de frustration car il ne trouvait pas la solution. Il n’y avait rien sinon ce maudit sable. Ce désert sans fin. Cette absence même de véritables reliefs, sinon les vulgaires dunes qui s’effaçaient sous le vent. Un soupir. « Putain. Casse les couilles ces merdes. »

    Puis de se détourner, abandonnant finalement la poursuite. Il n’y avait rien en ces lieux. Sinon la recherche vaine d’une explication incompréhensible. Dust n’était fait que de poussières. Seul, il risquait surtout de se perdre. Et la mort le frapperait brutalement. Prenant une longue inspiration, calant son sac à dos, il prit ce qui lui semblait être le chemin du retour. Mais à force de tourner sur lui-même, il avait perdu le sens de son orientation, perdant alors les repères fixés depuis le début. Il n’avait fait qu’avancer tout droit. Mais ses pas, effacés par le vent, n’étaient plus. Et dans le Désert, la mort guettait l’imprudent qu’il était.

    Tentant donc de faire chemin en arrière, l’Explorateur tentait de rentrer au sein de la Cité Violette. Marchant calmement, ne s’énervant pas plus, ni perdre son calme, il observait chaque grain, tentant d’observer la course du soleil à la recherche du bon sens. Peut-être qu’en s’arrêtant, attendant la nuit, les étoiles le guideraient.
    Résumé : Shawn cherche dorénavant à rentrer.
    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Étrange énergumène
    Exploration
    Tu sembles retrouver la direction de Dust et les étranges manifestations autour de ton arme se calment, progressivement. Mais tu n'es pas vraiment seul, et sur ton chemin se détache une silhouette presque aussi large que haute autour de laquelle des étoffes volent au vent.

    Lorsque tu continues de progresser, c'est un homme bien plus petit que toi au large ventre qui vient à ta rencontre. Tu constates assez rapidement que la graisse n'est pas le seul motif de sa largeur mais bien un grand nombre de sacs. Avec un grand sourire, il te salue d'une voix presque trop enjouée pour les circonstances. Rares sont les voyageurs de bonne humeur et celui-ci, en sueur et essoufflé, semble avoir bien des difficultés à progresser dans le désert. "Bonjour, mon imposant ami ! Puis-je prendre quelques minutes de votre temps ?" Ses mots sont entrecoupés de longues inspirations mais son teint rougeaud s'estompe peu à peu alors qu'il s'arrête. D'un geste laborieux du bras, il tente de remettre l'une de ses sacoches en place sur son épaule. "Voyez vous mon ami, je partais à la rencontre de quelques clans nomades qui m'ont chargé de leur fournir du matériel de première nécessité mais ... J'ai sous estimé la difficulté du voyage et me retrouve bien encombré. Si d'aventure il vous intéressait d'en acquérir, vous me rendriez un grand service en me permettant de me défaire d'un peu de poids !"

    Il tombe alors à genoux sur ses courtes jambes et déploie ses nombreux sacs devant toi. Des sacoches débordent des objets plutôt communs, en grande quantité. Sur le revers de chaque sacoche est inscrit, brodé sur le tissu, les prix pratiqués par le marchand.

    Un étrange marchand essoufflé te demande de lui acheter des marchandises pour le débarrasser d'un peu de poids. Voici les articles qu'il propose et leurs prix :
    Petit medikit : 20 crédits
    Medikit Moyen : 45 crédits
    Grand médikit : 90 crédits
    Seringue surprise : 95 crédits
    Repairkit : 70 crédits
    Couteau rang D : 70 crédits
    avatar
    Messages :

    160

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote & Capitaine

    Code couleur :

    #ff6633

    Crédits :

    372

    Réputation :

    40

    Hubble
    Shawn Green - Nowhere
    Sourcils froncés, il pouvait observer que son arme refroidissait au fur et à mesure qu’il quittait la dite zone. Il n’avait pas découvert ce qui s’y tramait, ne comprenant définitivement pas comment son arme avait pu ainsi surchauffer de la sorte. Il y avait sûrement une véritable résonnance entre ce lieu et l’énergie mais il n’avait pas réussi à la comprendre. Et plutôt que de mourir sous le soleil de plomb, il avait décidé de faire demi-tour, revenant finalement sur ses pas plutôt que de devenir l’un de ses cadavres desséchés au milieu du sable. Poussant un soupir, il observait la large silhouette qui s’approchait doucement. Méfiant, comme à son habitude, gardant la proximité de son arme dans un coin de sa tête, il avançait plus lentement, détaillant l’arrivée de ce qui semblait être un marchand. Ou un piège soigné depuis de longues heures. S’arrêtant à sa hauteur, il le salua d’un hochement de tête tandis qu’il observait en détails les marchandises que l’autre lui présentait.

    Passant sa langue entre ses lèvres, buvant une longue gorgée de sa bouteille synthétique presque vide, il jetait un coup d’œil aux alentours. Aucun signe d’une quelconque vie. Mais le Désert était rusé autant que coriace. A cela s’ajoutait les êtres humains, aussi doués par le vice. En somme, il n’était pas certain que cela était véritablement une bonne idée que de s’arrêter trop longtemps. C’est ainsi que présentant son arme, la levant lentement sur l’autre, il prit finalement la parole.

    _ _ Plusieurs possibilités s’imposent, Marchand. Tu me montres tes véritables marchandises, parce que honnêtement, si tu te déplaces pour vendre cela, t’es vraiment un sacré imbécile … Ou je te tire entre les deux yeux et je te fouille moi-même. » Un regard sur le couteau suggérait que l’autre aurait pu en faire une bêtise. « Et je te suggère réellement de ne pas faire le con. Au moindre faux mouvement de ta part, je t’exécute. » Une longue inspiration. « Ne me fais pas perdre mon temps avec ces quelques couilles. » Puis, affichant un sourire quasiment amical. « C’est gagnant-gagnant pour tous les deux. Je te libère d’un peu de poids, gratuitement. Tu marches plus longtemps et je ne dépense pas un Crédit. »
    Résumé : Shawn menace le marchand.
    Contenu sponsorisé