Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
04/11/2018 - Fin de la pré-ouverture ! Plus d'informations Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    Ground control to major Tom { Lehun

    avatar
    Messages :

    11

    Localisation :

    Luna

    Métier :

    Mécanicienne

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    45

    Réputation :

    0

    La religion n'avait jamais été au centre de sa famille, c'est pourquoi, dans son désir de remonter dans ses origines, Alexa ne s'était pas rendu au Temple de la lumière lunaire qui, pourtant, était au centre de la vie des habitants de cette planète. Par habitude, sans doute aussi, la religion pour elle comme pour la majorité des exilés de Dust, n'était pas préoccupation majeure. Il y avait deux minutes à peine, elle était passé devant et, mis à part du bâtiment fort impressionnant, elle était restée bouche-bée en voyant les visiteurs voulant profiter des visites. Elle s'en était vite éloignée, de peur sans doute qu'on lui propose une visite guidé ou quoique ce soit d'autre.

    Alexa avait commencer à divaguer le long des rues animées de Lunaria, en chasse des quelques indices concernant ses origines. Elle avait noté un nom de rue où elle savait qu'une grand-mère était née, mais en fin de compte, elle était parfaitement consciente qu'elle ne disposait que très peu d'indices et que ce ne devait pas être pour rien que sa famille avait émigré.

    Elle marchait dans des couloirs de bâtiments qui lui avaient l'air anciens. Ce n'était pas comme Dust, des immeubles ou des bidonvilles créés les vingt dernières années, mais de vrais bâtiments, qui sentaient la vraie pierre et le vécu. Rien que pour cela, elle s'arrêta deux secondes pour observer, les yeux grands ouverts, une maison un peu plus imposante que les autres, embellie par deux petites sculptures sur le côté. Sur la porte d'entrée, il y avait un petit poisson en guise de heurtoir. La jeune femme sortit son appareil photo, recula de deux pas et enregistra cette merveilleuse image. Lorsqu'elle rentrerait momentanément sur Dust, elle montrerait ces souvenirs à sa famille, elle était sûre de toucher au moins son grand-père.

    Le vent amenait les odeurs des échoppes ou des restaurants situés dans la rue et son nez frétillait en pensant aux délicieuses nourritures frites ou aux exquises et réputées nourritures de Luna, mais elle grimaçait à l'idée qu'elle n'avait plus que quelques pièces dans les poches et qu'elle voulait les garder pour la chambre qu'elle avait louée. D'ici quelques jours, même demain, elle irait chercher du boulot de nouveau, la vie ici était beaucoup plus chère que sur Dust – ou n'était-elle pas habituée au système, c'était certain.

    Feignant d'ignorer les enivrantes odeurs, Alexa continua sa promenade au gré des rue. Il était l'heure du déjeuner, c'était encore plus terrible de voir ces passants se réunir de plus en plus dans les restaurants pour manger. Soufflant, elle tourna la tête vers une façade particulièrement jolie : c'était un bâtiment réputé ? Il lui semblait que des gens en sortaient comme s'ils travaillaient ici. En tout cas, elle n'avait pas l'impression de pouvoir y rentrer, surtout que ses vêtements franchement usagers, par rapport à ceux des Lunariens qui l'entouraient, ça faisait un peu...un peu Dust, quoi.

    De sa main gauche, Alexa eut un petit mouvement pour cacher une partie des ses tatouages bien visibles, de la droite, elle relit le bout de papier à l'adresse incertaine. Elle pouvait bien arrêter quelqu'un dans la rue, non, avant de faire toute la ville à pied plusieurs fois, non ?

    Alexa arrêta donc le premier venu, un peu par hasard, d'ailleurs.

    « Excusez-moi, vous savez où est cette rue ? Je crois que c'est au centre, et elle s’appellerait « square de la Lune rouge », à moins que je ne me trompe... »
    avatar
    Messages :

    9

    Localisation :

    Lunaria.

    Métier :

    Volkh en charge d'une équipe de biologistes.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    75

    Réputation :

    0

    - Pause dej’ !
    Sa voix perça les tintements de la verrerie, les bruits de pas sur le carrelage et le silence de ses collègues. Lehun, qui avait levé le nez dans un élan d’enthousiasme en s’écriant, reposa ses yeux étincelants de joie sur la globalité de la salle tandis qu’un large sourire creusaient ses joues à peine rosées. Il poussa le tabouret sur lequel il travaillait et se leva, les mains encore posées sur les schémas qu’une équipe d’expédition lui avait apportés la veille à la suite de trois longues semaines de vadrouille. Ses doigts en suivirent brièvement le tracé fin et précis avant de s’écarter à leur tour, pour rejoindre ses hanches dans un geste lent et mesuré. Il y avait un an encore, Donagan était assis là, le nez plongé dans ses affaires.
    - J’ai faim, moi, compléta-t-il et, comme pour accompagner ses paroles, son ventre gargouilla.
    La mort de Donagan avait flanqué un coup de stupeur à toute l’équipe qui, en ce jour encore, peinait à reprendre ses activités sans que ces dernières ne la ramenassent au souvenir de leur précédent chef. Lehun essayait tant bien que mal de redresser leur moral, mais il savait à quel point Donagan avait gravé sa présence en chacun d’entre eux. Il avait été inatteignable, certes ; inatteignable et toujours fermé dans ses rêveries, plongé dans ses recherches en oubliant son bien-être, impossible à ramener lorsqu’une idée l’emmenait trop loin, mais toujours présent, toujours dans les parages. Son absence était comme un trou laissé dans le mur là où l’on souhaitait accrocher un cadre.
    Si une chose était sûre, c’était que Donagan méritait tout ; des remerciements, de l’admiration, des coups, des engueulades. Tout, sauf la mort. Des larmes lui montèrent aux yeux, qui rougirent par leur pseudo-présence, mais son sourire ne se déteignit pas. Lorsqu’un collègue s’approcha, la mine inquiète, il leva simplement une main en secouant la tête, résigné.
    - Inutile de le cacher, ce bougre va nous manquer, souffla-t-il.
    C’était dans cette ambiance, calme et étrangement alourdie par l’absence d’un poids, qu’il quitta le laboratoire en compagnie de son équipe. Ils parvinrent à rire un peu et à balayer légèrement les souvenirs qui les submergeaient un peu trop ces derniers temps, sans toutefois réellement vouloir s’en défaire. Mais bon, pensa-t-il. Mais bon. Détournant encore ses pensées, il leur fit brièvement savoir qu’il souhaitait prendre son après-midi, ce qu’ils ne rechignèrent aucunement.
    - Excusez-moi, l’interpela une voix inconnue, vous savez où est cette rue ? Je crois que c'est au centre, et elle s’appellerait « square de la Lune rouge », à moins que je ne me trompe...
    Lehun s’arrêta. Il dut lever la tête afin de voir le visage de la personne qui l’abordait.
    - Oh, fit-il.
    Et ses lèvres pondirent un large sourire, transparent, sincère et illuminé, comme à son habitude, bien que cela contredît tout le remue-ménage chagrinant qui menaçait de l’effondrer en cet instant. Il fit face à l’inconnue après avoir rapidement invité ses camarades à poursuivre leur chemin sans l’attendre.
    - Square de la Lune rouge ? J’y ai déjà posé un pied, oui… Ce doit être à une vingtaine de minutes de marche d’ici. Par-là, ajouta-t-il en pointant une rue du doigt. Ça me sera compliqué de vous indiquer clairement le chemin, alors vous aurez sans doute à redemander…
    Ses tatouages, les marques, son style vestimentaire lui soufflaient qu’elle n’était pas d’ici ; elle émanait une sorte de force qui, loin d’être brute, ne s’apparentait guère pour autant au sérieux calme que l’on retrouvait usuellement chez les lunariens. Son sourire s’en élargit davantage.
    - … sauf si je vous accompagne, suggéra-t-il d’une voix prêtée à l’amusement. Nous pouvons déjeuner ensemble et partir à l’aventure !
    Après tout, une petite balade lui rafraîchirait l’esprit.
    - Alors à moins que vous n’ayez déjà l’estomac rempli, c’est moi qui offre.
    Dans sa tête, il entendait Silhas dire : « Eh bien, Lehun, proposer de déjeuner à une parfaite inconnue. » Il se mit à rire d’un éclat léger, repoussant quelques mèches rebelles du revers de la main.
    avatar
    Messages :

    11

    Localisation :

    Luna

    Métier :

    Mécanicienne

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    45

    Réputation :

    0

    Alexa avoua n'avoir jamais ressenti un tel soulagement en apprenant que cet homme-ci savait où se trouvait ce square. Il n'y avait sans doute pas grand chose à voir là-bas, mais elle y tenait, c'était tout de même une des raisons pour lesquelles elle avait fait escale sur Luna, non ? C'était à une vingtaine de minutes ? Elle sourit à nouveau, heureuse de savoir qu'elle n'avait pas totalement fait fausse route.

    « Vous m'accompagnerez ? »

    ...Et vous déjeuneriez avec moi ? C'était triste, mais la vie lui avait toujours démontré que personne ne donne quelque chose sans exiger autre chose en retour. Cet homme avait l'air très poli et correct, mais son voyage, et ce depuis son enfance sur Dust lui avait toujours prouvé que l'habite ne faisait pas le moine. Allait-elle pour autant accepter l'offre de cet homme ? Oui, sûrement, elle avait beaucoup trop faim, si il se montrait désagréable ou trop insistant sur la fin, elle n'aurait qu'à dégainer son blaster et improviser, non ?

    Sûre du fait qu'elle pourrait se défendre sans problème, Alexa finit par accepter tout en ne cessant de sourire.

    « Bien sûr. », assura-t-elle. « En revanche, il ne me reste pas beaucoup de sous pour aujourd'hui, et je m'en voudrais d'abuser de votre fortune, mais si vous insistez, je ne refuserai pas. »

    Son ventre fit un bruit, à ce moment-là, qui trahit sa fin. Il était petit, il avait plutôt l'air maigre, c'était le genre de personne qu'elle sèmerait assez vite en courant, du moins, elle pensait. Elle ne connaissait pas beaucoup le genre de restaurant en vogue sur Lunaria, mais les effluves d'odeurs qu'elle venait de supporter lui avaient ouvert l'appétit à un point que vous ne sauriez imaginer, surtout si la dernière chose que vous veniez de manger était une boîte de conserver de harengs séchés, la veille.

    « Il y a un lieu que vous aimez bien ? », demanda-t-elle sans savoir, au juste ce dont elle avait envie, de poisson, de viande, ou plutôt juste de nourriture mangeable, tellement elle avait faim. Que ce soit ou non une spécialité de Lunaria lui était égal, à vrai dire, tant qu'elle pouvait se remplir le bide et manger à profusion.

    « De préférence pas trop cher pour vous, hein, et qui ne soit pas avare en nourriture, ce n'est pas pour vous embêter, mais j'ai vraiment très faim. »

    Elle se rendit soudainement compte qu'elle ne s'était pas du tout présentée. Elle hésita un instant à lui donner son vrai nom, mais cet histoire de repas offert était bien trop louche, elle lui donnerait un faux et, si jamais il s’avérerait fréquentable, elle lui avouerait le bon, point.

    « Au fait, je suis Alexa. Alexa Adamczyk . », ajouta-t-elle, consciente que c'était un nom tout à fait plausible pour une famille originaire de Luna. « Et vous ? »
    avatar
    Messages :

    9

    Localisation :

    Lunaria.

    Métier :

    Volkh en charge d'une équipe de biologistes.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    75

    Réputation :

    0

    - Vous m’accompagnerez ?
    - Je compte prendre mon après-midi, donc j’ai du temps. Vadrouiller un peu avant de rentrer ne serait pas une mauvaise idée.
    Surtout maintenant, pensa-t-il. Il avait besoin de s’aérer un peu s’il voulait tenir le coup, pour pour son équipe, pour Silhas, pour la petite. Sur un millième de seconde, l’image tristement ambiancée de la maison lui traversa l’esprit et il regretta momentanément de n’être pas déjà là-bas, à s’assurer que tout allait bien. Mais ce n’était certainement pas en sautant sur l’inquiétude au moindre pansement abîmé qu’ils iraient mieux, lui comme sa petite famille. Il se sentit presqu’obligé de raviser et retint un soupire en toute politesse, gardant son sourire habituel sans pour autant que celui-ci parût faux.
    - Auquel cas j’insiste, donc !
    Son sourire s’élargit encore.
    - Ça ne me dérange aucunement, bien au contraire. Ah, tenez ! Allons par-là. Il y a un petit endroit fort sympathique où nous déjeunons souvent en temps de pause. J’espère que ça vous plaira.
    Et puis, elle avait un petit air adorable, cette inconnue. Un petit air admirable, aussi. Le genre de personne dont on ne peut deviner le passé, mais qui émane une certaine aura portant à croire qu’elle avait affronté de nombreuses difficultés – peut-être de par son accoutrement, peut-être de par sa façon de se tenir. Lehun avait vraisemblablement une petite idée de ses origines avant qu’elle ne lui donnât son nom, bien qu’il ne s’avançât pas sur le sujet. Adamczyk ? Eh bien, pourquoi pas. Je me serai tout simplement trompé. Son regard se détourna plutôt d’elle afin de scruter les environs et repérer le chemin. Ne jamais se fier aux apparences. Je suis l’un des mieux placés pour m’en rendre compte.
    - Ravi de vous rencontrer, Alexa.
    Il lui fit brièvement signe de le suivre et se lança dans la direction qu’avait précédemment prise ses camarades, désormais ailleurs. Son cœur s’était légèrement allégé, ou en tout cas suffisamment pour lui demander moins d’attention et le laisser un peu plus de liberté quant à ses pensées.
    - Je suis Lehun Yu-Sheyl, mais Lehun suffira amplement.
    Il marchait d’un pas léger, le regard coureur, par-ci, par-là, avec des sourires distribués à tout le monde, des salutations brèves à quelques-uns, tout en prenant soin de rester auprès d’Alexa. Ils n’avaient passé que deux minutes sur la rue lorsqu’il lui indiqua une bifurcation à moins d’une centaine de mètres de là.
    - Il m’arrive d’essayer d’imaginer ce que serait Sirona sans toutes ces têtes, confia-t-il simplement. Je me demande si j’apprécierais.
    Il prit le tournant. Le restaurant se dévoila aussitôt.
    - Le flux important de personnes a tendance à me mettre mal à l’aise, mais ici, s’il venait à disparaître, ce serait comme effacer tout l’avant-plan pourtant appréciable et indissociable d’un tableau. Ne trouvez-vous pas ?
    Avec enthousiasme, Lehun poussa l’entrée et ne manqua pas de répondre d’un grand geste de la main au sourire éloquent que lui adressa le propriétaire des lieux. L’intérieur en lui-même disposait d’une quinzaine de tables, dont plus de la moitié étaient occupées ; la décoration était sobre, se fondant dans l’habituelle et familière structure lunarienne, si ce n’était qu’elle se démarquait par de petites nuances de couleurs çà et là chez des plantes et des détails qui rendaient le tout chaleureux.
    - Lehun, notre cher Volkh ! Et une bien jolie tête que je ne connais pas ! Bienvenue, entrez donc.
    On les installa sur une table un peu plus en profondeur, contre un mur, et leur apporta la carte. Lehun congédia le serveur et refit face à Alexa, la mine illuminée.
    - Comme j’aime cet endroit ! s’exclama-t-il, tout en joie.
    Je devrais emmener Silhas ici, un jour, songea-t-il. Et pourquoi pas avec la petite, tant qu’à faire. Je suis sûr qu’elle aimerait. Lehun ria d’un éclat léger, replaçant une de ses mèches derrière son oreille.
    - Faites-vous plaisir, lui adressa-t-il avec un regard sur la carte. C’est très abordable, ici. Et si votre ventre gronde tant, pourquoi ne pas partager un plateau ? Très copieux, vous êtes prévenue.
    Et son sourire se fit sincère pour appuyer ses propos, avant qu’il n’ouvrît la carte lui-même.
    - Je ne souhaite pas être indiscret, mais venez-vous des Cratères ? – Oh, ce sont de simples suppositions. Ce n’est certainement pas déplaisant, au contraire, et je trouve cela plutôt intrigant, mais vous vous démarquez facilement des lunariens citadins.
    avatar
    Messages :

    11

    Localisation :

    Luna

    Métier :

    Mécanicienne

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    45

    Réputation :

    0

    Il la mena dans un restaurant qui avait l'air, ma foi, tout à fait correct. Alexa ne cessa pas non plus d'être attentive, mais profita tout de même du paysage : c'était joli, autour d'elle, ça changea de ce dont elle avait l'habitude sur sa planète et même dans les lieux qu'elle fréquentait. Elle enviait un peu ces personnes qui avaient l'air d'une toute autre classe sociale qu'elle.

    « Lehun, donc... », répéta-t-elle pour mieux retenir le prénom.

    Elle suivit du regard l'homme qui venait d’interpeller Lehun : il disait que c'était un Volkh ? Elle fronça les sourcils, assez impressionnée par son statut. Elle connaissait très mal les classes sociales des lunariens, c'en était une assez bonne, il lui semblait ? Elle lui sourit donc en retour., le suivant vers cette table où ils allaient s'installer. Elle bavait déjà en imaginant les plats qu'on allait leur amener : elle avait l'impression de ne pas avoir mangé depuis des siècles et imaginer ce que pouvaient bien être les plateaux servis à cette table était en soit une véritable épreuve. Elle avait bien envie de crustacés, tiens. De bons crustacés tous frais venus du marché le plus proche avec des épices et des senteurs locales. À moins que...non, un bon gros morceau de viande rouge comme elle ne mangeait jamais et qui la ferait marcher sur ses deux pieds pendant au moins deux jours : ça, c'était une super bonne idée !

    Alexa sourit une nouvelle fois, les yeux pétillants.

    « On va prendre de la viande. Un plateau de viande. Toutes mes excuses, je ne sais pas du tout si vous en mangez, auquel cas je m'adapterai et pourrais m'en passer. J'ai tellement faim que je pourrais manger les chaises, à vrai dire... »

    Elle prit soudainement conscience que Lehun lui avait bien demandé quelque chose : si elle venait des cratères ? Il devait penser qu'elle n'était pas de la capitale et qu'elle devait venir de quelque coin perdu de cette planète. Si c'était ça, elle était fière de ne pas avoir l'air trop étrangère et de ne pas trop montrer qu'elle avait un poil du mal avec les coutumes et la température de cette planète bizarre. Les hautes températures de Dust lui semblaient loin et très honnêtement, elle peinait à s'habituer à ce climat : heureusement qu'elle n'y resterait pas.

    « Vous vous trompez, en fait, je ne suis pas des cratères. Lunaria est même la première ville de cette planète que je visite, en vérité. Je viens de Dust. Ma famille a habité dans cette ville il y a longtemps, j'ai juste pris quelques jours de congés pour visiter un peu...D'où mon apparence un peu...pas comme les gens qui nous entourent. Et vous...êtes-vous du coin ? Vous êtes Volkh, si j'ai bien compris ? En quoi cela consiste ? Je ne suis pas du tout familière avec les corps de métier, mais c'est...bien ? Comment vous êtes-vous orienté dans cette voie ? »

    Elle était curieuse et enthousiaste. Elle désirait en savoir plus sur ce peuple que ses grand-parents avaient fui un jour. Elle savait qu'ils ne l'avaient pas fait pour rien et se sentait également loin de toutes ces coutumes lunariennes et des cultes que Dust ne célébrait pas.

    « Ou un couscous. »

    Contenu sponsorisé
    Re: Ground control to major Tom { LehunMessage par Contenu sponsorisé