Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
04/11/2018 - Fin de la pré-ouverture ! Plus d'informations Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    Expédition ×× Golden road ×× ft. Sixtine "Syd" Mercury

    avatar
    Messages :

    29

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Nomade

    Code couleur :

    #89aaab

    Crédits :

    85

    Réputation :

    26



    Le désert de Dust, comme tous les déserts de la galaxie, avait la fâcheuse tendance d'être vivant. Cette capacité inhérente à se mouvoir sous les vents et à façonner les dunes jours après jours, travaillant et fourmillant la nuit durant. Plus de vingt années, que Yaara parcourait chacun des grains de sable sur le dos de chameau parvenu de l'ancienne Terra. Des animaux chers, mais résistant à ces conditions de vies. La tente rouge était la même, un être uni et organisé qui s'est habitué à vivre dans le Nowhere.
    Yaara est vieille, excentrique, mais pas dénué de bon sens, elle sait qu'un peuple nomade ne peut vivre de voyage jours après jours, ils doivent se poser et vivre. Et pour vivre il faut de l'eau. Vingt ans, qu'elle connait le désert, mais elle ne sait pas si sous cet horizon brûlante qui s'étend à perte de vue sous son œil borgne, elle avait traversé la totalité de la planète. Vingt année qu'elle part à la recherche de points d'eau pour réussir à installer la tente rouge.
    Dodelinant sur le dos de l'animal, la vieille femme regardait par dessus la jeune lunarienne qui se trouvait à ses côtés et qui avait commencé à la rejoindre elle s'amusait de la situation. Son sourire présent se trouvait invisible aux yeux des autres à travers son voile épais et coloré qui couvrait sa bouche.
    « — Tu sais que j'ai passé l'âge d'avoir un chaperon ma grande ? elle s'humectait les lèvres. Est-ce que au moins tu as pris de quoi survivre à une traverser dans le désert ? »
    La sage femme parlait la langue maternelle de la jeune fille pour faciliter la communication entre elles.
    L'âge et l'habitude fait que la vieille femme ne voyageait pas légèrement. Le chameau avait le dos plein de paquetage, avec de quoi de faire du feu, de boire ou de manger, ainsi qu'une carte, du papier et des mines de crayons. Elle avait même un kit de soin au cas où.
    Une main en visière, Yaara observait l'horizon et les lieux pour se repérer dans l'espace et dans le temps, mais également pour trouver s'il y avait des choses étranges ou à tirer profit.

    Bonus permanent :
    - Observateur ; débloque un indice supplémentaire de la part du MJ dans les situations conflictuelles ou complexes.
    - Repérage : Permet de détecter les sources ou cœurs d'Énergie. (Bonus contextuel évolutif)
    Objet du CORE : Blaster rang B - Medikit (petit) - crédits.
    Yaara observe l'horizon pour trouver des points de repérages (27).

    avatar
    Messages :

    16

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    ScrapScavenger & Vigilante

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    342

    Réputation :

    0

    Golden Road
    Yaara & Syd
    J'ai pas vraiment que ça à faire, jouer les garde du corps pour quelqu'un qui ne me paie pas pour le faire. D'une manière générale, j'aime pas trop ce genre de missions, on sait jamais sur qui on tombe. Mais le cimetière des vaisseaux a été ratissé depuis longtemps, plus grand chose à en retirer sauf à aller errer sur le territoire des Ourourou, et c'est souvent contreproductif. Alors quand je me suis aventurée un peu plus dans le Nowhere ce matin, je me disais que je pourrais repérer un peu les mouvements de voyageurs, voir s'il y avait quelque chose à se dégotter, un vaisseau crashé, quelque chose. Il y a toujours quelques abrutis, surtout des Terrians, qui viennent planter le museau de leur machine dans le désert parce qu'ils veulent pas payer les sociétés privées du spatioport. Je les comprends, mais faut-il encore avoir du talent.

    Alors quand je me suis pointée, j'ai vu la vieille sur cet espèce d'animal étrange. On a pas idée d'importer des bestioles d'autres planètes sur Dust, c'est de la maltraitance. Personne n'est fait pour vivre dans le coin. Autant faire un traineau à Ourourou, ils sont imprévisibles mais pleins de bonne volonté. Enfin. J'ai décidé de la suivre parce qu j'aime pas voir les vieux s'aventurer dans le Nowhere sans protection. Trop de sales histoires. Et puis peut-être aussi que j'avais pas envie de partir totalement seule, alors c'est la bonne excuse. Je la suivais de loin mais les vents de Dust soulèvent la poussière et rendent les perceptions plus difficiles, alors je me suis approchée sans m'en rendre compte. Son machin bossu était pas vraiment rapide, j'aurais dû m'en rendre compte.

    Quand elle m'interpelle, je sursaute. "Ouais mais t'as peut-être aussi passé l'âge de gérer les bandits en solo, non ?" Je lui lance. Avant de rajouter, en grommelant. "On va quand même pas m'en vouloir de m'inquiéter..." Ils sont pas nombreux les vieux à Dust. Mais ils savent plein de trucs. Souvent pleins de sagesse quand ils sont pas pleins de drogue. Et j'ai toujours apprécié d'en apprendre plus sur la vie, le monde, la galaxie, de la bouche de vieilles baroudeuses Dustiennes. J'ai ce côté chiot perdu des fois, c'est agaçant. "J'ai de quoi m'en sortir ouais. Et de quoi repousser les éventuels quelques connards qui pourraient vouloir profiter de deux citadines paumées dans le désert." Je sors mon couteau de ma botte - toujours plus impressionnant qu'il n'est vraiment efficace - et je révèle mon blaster à ma ceinture, dissimulé sous une des étoffes pendant en bordel de ma tenue. De loin, on dirait des haillons, mais pas un centimètre carré de peau n'est à l'air libre, à l'exception de mes yeux. "Et puis la base. De la flotte. De quoi manger, de quoi désosser une machine." J'ai pas grand chose qui m'appartienne vraiment et quand je pars, c'est en empruntant ce qui appartient aux Mercurys. Tout juste des vivres pour une longue journée qui s'étendrait un peu sur le début de la nuit, quelques outils en métal partiellement rouillés. Je suis pas vraiment supposée passer plus d'une journée dans le Nowhere, en vérité. La nuit, j'ai d'autres choses à faire. Quelque chose me dit que mes activités nocturnes vont devoir attendre.

    Je m'avance alors, devant la bestiole bossue, et je tends l'oreille autant que j'observe les environs. C'est comme ça dans le Nowhere. Toujours être alerte. Toujours être discrète.
    Bonus : Détection (pour jets de perception, 25% à la détection de dangers cachés)
    Objets : Blaster rang D, Couteau rang D, Repairkit
    Syd tente de repérer d'éventuels dangers ou éléments hors du commun. (93)
    avatar
    Messages :

    19

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    50

    Chouquette
    Exploration
    Le silence du Nowhere peut être parfois assourdissant, les vents constants étouffants les bruits des divers drames en cours dans son immensité. Cependant, grâce peut-être à son expérience ou son ouïe aiguisée par la perte d’un de ses yeux, une de vous arrive à déceler de multiples tintement métalliques s’approchant rapidement de vous alors que vous parcourez les plaines ensablées.

    Un regard vous indique la provenance de ce qui est maintenant un boucan tout aussi audible pour Syd: un silhouette courbée affublée de différentes babioles hétéroclites qui s’entrechoquent au rythme de ses pas pressés vers vous. Une barbe hirsute pointant à travers les bandes de tissus d'un bleu marine délavé posées autour de son nez et sa bouche et ses petits yeux entourés de rides vous indiquent qu’il s’agirait d’un vieil homme. Celui-ci vous envoie la main en s’approchant toujours, comme inconscient des dangers des rencontres fortuites dans le désert. D’une voix chevrotante et, étonnement, en lunarien, avec un accent chantant dur à identifier, il s’adresse à vous lorsqu’il arrive à une distance raisonnable pour être entendu: « Nobles caravanières inconnues, j’implore votre aide ! » Il joint ses mains comme pour une prière en ajoutant, visiblement affolé: « C’est ma Chouquette… La pauvre. Oh… Vous devez venir à son secours! » Ses yeux qui sont à peu près la seule chose que vous pouvez distinguer clairement de son visage vous supplient ardemment, alors que le vieil énergumène semble être seul et sans armes visibles à travers tout son accoutrement de casseroles et breloques accrochés à ses vêtements qui reflètent le soleil ardant, parfois dans vos yeux, malheureusement.
    Amusez-vous bien et n'oubliez pas de résumer vos actions!

    avatar
    Messages :

    29

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Nomade

    Code couleur :

    #89aaab

    Crédits :

    85

    Réputation :

    26



    La vieille femme hausse les épaules en voyant les armes et sur cette égocentrisme de les montrer à tout va. Pratiquement un comportement d'homme étranger aux mœurs d'antiopée. Il ne manquerait plus qu'elle arrive à se blesser avec ou à la blesser et le kit de soin serait utilisé de façon aussi ridicule que possible.
    Yaara abandonne rapidement la jeune lunarienne et se reporte sur l'horizon et ce qu'il s'y trame. Elle n'a pas besoin de lui adresser de parole, c'est assez inutile.
    En voyant le vieil homme – ce que l'on pouvait imaginer en voyant ce dos courbé – la sage femme s'approchait doucement de lui. Elle faisait en sorte de s'approcher, sans l'effrayait pour lui éviter de faire des pas inutiles sous la chaleur. D'une oreille distraite, elle écoutait ses propos, tandis qu'elle se tournait en même temps. Ses doigts fripés fouillaient dans les sacoches accrochées sur le chameau pour sortir une gourde d'eau.
    Elle tendait l'objet fait dans estomac de bête et contenant de l'eau fraîche au bon monsieur.
    « — Tenez buvez et calmez-vous. »
    Alors qu'elle lui confiait l'objet, la vieille femme mettait sa main en visière sur ses yeux pour voir s'il était seul ou non pour courir comme un homme qui avait vu la mort en face en plein milieu du nowhere sans prendre en considération les éventuels dangers.
    « — Qui est chouquette ? Une personne, un véhicule ou un animal ? elle s'humectait les lèvres rapidement et défaisait doucement son voilage sur ses lèvres. Qu'est-ce qui se passe mon bon monsieur ? »

    Bonus permanent :
    - Observateur ; débloque un indice supplémentaire de la part du MJ dans les situations conflictuelles ou complexes.
    - Repérage : Permet de détecter les sources ou cœurs d'Énergie. (Bonus contextuel évolutif)
    Objet du CORE : Blaster rang B - Medikit (petit) - crédits.
    Yaara observe l'horizon pour voir s'il n'y a pas quelqu'un qui suit l'homme (86).
    Yaara donne de l'eau à l'homme et tente d'obtenir des informations sur "Chouquette" (34).

    avatar
    Messages :

    16

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    ScrapScavenger & Vigilante

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    342

    Réputation :

    0

    Golden Road
    Yaara & Syd
    J'ai pas l'habitude de tomber sur des gens dans le Nowhere. Quand je bosse, c'est tout juste si je croise des Ourourou qui s'éclatent dans le coin du Cimetière des Vaisseaux. Alors quand le vieux s'est pointé, j'ai fait un pas en arrière. Entre le boucan qu'il faisait et son air paumé, je préfère prendre des précautions. Si je ne le faisais pas, je serais probablement morte à l'heure qu'il est. Je lance un regard à mamie, pour voir un peu sa réaction. Elle a l'air à l'aise. Je me demande ce qu'elle a dû voir dans sa vie pour s'en foutre comme ça. Elle donne même un peu de flotte au gars. Elle a vraiment pas peur de se retrouver dans la merde. Elle doit vraiment savoir ce qu'elle fait.

    Pendant qu'elle le questionne, j'en profite pour m'approcher aussi, discrètement. Je regarde le bonhomme, ce qu'il porte avec lui, des fois que quelque chose me semble suspect. Les voyageurs sont si rares dans le désert qu'on fait bien de se méfier de ceux qu'on rencontre. Beaucoup profitent de la détresse des quelques largués qui se lancent dans une balade dans le coin et arnaquent ou braquent les moins méfiants. J'y ai eu droit, comme tout le monde. Pour ça que je me méfie. "Quelqu'un a attaqué Chouquette ?" Je demande alors.  J'ai du mal à retenir mon envie de rire en répétant ce nom, heureusement que mon visage est partiellement caché. "Elle est où ? Vous pouvez nous montrer ?"

    Pas que je sois ravie à l'idée de dévier de ma route à la première occasion venue. Et puis, quelle route, maintenant que j'ai décidé de suivre la vieille ? Enfin. Je me dis juste qu'en questionnant le type, s'il ment ou tente de nous embobiner, il finira par faire une erreur et se contredire. Alors on aura pas besoin de se mettre en danger pour découvrir le pot aux roses.

    Avant même qu'il ne réponde, j'en profite quand même pour regarder dans la direction dans laquelle il est arrivé. S'il a dû perdre quelque chose, c'est sans doute par là bas. J'espère simplement que Chouquette n'est pas une des créatures légendaires du Nowhere dont on m'a parlé gamine. Et que lui n' est pas un illuminé.

    Bonus : Détection (pour jets de perception, 25% à la détection de dangers cachés)
    Objets : Blaster rang D, Couteau rang D, Repairkit
    Syd tente de détailler le vieux pour voir s'il représente un danger, caché sous ses babioles. (53)
    Elle le questionne ensuite sur le danger que court Chouquette et sa position. (46)
    Puis, elle regarde dans la direction d'où il vient pour y déceler quelque information utile. (26)
    avatar
    Messages :

    19

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    50

    Chouquette
    Exploration
    De ce que vous pouvez voir, l’homme est bel et bien seul alors qu’il s’approche de vous, les bras en l’air, comme dénué de toute peur de tomber sur des individus peu fréquentables dans un lieu aussi inhospitalier. Lorsque Yaara lui propose une gorgée d’eau, vous pouvez voir ses yeux écarquillés s’illuminer un instant, alors qu’il est visiblement surpris qu’on veuille partager une denrée aussi rare avec lui. Il se saisit de la gourde comme s’il s’agissait d’un objet infiniment précieux et l’amène à ses lèvres l’instant d’une courte lapée qui a pour effet de l’apaiser un tant soit peu. Le vieil homme reprend son souffle et ne semble pas remarquer qu’une de vous observe avec attention son accoutrement surchargé. Rien de ce qui s’y trouve n’a l’air dangereux, à moins que le vieillard manie la casserole d’une main de maître. Quelques trucs brillants accrochés à son froc vous donnent l’impression de peut-être pouvoir vous rapporter une coquette somme si vous deviez les revendre en ville, mais rien de pointu, de coupant en vue, même pas un blaster. C’est à se demander comment ce vieux se débrouille seul dans le Nowhere.

    Bombardé de vos questions sur la nature de Chouquette, sa position et le pétrin dans lequel elle se trouvait, le vieux secoue la tête avant de répondre: « Nous nous promenions, Chouquette et moi, pour aller chercher de l’eau… C’est alors qu’une ombre est passée dans le ciel… Et ma Chouquette, elle est si craintive ! Elle a pris peur ! » Vous comprenez alors qu’il parle probablement d’une personne ou d’un animal de compagnie, très chère à son coeur. Il se retourne alors vers la direction d’où il venait où vous pouvez apercevoir des plateaux et des falaises escarpées, comme les vestiges d’un océan qui aurait rempli le désert il y a de cela des lustres et des lustres. Le mystérieux vieillard vous pointe alors d’étranges plateaux, comme des colonnes oubliées dans le sable que vous arrivez à distinguer de loin, mais sans plus, et explique: « Elle s’est fichue tout en haut de ces trucs et je n’arrive pas à la faire descendre... » Il pivote alors vers vous, rendant la précieuse gourde à sa propriétaire et la regarde avec des yeux suppliants. Il joint ses mains libres avant d’ajouter: « Je serai éternellement reconnaissant de votre aide ! » Le vieil homme, s’il vous dit la vérité, ne manque pas de breloques qui pourraient vous intéresser, ou de savoir inédit sur cette partie du désert et tient clairement à retrouver sa Chouquette.
    Amusez-vous bien et n'oubliez pas de résumer vos actions!

    avatar
    Messages :

    29

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Nomade

    Code couleur :

    #89aaab

    Crédits :

    85

    Réputation :

    26



    A l'entendre parler d'eaux, les yeux de Yaara s’écarquillaient, voilà ce qu'elle était venu chercher était présent dans le coin, sinon le vieil homme n'aurait pas le dos si encombré pour un rien dans le nowhere.
    S'approchant un peu plus et s'abaissant, la sage femme, écoutait attentivement ses propos et hochait la tête de bas en haut et de haut en bas, en rythme.
    De ses yeux plissés elle observe les dits plateaux montré du doigt et soupire pour se parler à elle même.
    « — Tchou... J'sais pas comment je vais grimper là haut moi... roulait-elle sous sa langue l'antiopéen natale. »
    Se grattant le menton – signe de réflexion intense -, la vieille femme se redressait pour voir s'il y avait quelque chose de spécifique en haut, là où chouquette c'était volatisé. Puis ses yeux remontaient sur le ciel, pour voir qu'est-ce qui pouvait provoquer une telle ombre. Est-ce que c'était un simple volatile petit dont l'ombre semblait si grande à cause du point de vue ou bien est-ce que c'était réellement un colosse volant ? Vivant ou métallique ?
    Mais avant tout, elle avait besoin de savoir une chose.
    « — Et à quoi ressemble Chouquette ? »
    Qu'elle ne croise pas un ourourou, et passe à côté de Chouquette, ça serait fortement dommage.

    Bonus permanent :
    - Observateur ; débloque un indice supplémentaire de la part du MJ dans les situations conflictuelles ou complexes.
    - Repérage : Permet de détecter les sources ou cœurs d'Énergie. (Bonus contextuel évolutif)
    Objet du CORE : Blaster rang B - Medikit (petit) - crédits.
    Yaara observe plateaux pour voir s'il y a quelque chose (58) puis elle observe le ciel pour voir ce qui est à l'origine de cette grande ombre (95). Pour finir, elle questionne le vieil homme pour avoir une description de Chouquette (10).

    avatar
    Messages :

    16

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    ScrapScavenger & Vigilante

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    342

    Réputation :

    0

    Golden Road
    Yaara & Syd
    Je comprends pas très bien l'Antiopéen. Quelques mots, maximum, de quoi faire la différence entre des menaces et une salutation, en gros. Alors quand j'ai vu mamie soupirer et prononcer quelques mots dans sa langue natale, j'ai pas cherché plus loin que son expression. Elle a pas l'air très motivée. Et pour cause, les plateaux sont pas très engageants, même pour quelqu'un d'énergique.

    La situation va nous retarder, quel que soit son plan. Tout ça va nous mettre dans la merde parce que, si la vieille doit traverser le Nowhere sur toute la journée, le retour risque d'être trop tardif. Et nous coûter la vie. Pas le temps de tergiverser. Je veux bien aider le type, mais hors de question que secourir sa bestiole nous coûte la vie - si c'est bien une bestiole. On appelle pas un humain Chouquette, franchement. Enfin, qu'est-ce que j'en sais.

    Je sors mon couteau, et colle le manche entre mes dents avant de m'élancer dans la direction qu'il désigne. "Gjhhe mpfen occfuphe" Je lance alors aux deux autres, avant de courir vers les plateaux. Avec un peu de chance, il y aura assez de prises pour n'avoir pas besoin d'user mon vieux couteau pour escalader. J'ai pourtant encore de la marche pour y parvenir mais, comme d'habitude, je me précipite et fais tout à la fois. Je regarde néanmoins si un accès plus simple me permettrait de vite grimper aussitôt arrivée, ainsi qu'un signe, n'importe lequel, d'un être vivant perdu dans le coin. Si un simple coup de motivation pourrait le ou la faire sortir de là plutôt que de m'imposer l'escalade du siècle, c'est pas plus mal.

    Arrivée à proximité, je lance un grand. "CHOUQUETTE, AU PIED !" Sait-on jamais.

    Bonus : Détection (pour jets de perception, 25% à la détection de dangers cachés)
    Objets : Blaster rang D, Couteau rang D, Repairkit
    Syd s'élance en direction des plateaux désignés par l'homme. Elle tente de trouver un chemin d'accès plus simple que l'escalade pure. (97)
    Puis elle cherche des yeux un signe de la présence d'une bête ou d'un humain. (99)
    Enfin, elle essaie d'interpeller Chouquette, des fois qu'elle se situe à proximité et l'entende.  (98)
    avatar
    Messages :

    19

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    50

    Chouquette?!
    Exploration
    Peu importe ce qui a apeuré la mystérieuse Chouquette quelques instants auparavant, le ciel en paraît désormais vide. Créature volante, vaisseau ou autre, impossible de dire ce que c’était. Le vieillard, trop occupé par la perte de sa créature (ou personne ?) chérie, ne semble pas être en mesure de vous informer sur ce qui a causé son drame. Cependant, en plissant ton oeil valide, toi, Yaara, arrive à distinguer un mouvement dans un renflement concave d’une des formations rocheuses. La forme est trop loin pour la distinguer, mais la taille de la concavité t’indique que les chances que vous soyez à la recherche d’une personne sont très faibles. Lorsqu’on lui demande de décrire sa précieuse Chouquette, le vieil inconnu semble enchanté de vous en dire plus. Un sourire se devine dans les pattes d’oies autour de ses yeux alors qu’il se lance: « Oh, elle est une vraie beauté ! C’est une… Euh… Je ne sais plus comment vous les appelez ici... » Aussi vite s’est-il enthousiasmé que le vieillard semble perdre sa ligne de pensée. Après une courte réflexion, il se tourne vers le mime, claquant ses doigts ensemble pour invoquer des pinces avant d’agiter la main derrière lui… Une queue, sans doute ? Avant qu’il n’ait le temps de s’en remettre aux charades, il se retourne pour voir Syd s’élancer hardiment vers lesdits plateaux. Il s’élance alors pour la suivre, au rythme que lui permettent ses vieux genoux.

    La paroi que le vieillard vous a désigné ne paraît pas impossible à escalader, après tout, Chouquette a bien réussi à s’y ficher. Cependant, peut-être dans ton empressement, ou à cause de ton angle de vue, ou du soleil, Syd,tu n’arrives pas à distinguer un chemin plus simple pour te rendre là où tu veux, il faudra escalader. Le vieux arrive finalement à te rejoindre, considérablement essoufflé. Lorsque tu tentes de l’appeler, il se joint à toi, les mains comme un porte-voix : « Chouquette ! Allez ma puce! » Il ponctue alors son appel de quelques bruits de baiser bien mouillés. Vous avez alors pour seul réponse un son particulier, à la fois un sifflement et un grincement aigu, presque métallique. Le vieux est tout sourire, nullement surpris ou effrayé, ce qui vous indique que c’est probablement Chouquette qui vous dit bonjour, mais qui n’est absolument pas motivée à sortir assez de sa cachette pour que vous puissiez la voir. Il faudra grimper pour être en mesure de l’identifier, à moins d’être assez familières avec votre zoologie Dustienne pour la reconnaître au son. Le vieux pose alors ses yeux sur la plus jeune, attendant avec impatience qu’elle se mette à la grimpe.  
    Amusez-vous bien et n'oubliez pas de résumer vos actions!

    Contenu sponsorisé