Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
04/11/2018 - Fin de la pré-ouverture ! Plus d'informations Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    It's more than just surviving | Izula Misra

    avatar
    Messages :

    8

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote au Dôme

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    542

    Réputation :

    162

    Izula Misra
    Avatar : Erik Killmonger
    Izula est surtout un pilote hors du commun. Né Antiopéen, Guide pour l'Enclave, il était surtout connu comme un véritable enfant prodige dans les courses sportives. Jusqu'à une virée avec son meilleur ami qui vint à réduire son futur. Adieu le joli contrat lunarien. Adieu les plus belles courses interstellaires. Dorénavant sur Dust, il vit au jour le jour sans se poser plus de questions sur son avenir.
    Informations
    Age
    32 ans
    Genre
    Masculin
    Faction
    Antiopée
    Classe
    Explorateur
    Metier
    Pilote au Dôme
    Description generale
    Izula, voyez-vous, c’est ce type avec la grande gueule. Celui qui parle et agit, puis qui, seulement après, commence à réfléchir. Ses actes ont toujours des conséquences, mais il s’en fiche. Il s’en fout délibérément, en réalité. Agir avant de réfléchir, cela lui permet finalement de ne pas penser. De se vider la tête et de ne pas s’inquiéter. Les inquiétudes du futur, il souhaite les ignorer. Il ne veut pas y faire face. Vivre au jour le jour pour toujours mieux le savourer. Profiter pleinement sans penser ce que tel mot pourrait amener. Il n’a pas peur d’une autre bagarre. Une autre de plus. Frapper lui fait se sentir vivant, comprendre pourquoi il se bat. Sa vie. Sa survie. Une fois de plus. Jusqu’à ne plus avoir cette volonté flamboyante. Mais tant qu’il l’a, il compte bien encore affronter. Encore et toujours. Pour se sentir vivant. Pour se sentir présent. Ce jour-là.

    Depuis qu’il a quitté Antiopée, lors de son exil, Izula, qui n’est qu’un pseudonyme, reconnaît lui-même que son futur s’est arrêté cette nuit-là. Lors de l’explosion du vaisseau. Brisé et arraché par la terrible blessure née de cet incident, l’Antiopéen vit au jour le jour. Comme une punition. Mais aussi un moyen comme un autre de se trouver encore une raison de se lever le lendemain. Parce que s’il commence à planifier sa vie, il craint finalement de retourner dans ce vieux travers. Jusqu’à ce que le Sable dustien efface ses traces dans l’oubli. Alors, plutôt que de faire des plans sur l’une des comètes ou dans les étoiles, il préfère garder la tête sur les épaules et voir venir ce qui arrivera à l’avenir. Pour le meilleur comme le pire.

    Flamboyant et plein de vie, seraient sûrement deux mots qui collent parfaitement à la mentalité et la personnalité de ce trentenaire. Ne s’arrêtant jamais, ne réfléchissant guère aux conséquences de ses paroles ni de ses actes, Izula parle et, surtout, s’énerve très facilement. Jurant tellement que la plus évoluée des Lunariennes s’en offusquerait, l’Antiopéen garde rarement sa langue dans sa poche. Incapable même de se tenir correctement, il est parfois considéré comme impertinent par des personnes hiérarchiquement supérieures. Car il ne retient pas le fond de sa pensée, parlant librement peu importe où il se trouve. Sûr de lui, gardant la confiance peu importe le lieu où il se trouve, il connaît sa véritable valeur et se fiche bien souvent de l’avis d’autrui. Ajoutez donc à cela cette impatience caractéristique, de celui qui n’est pas capable de rester longtemps en place, Izula est cet archétype de celui qui ne dort jamais deux fois à la même place. Détestant d’ailleurs dormir, il raccourcit souvent ses nuits au maximum afin de bouger un maximum, n’attendant jamais quiconque dans ses quêtes. Quitte à offusquer quelqu’un, il s’en fiche. L’impatience n’attend jamais. Et les retardataires ont toujours tort.

    Il ne s’attache plus à quiconque depuis l’incident et préfère souvent travailler seul plutôt qu’avec quiconque. Néanmoins, il connaît la difficulté et la vie de Dust et ne se ferme pas entièrement aux gens. C’est ainsi qu’il a su créer un véritable réseau social, l’entretenant grâce à son tempérament de feu. Il sait lui-même qu’il n’est pas aimé de tout le monde et l’accepte pourtant bien, préférant apprécier les quelques ragots qui circulent sur lui sans en tenir compte. Il aime alimenter les rumeurs. Il connaît la réputation qu’il traîne et en fait donc fi.

    Facts : Il aime être au contact de la mécanique – Pilote hors-pair – Il dit « sentir » les machines, selon ses propres mots – Dans son ancienne vie, il travaillait pour le compte des Lunariens de l’Enclave – Il maîtrise parfaitement l’Antiopéen écrit et oral – Son Lunarien écrit est très mauvais mais arrive encore à pratiquer oralement ce dernier – Ne parle absolument pas le Terrian, ni ne l’écrit – Il a un goût insoupçonné pour les pâtisseries – Laisse tomber la tête sur la gauche quand il ne comprend définitivement pas un truc – Il est gaucher – Secrètement, il considère ses pieds comme des mains supplémentaires – Il est gay mais n’aime pas être identifié par cela
    Biographie
       
    Tu étais devant la glace poussiéreuse. Un soupir entre tes lèvres séchées par le soleil brûlant de la planète Dust. Un coup d’eau fraîche sur ton visage qui n’était plus le même depuis ce jour. Pourtant, tu ne le regrettais pas. Pas exactement en vérité. Cela n’aurait servi à rien de revenir sur cette nuit-là. Dans un geste circulaire de la nuque, tu la faisais craquer, puis de continuer en étirant tes bras. Une nuit longue. Mais trop courte. A Dust, elles semblaient si différentes d’Antiopée. Le ciel n’était pas exact le même depuis les buildings que depuis les cimes de la forêt. Puis vérifiant l’état de tes dents, tu enfilas finalement le pull synthétique que tu portais régulièrement. Il était sûrement le meilleur moyen pour toi de disparaître. De ne pas être reconnu. Et passant sur tes joues, tu ressentais encore les traces de cette mauvaise barbe qui s’installait trop rapidement, bientôt pleine de grains de sable.

    Te tournant, tu te rappelles encore ce soir si particulier où Jack était avec toi. Un vieux camarade. Un Lunarien bossant directement au sein de l’Enclave. L’archétype du personnage que n’importe qui se ferait d’un Lunar’, en vérité. Un peu hautain. Cultivé. Une propension extraordinaire à vouloir toujours te corriger dans ce que tu dis. Dans ce que tu fais. Pourtant, il avait été ton meilleur ami. A sa manière. Pas comme un Antiopéen typique, cela aurait été trop beau. Avec toi, il avait appris à abandonner. A se lâcher. Parfois, tu lui disais qu’enfin, il se mettait à péter sans faire attention à la personne derrière lui. Pour autant, il était si souvent rigide qu’il t’était arrivé de te poser de nombreuses questions sur la relation qui vous liait.

    Jusqu’à cette nuit-là, évidemment. Une proposition indécente. Une folie qui était née dans ton esprit et qui avait germé dans le sien. Jusqu’à cet instant où vous étiez entrés chacun dans l’un des vaisseaux de course. Il t’admirait pour ça. Vous étiez deux pilotes d’exception. Car il semblait doter d’un sixième sens hors du commun, maîtrisant parfaitement son véhicule. Comme peu de personnes en réalité. Et parfois, tu t’étais mis à l’envier, lui, ce pilote hors norme. Tu pilotais à l’aide de ton instinct, un autre des sens qu’il t’enviait justement. La maîtrise et l’excellence de la performance, face à l’instinct même. Cette nuit-là, alors que vous aviez décidé d’emprunter, sans aucun accord, deux vaisseaux de l’Enclave, vous étiez sortis à l’aventure. Pour découvrir Antiopée. Vous éloignez de cet univers incessant.

    Cette nuit-là, il t’avait embrassé. Différemment. C’était une première. Tu te souviens encore de combien vous aviez ri cette nuit-là. A en pleurer. A s’en froisser une côte, en vérité. Tu lui avais parlé de ta famille, de ta mère, surtout, qui ne comprenait pas toujours pourquoi tu étais finalement un Pilote hors du commun. Qui n’acceptait pas ce contrat tout juste décroché dans une grosse firme lunarienne. Tu allais pouvoir participer à des courses professionnelles et alors que ton avenir te semblait tout tracé, Mère semblait surtout honteuse de t’avoir comme fils. Car tu traitais trop avec les Lunar’. Trop avec les machines. A manipuler l’énergie. Elle n’aimait pas cela. Tu avais parlé de ton père, un Chaman. Tellement versé dedans, se baignant la tête à l’intérieur même. Vous aviez ri. Puis il y avait le temps de la course.

    Durant cette nuit, vous aviez participé à une course illégale. Une erreur. Le premier qui rentrait à l’Enclave obtenait ce qu’il désirait de l’autre. Deux vieux amis. Deux partenaires. Deux rivaux. Et la compétition avait pris le dessus sur les manœuvres, montrant l’un à l’autre toute la maîtrise de la machine. Les vaisseaux filaient. Trop vite. Tu étais derrière lui. A quelques distances. Et tu avais poussé les réacteurs à pleine puissance. Un dépassement par les airs, une technique qui demandait énormément de témérité. Tu en avais trop, ce soir-là, car tu ne voulais pas perdre contre lui. Pas ce soir-là. Tu étais tombé trop court et, pour éviter l’accident dramatique d’une collision vous tuant tous les deux, Jack avait fait une ambardée sur le côté. Puis le bruit tonitruant. La surdité momentanée. L’incompréhension. Le doute. La peur. Derrière ton vaisseau, les flammes noircissaient le ciel jusque-là étoilé.

    Tu te souviens de ton arrestation. De ce soir-là où tout avait changé. Pas vraiment pour un meilleur. Pas vraiment pour un pire non plus. Juste un changement que tu n’aurais jamais su prévenir. Tu avais trouvé un chemin pour t’enfuir. Disparaître sur cette planète pleine de sable. Tu ne portais plus ton véritable prénom, te faisant uniquement appeler Izu. C’était bien suffisant. Ici, ils ne te connaissaient pas. Tu ne regrettais rien, car tu avais gagné cette victoire. Tu avais acquis un autre avenir, sans lui. Tandis que tu marchais dans les rues de la Cité des Sables, la capuche relevée sur ton crâne, tu te dirigeais vers le Dôme, ce lieu où de nombreux parieurs se rendaient. Afin de savoir qui gagnerait la prochaine Course du Désert. Et encore cette année, tu comptais bien survivre et, surtout, la gagner. Après tout, tu avais toujours été bon pour piloter. Et peu importe l’environnement, tu comptais encore triompher.
    Khan
    Package choisi : Crédits.
    Rang demandé : Je reprends le B de Shawn.
    Comment as-tu découvert le forum ? : Je l'ai fondé avec Tobias et Nuawa.
    Parrain/Marraine : Aucun.
    avatar
    Messages :

    46

    Localisation :

    dust

    Métier :

    médecin

    Code couleur :

    #A562C1

    Crédits :

    238

    Réputation :

    17

    Par les pouvoirs de modo m'ayant été récemment confiés, je valide ton reroll, j'espère que tu t'amuseras bien à le jouer, Une figure tragique et désabusée, Izula semble fait pour Dust, il sera intéressant de le voir y évoluer et intéragir avec ses habitants. Réussira-t-il à s'ouvrir de nouveau à quelqu'un? Enfin! Bon redécollage sur Moonlights!

    Bienvenue, Antiopéen !
    Bienvenue sur Moonlights, voyageur ! Tu es validé Antiopéen de rang B ! Avant de pouvoir commencer ton aventure, passer par ici pour poster ton CORE, obligatoire avant de débuter le jeu.
    Ton package te permet de commencer l'aventure avec 250 crédits ainsi que les crédits et les points de réputation de ton ancien personnage, alors n'oublie pas d'en tenir compte ! Si tu as des questions ou des doutes, n'hésite pas à contacter le staff. Bon jeu !