Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
04/11/2018 - Fin de la pré-ouverture ! Plus d'informations Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

Chronologie

Histoire commune
Premier contact
PA -68

Arrivée de la flotte Terrienne dans la galaxie. Leurs vaisseaux sont repérés par les autorités Lunariennes mais personne n'entre en contact avec eux. Une fois posés sur Terra, ils découvrent la civilisation Antiopéenne - alors autochtones de Terra.

PA -65

Exode des autochtones de Terra qui, aidés par les vaisseaux Lunariens, vont s'installer sur Antiopée.

PA -37

Premier contact officiel entre les Terrians et les Lunariens, à l'initiative des Terrians. Les Lunariens refusent de maintenir les rapports et de commercer.

PA -1

Les Terrians déclarent la guerre à Luna qui fait démonstration de sa technologie défensive, le Bouclier Miroir. Aucune attaque n'est organisée ensuite.

Nouveau départ
PA 0

Date du Premier Accord entre les factions. Des accords commerciaux et politiques sont passés entre les trois factions principales, Luna, Terra, et Antiopée afin de maintenir la paix et favoriser les échanges pacifiques.

PA 76

Création du premier vaisseau multi-faction construit par des Terrians, Lunariens et Antiopéens. Il s'agit d'un vaisseau de grande envergure, capable d'accueillir des vaisseaux de plus petite taille un grand nombre de passagers, et doté d'une serre lui donnant la possibilité de produire de la nourriture pour l'équipage. Celui-ci peut ainsi survivre dans l'espace pour une longue durée.

PA 121

Création de la cité de Dust.

PA 148

Début des événements du forum.

Terra

Chronologie Terriane
âge Sombre
PA -68

Après des siècles d’errance, les vaisseaux de la flotte HHC In God We Trust identifient et repèrent une planète qui pourrait mettre fin au temps passé par l’humanité à la dérive dans la galaxie. Cette nouvelle est accueillie avec une joie immense et initie l’atterrissage où le premier Homme foule le pied sur la Nouvelle Terre, appelé Nicolas Hunter.
Les premiers contacts avec la population autochtone confirment qu’il existe bel et bien une forme de vie extraterrestre. L’équipage du HHC bâtit alors la première colonie et implante sa technologie pour mieux connaître les indigènes de la planète.

PA -68 — PA -67

Le Conseil de l’Ordre du Peuple Libre de Terra accepte la proposition de la Corporation des Explorateurs, et autorise le port d’armes des colons à des fins d’exploration et de colonisation de la planète.
Une pandémie décime les rangs humains au contact des Antiopéens et amène au décès du Président du Conseil.

PA -67

Ouverture de la Controverse d’Ys, acte fondateur de la cité Terrianne, pour déterminer si la population autochtone est humaine et doit être considérée comme telle, ou si elle correspond à une espèce animale qui peut être capturée et domestiquée. Elle se conclut par une décision à une très large majorité d’exterminer la source de vie hostile présente sur la planète en raison des risques sanitaires qui continuent de faire des dégâts sur la planète

PA -65

Les Explorateurs de Terra annoncent avoir terminé la colonisation de la planète, et que les traces de vie hostiles ont été éliminées.
Plusieurs scientifiques remarquent l’existence d’un second peuple plus évolué, et observent pour la première fois Luna dans les laboratoires de la capitale encore poussive.

PA -62 — PA -54

Le Conseil de l’Ordre est la cible d’un coup d’État en raison de ses dissensions sur le traitement des Antiopéens.
Le Coup d’Ys pousse une partie des Terrians à s’exiler vers Eisen, qu’ils fondent en réaction au nouveau dirigeant autocratique qui met en place, avec le soutien de sa junte, le Réservoir où il assujettit la population en fonction de ses opinions politiques. Le Réservoir commence alors à se remplir de plus en plus, tandis que les citoyens d’Eisen se développent en autarcie et fondent Luxem après avoir volé une partie des ressources du HHC In God We Trust.

PA -54

Bataille du HHC In God We Trust. Les armées d’Eisen et Luxem affrontent les armées d’Ys, et se livrent à une bataille qui s’achève par la victoire des coalitions légalistes. Le HHC In God We Trust est quasiment entièrement détruit. Le premier dictateur de la nouvelle ère est exécuté.
Cependant, en dix ans, l’épuisement des ressources d’Ys a été compensée par la création du Réservoir, qui est devenu un mal nécessaire à la survie de l’espèce humaine grâce à la création d’une colonie secondaire centrée sur la production de nourritures.

Renaissance
PA -53

Le Pacte du Capitole est rédigée. Il dispose de la constitution fédérale de la Nouvelle République de Terra.
De nouvelles guerres entre les cités État sont interdites, le gouvernement fédéral écrase toute tentative de fonder une nation indépendante sur la nouvelle Terre, qui prend officiellement le nom de Terra. De larges subventions publiques sont accordées à la recherche technologique et à l’exploration spatiale.
Les premiers vaisseaux partent à la fin de l’année PA -53, mais les Terrians manquent encore de connaissance et de maîtrise sur les matériaux et les énergies à utiliser sur leur nouvelle planète.
Le sort des citoyens du Réservoir n’est pas réglé par le Pacte du Capitole, le nouveau gouvernement fédéral n’étant pas pressé à l’idée de se séparer de cette main d’œuvre gratuite. Le suffrage capacitaire est toutefois mis en place pour passer d’un assujettissement politique à un assujettissement aristocratique des populations du Réservoir. Dans les faits, la situation ne change que très peu, et les peuples du Réservoir perdent tout espoir d’un changement massif de leur situation.

PA -40

Un matériau capable de fournir en énergie les vaisseaux pour de l’exploration au-delà de l’orbite de Terra est trouvé. Ce matériel reste cependant très précaire, et il souffre de l’usure du temps, les technologies terriennes ne correspondant pas aux ressources terriannes.

PA -38

Le gouvernement fédéral autorise une délégation à prendre contact avec l’autre espèce évoluée de la galaxie, sur une planète lunaire à proximité de la leur, après avoir déterminé par l’observation astronomique qu’il s’agissait d’une civilisation très avancée technologiquement.

PA -37

Premier contact entre les Lunariens et les Terrians, à l'initiative des nouveaux venus. Lors de cette tentative, les Lunariens insistent sur leur volonté d'autonomie et refusent de commercer avec les Terrians qui, eux, cherchent à obtenir la technologie de Luna.
Le gouvernement fédéral est choqué par cet accueil froid, et envoie régulièrement des vaisseaux d’exploration pour récupérer des données sur leur planète. Ceux-ci, vétustes, ne reviennent qu’une fois sur deux. Un blocus spatial est envisagé un temps, mais la puissance de l’ennemi est impossible à estimer, et de peur des représailles, le gouvernement abandonne le projet.
La Commission 104 reçoit des crédits secrets du ministère des armées pour investiguer le développement d’armes de destructions massives.

PA -11

Fondation de la Fédération du Commerce, afin de mettre en place et de coaliser les puissants conglomérats présents au sein de la planète. La Fédération du Commerce demande au gouvernement de tenter une nouvelle prise de contact avec le gouvernement lunarian, mais le gouvernement terrian refuse.

PA -8

Terra dépasse le million d’habitants.

PA -6

Au cours des recherches de la commission 104, les scientifiques tentent de remplacer un combustible terrien par un combustible terrian pour leur arme de destruction massive. Ce combustible, contre toute attente, entraîne une réaction en chaîne qui raie de la carte le centre de recherches et crée le plus profond cratère de la planète. Le bilan fait état d’un millier de morts.
Le Canyon des Morts entraîne la chute du gouvernement en place, et provoque l’arrivée au pouvoir d’un exécutif belliqueux, pour qui la Catastrophe du Canyon des Morts constitue la prise de conscience quant à l’appropriation des technologies lunariennes pour l’évolution de l’humanité.
Le service militaire devient obligatoire, et un ordre de conscription est donné pour mobiliser et rénover autant que possible la flotte en préparation d’une guerre contre Luna, les Humains se pensant de toute façon suffisamment évolués pour faire ce qu’ils savaient faire de mieux : un conflit armé.

PA -1

Les Terrians déclarent la guerre aux Lunariens qui font immédiatement démonstration de leur nouvelle technologie de protection, le Bouclier Miroir, pour décourager les attaques éventuelles.
Contre toute attente, le gouvernement Lunarien accepte de rentrer en contact avec le gouvernement Terrian.

Nouvelle ère
PA 0

Date du Premier Accord entre les factions. Création du Conseil du Culte, chargé de réguler la transmission du savoir et des technologies avec les autres planètes. De nombreux accords commerciaux sont passés et le Culte commence à se répandre.
Le gouvernement Terrian apprend que le peuple autochtone de Terra a survécu sur la planète d’Antiopée.

PA 1

Si l’opinion publique Terrianne s’émeut de l’ingérence du gouvernement Lunarien dans le partage de leur technologie, le gouvernement fédéral accepte la collaboration et fonde à Luxem une académie cultiste pour comprendre le fonctionnement des cœurs d’énergie et du culte de la lumière lunaire dans les limites du partage de technologie de Luna.
La fédération du commerce se lance dans le même temps dans le commerce spatial, et investit lourdement pour la renaissance de la technologie Terrianne, afin d’établir des routes commerciales transplanétaires.

PA 3 - PA16

Le peuple Terrian s’enrichit à hauteur d’un taux de croissance supérieur à 15% par trimestre. Le boom économique est total, de grands progrès technologiques et architecturaux sont faits, mais inégalement répartis au sein de la population.

PA 12

Un article de presse au titre incendiaire : « Le peuple Antiopéen, histoire d’un génocide commis par les Hommes » suscite un scandale au plus haut niveau de l’État. Le gouvernement fédéral met fin au principe de presse libre, et augmente le budget des dépenses militaires. Il met également fin à la gratuité du suffrage capacitaire, qui devient censitaire par la force des choses.

PA 24

Nomination du premier responsable du culte issu de Luna sur Terra par le Grand Volkh. Si jusque là les responsables étaient toujours Lunariens, c'est un Terrian qui est nommé pour la première fois, issu de la première promotion de cultistes Terrians. Le gouvernement fédéral tente de l’utiliser pour obtenir des informations sur le fonctionnement des Lunariens, mais ce responsable refuse.

PA 54

Mise en service des premiers vaisseaux de guerre Terrians. D’importantes flottes sont constituées, et ce malgré les réprobations des Lunariens. L’armée de Terra gagne fortement en puissance à partir de cette date.

PA 76

Création du premier vaisseau multi-faction construit par des Terrians, Lunariens et Antiopéens. Il s'agit d'un vaisseau de grande envergure, capable d'accueillir des vaisseaux de plus petite taille un grand nombre de passagers, et doté d'une serre lui donnant la possibilité de produire de la nourriture pour l'équipage. Celui-ci peut ainsi survivre dans l'espace pour une longue durée.

PA 101

Une révolte armée s’organise dans le Réservoir. Des armes circulent illégalement, et l’armée est finalement informée de l’opération par une source anonyme. Une descente de la police provoque une centaine d’arrestation, et une dizaine de morts. La première grève touche le Réservoir, et le gouvernement organise des négociations. Les Accords d’Acropolis octroient pour la première fois le droit aux citoyens du Réservoir de le quitter sur le principe des lettres de recommandation. Le salaire est augmenté, et le travail des enfants devient théoriquement interdit.
Parallèlement, la surveillance et le contrôle se font de plus en plus systématiquement, démantelant le moindre groupe révolutionnaire formé à partir des milices extrémistes. L’opinion publique s’émeut face aux exactions de ces terroristes qui sèment la Terreur dans les cités.

PA 134

Plusieurs conglomérats privés et indépendants s’installent sur Dust afin de mettre en place une exploitation de certaines ressources disponibles sur la planète. Ces conglomérats disposent de leur propre milice privée, et prennent possession de quatre puis de matériaux rares pour les constructions Terriannes.
Ce geste suscite le scepticisme de la part du gouvernement qui se montre impuissant à faire cesser ce trafic. L’opinion publique prend conscience que la Fédération du Commerce est devenue incontrôlable, et qu’elle refuse d’obéir au gouvernement Terrian.

PA 147

Le nouveau gouvernement Terrian présente ses excuses officielles au peuple Antiopéen pour les crimes atroces commis à leur égard au moment de la colonisation de la planète. Cet acte de contrition est entrepris afin de normaliser les relations très froides entre les deux peuples depuis leur installation sur Antiopée.
Ces excuses mettent fin à plus d’un siècle et demi de déni sur le génocide commis par les colons explorateurs au moment de l’installation des Humains sur la planète. Ces excuses sont évidemment vivement critiquées, et provoquent une controverse entre les partisans et les opposants d’une telle démarche.

PA 148

Début des événements sur le forum. Terra dispose de près de 10 millions d’âmes sur ses terres.

Luna

Chronologie Lunarienne
Renaissance
PA -423

Explosion à la Grande Académie. Cette très ancienne école gardait en son sein la base de donnée historique principale de la société lunarienne. Lors de cette explosion, toute l'histoire connue et recensée est perdue. A ce jour, les théories sur cet événement sont nombreuses. Il n'en reste pas moins que l'histoire antérieure est perdue aujourd'hui.

PA -417

Suite à la disparition de la Grande Académie, les autorités Lunariennes fondent l'Académie de Lunaria, cette fois-ci en centre ville de la capitale. Cette nouvelle structure devient le lieu privilégié de la vie scientifique Lunarienne.

PA -331

Découverte du Cristal Lunaire. Ce matériau, découvert par un scientifique au nom oublié, est le premier à pouvoir contenir l'Energie de façon durable. Cette découverte révolutionne la sphère scientifique de Luna et l'on promet de grandes découvertes dans les années à venir.

PA -329
Établissement de la Charte des Landes qui régit le fonctionnement des institutions. Cette charte, bien que peu étayée, contient un ensemble de conseils prodigués à l'égard des Lunariens, et traduit le fonctionnement très souple de Luna : il n'existe aucun mécanisme formel et concret en-dehors des deux institutions de délibération et de mise en dispositif, tout se fait à partir de la tradition, des habitudes, et du respect des coutumes.
PA -279

Création du premier Grand Coeur d'Energie, apte à alimenter un vaisseau entier. De nouveaux systèmes de navigation voient le jour et remplacent peu à peu les petits coeurs et les sources périssables d'énergie.

PA -246

Création de la première Augmentation de type prothèse, une main aux gestes totalement maîtrisés par l'esprit du porteur. Les premières législations Lunarienne en la matière voient le jour mais évoluent très rapidement. Cette année là, énormément de nouvelles Augmentations voient le jour, forçant les autorités à limiter le nombre d'authentifications accordées.

PA -203

Création du premier animal robotique à IA Standard. Un quadrupède de la taille d'un poney, capable de marcher et obéir à des ordres simples. Suite à cette réussite, un département officiel centré sur la robotique voit le jour à l'Académie de Lunaria et les subventions sont de plus en plus nombreuses.

Pacification
PA -196

Le premier serial killer de l'histoire connue de Lunaria vient d'être intercepté. Il a sévi durant dix ans et a ciblé principalement les Volkh. Il se fait arrêter après avoir assassiné le Grand Volkh de l'époque.

PA -195

Suite au scandale de l'assassinat du Grand Volkh, les armes sont totalement et officiellement interdites. Les autorités Lunarienes procèdent à une fouille des foyers pour récupérer tous les armements de toutes sortes, et les détruit petit à petit lors du programme de pacification. Il est désormais totalement illégal de produire, acheter, vendre et posséder des armes.

PA -94

Création du premier androïde à IA Majeure autonome. C'est une nouvelle révolution pour la communauté scientifique Lunarienne qui y voit l'occasion de rendre leurs recherches encore plus rapides et efficaces. De nombreux modèles voient le jour et sont envoyés travailler dans les usines, mines, et autres centres de production aux métiers pénibles.

Ouverture
PA -68

Première convocation de crise du Colloque. Les communautés Lunariennes du Cratère de Velyin sont conviées, de même que les représentants des villages du mont Micantia. Le Colloque se réunit plusieurs jours pour décider de la politique à adopter face à l'arrivée des Terrians.
Bravant les tabous culturels autour de l'exploration et la migration, les Lunariens décident d'envoyer plusieurs vaisseaux en reconnaissance et explorer la galaxie, discrètement.

PA -66

L'un des vaisseaux, déviant de sa trajectoire par accident, découvre une planète verte, recouverte d'une forêt très dense. Il s'y pose et y découvre de nombreuses ressources. Le rapport fait au retour à Lunaria démontre que la vie y est possible.

PA -65

L'exode de Terra commence. Les Lunariens entrent en contact avec les autochtones de Terra qui, terrorisés par l'arrivée des Terriens, voient en l'arrivée des lunariens un miracle. Les Lunariens proposent aux autochtones de les aider à fuir la planète pour les emmener vers une nouvelle terre promise. Quelques mois plus tard, ils débarquent sur la planète verte qui deviendra Antiopée.

PA -37

Premier contact entre les Lunariens et les Terrians, à l'initiative des nouveaux venus. Lors de cette tentative, les Lunariens insistent sur leur volonté d'autonomie et refusent de commercer avec les Terrians qui, eux, cherchent à obtenir la technologie de Luna.

PA -36

Début du chantier pour la création du Bouclier Miroir sur Luna. Le Bouclier est un dispositif de défense de la capitale qui permettra de renvoyer n'importe quel projectile ou trait d'énergie envoyé en direction de Lunaria. Le travail de conception et de fabrication dure plusieurs années, ralenti par le secret auquel sont tenus les ingénieurs. Il est mis en place six ans plus tard.

PA -35

Appel de la population. Les populations Lunariennes des Cratères et du mont Micantia sont appelées à venir vivre, temporairement, dans la Capitale pour leur protection. Le refus des Lunariens à commercer et partager leur technologie ayant été mal reçu par les Terrians, les autorités Lunariennes craignent pour le status quo.

PA -1

Les Terrians déclarent la guerre aux Lunariens qui font immédiatement démonstration de leur nouvelle technologie de protection, le Bouclier Miroir, pour décourager les attaques éventuelles. L'exode du Cratère est terminé et la totalité de la population Lunarienne est dans la Capitale qui se place dans un régime d'état d'urgence.

Status Quo
PA 0

Date du Premier Accord entre les factions. Création du Conseil du Culte, chargé de réguler la transmission du savoir et des technologies avec les autres planètes. De nombreux accords commerciaux sont passés et le Culte commence à se répandre.
Suite au Premier Accord, les populations des cratères quittent la capitale pour retourner dans leur région natale, suivis par une partie de la population de Lunaria qui craint pour l'évolution de leur société au contact des autres factions. La population du Cratère de Velyin triple à cette occasion.

PA 1

Fondation du Centre de Recherche Lunarien sur Antiopée. Suite aux accords préalables entre les Lunariens et les Antiopéens, le Premier Accord scelle la création d'une division scientifique Lunarienne sur Antiopée. La SolarQueen n'autorise qu'un seul centre, où certains Antiopéens travaillent comme main d'oeuvre accessible pour les scientifiques Lunariens.

PA 24

Nomination du premier responsable du culte issu de Luna sur Terra par le Grand Volkh. Si jusque là les responsables étaient toujours Lunariens, c'est un Terrian qui est nommé pour la première fois, issu de la première promotion de cultistes Terrians.

PA 76

Création du premier vaisseau multi-faction construit par des Terrians, Lunariens et Antiopéens. Il s'agit d'un vaisseau de grande envergure, capable d'accueillir des vaisseaux de plus petite taille un grand nombre de passagers, et doté d'une serre lui donnant la possibilité de produire de la nourriture pour l'équipage. Celui-ci peut ainsi survivre dans l'espace pour une longue durée.

PA 134

Suite à l'attentat meurtrier sur Dust, les autorités Lunariennes tentent de faire pression pour forcer les dustiens à s'organiser. Leur appel ne recoit ni attention ni réponse. Luna tente un embargo qui échoue rapidement. Il devient mal vu pendant quelques mois d'avoir des liens avec cette planète, mais l'impact de cette tentative de pression ne va pas plus loin.

PA 145

On estime désormais à plus de 10 000 000 la population Lunarienne, capitale et Cratères confondus.

PA 148

Les événements du forum prennent lieu à cette date.

Antiopée

Chronologie Antiopéenne
~3400 à ~2200 av. PA : l'ère proto-Antiopéenne
PA environ -3300

Premières marques connues de la civilisation Antiopéenne sur la planète Terra. On attribue à cette période plusieurs objets du quotidien retrouvés lors de fouilles récentes.Les différents artefacts retrouvés laissent à supposer aux historiennes antiopéennes une organisation déjà matriarcale et gérontocrate : les femmes dirigent leur progéniture, qui arrivée à l'âge adulte et à maturité sexuelle reste néanmoins près de la mère, qui génération par génération devient la matriarche d'un groupe grandissant, les fils rejoignant le plus souvent a famille de leur partenaire, et ce jusqu'à ce que des villes s'élèvent à divers endroits sur la planète, organisées autour des champs possédés par la famille. Une cité-état s'élève au dessus des autres de par sa richesse et sa taille : dirigée par plusieurs matriarches, il s'agit de la première cité Antiopéenne d'où partit le reste de la civilisation antiopéenne telle qu'on la connaît aujourd'hui.

PA environ -3100

Afin de faire face à des saisons particulièrement rigoureuses et difficiles, plusieurs villes-état décident de former des alliances avec la ville d'Antiopée. Ces alliances se resserrent et se développent jusqu'à ce que se forme indéniablement un premier territoire antiopéen, avec une capitale et des villes-provinces partageant la même culture et le même gouvernement.

PA environ -2820

Menacées d'une part par des changements climatiques et de l'autre par une nation adverse, les matriarches élèvent une cheffe de guerre du nom de Reshmiyen Mukherjee au rang de Reine-Soleil, élue de la Déesse-Soleil pour protéger son peuple telle une mère ses petits, tel que le récit en sera rédigé au 24ème siècle av. PA sous la forme d'un long poème épique retraçant sa vie. Ce récit est aujourd'hui considéré comme l'un des textes et mythes fondateurs de la culture antiopéenne, aussi est-il très mal vu de le remettre en question ou d'en parler en mal.

PA environ -2750

Sur son lit de mort, la Reine-Soleil Reshmiyen adopte une de ses soldates, Opeyeni Mukherjee, comme sa propre fille, et la nomme son héritière en tant que nouvelle Reine-Soleil. Le Conseil des Matriarches tente brièvement de la renverser, mais la Reine-Soleil Opeyeni est soutenue par le peuple, qui la reconnaît comme la succession de leur héroïne et feu Reine-Soleil Reshmiyen. Acculées, les Matriarches acceptent cette dynastie naissante, mais mettent en place un ensemble de critères et principes religieux dirigeant la sélection des futures princesses et la nomination de la Reine parmi elles.

PA environ -2350

Découverts en -534 lors de fouilles archéologiques conservés dans des pots d’argiles scellés, des rouleaux de papiers datés du 24ème siècle av. PA forment les premiers écrits de la civilisation antiopéenne. Il s’agit d’un ensemble de textes administratifs : régulation du prix du grain, nomination d’une haute dignitaire à la cour, éducation des princesses, nombres des offrandes religieuses, état des armées en guerre avec une nation voisine ; mais aussi de textes religieux : recueils d’enseignements chamaniques, mythes, poèmes épiques, récits, adresses de prières...

-2194 à -1614 : le Vieil Empire
PA -2194

La guerre avec la nation Guminana qui avait durée sur plusieurs générations s’achève enfin par la victoire des armées antiopéennes, et l’annexion de l’empire ennemi, doublant le territoire antiopéen et asseyant le pouvoir de leur civilisation comme une nation puissante sur leur planète.

PA -2078

Des documents marquent en cette année, la onzième année de règne de la Reine-Soleil Mehreen Mukherjee, un arrêt royal interdisant la pratique de sacrifices humains, jusqu’ici largement répandus à travers l’empire et donnant lieu à des massacres et règlements de comptes à peine dissimulés, décrit dans l’arrêt comme « d’injustes effusions d’un sang précieux ». Une politique amenant à un plus grand respect de la vie et de sa préservation au sein de l’empire est menée conjointement par la couronne.

PA -1849

Une astronome du nom de Fatsani Téotihuacan affirme avoir vu de la vie sur une autre planète, ce que l'on sait aujourd'hui être le peuple lunarien. Elle n'est cependant à l'époque pas cru, et ses découvertes sont diminuées par les matriarches comme étant la preuve de l'existence d'un monde des dieux et des morts dans les étoiles.

-1614 à -1002 : la Nouvelle Dynastie
PA -1614

Junwen Mukherjee, alors Reine-Soleil, dans sa sixième année de règne, présente tous les signes d’une grossesse probablement causée par l’un de ses concubins. Cette situation inédite laisse les Matriarches divisées dans une querelle où s’opposent deux camps qui divisent bientôt la nation entière, défendant chacun des principes religieux opposés : les détracteurs de Junwen en appellent à la sainteté de la Reine-Soleil, représentante de la Déesse et de ses principes, et estiment que la grossesse royale est non seulement une opprobre mais un crime capital contre l’État et la religion méritant sanction, tandis que les défenseurs de la Reine plaident en faveur de la sacralité de la grossesse et de la vie de l’enfant à venir, d’autant plus si celui-ci naît d’une Reine-Soleil, représentante vivante de la Toute-Déesse. La confusion ainsi causée empêche la prise d’une décision claire et permet à Junwen de terminer sa grossesse, marquant une victoire en demie-teinte de ses défenseurs.

Pourtant, la naissance de l’enfant royal redouble les tensions : il s’agit d’un enfant mâle, nommé Chukwndi Mukherjee, unique porteur du titre de Prince, qui passe les premiers mois de sa vie sur le sein de sa mère dans la salle du trône où il défraie la chronique par sa simple existence avant d’être placé dès le sevrage parmi les princesses pour son éducation. Les défenseurs de la Reine-Soleil se font de plus en plus rares alors que certains voient cet enfant comme contre nature et menaçant l’ordre, au point que des émeutes finissent par éclater, réclamant l’abdication de Junwen, voir sa mise à mort, émeutes rapidement contenues par la garde.

PA -1608

Les affrontements se font de plus en plus fréquents entre le peuple et la garde, et sont condamnés avec de moins en moins de sévérité par un gouvernement qui ne soutient plus sa reine. Le pays est au bord de la révolution et l’idée d’une république tourne au point d’atteindre les oreilles des Matriarches, qui envisagent même de faire éliminer Junwen et son fils afin de calmer la situation au plus vite. Mise au courant du complot, Junwen fuit hors du pays avec son fils et une faible cour de protecteurs leur étant encore fidèles l’aidant à se réfugier dans un empire voisin, échappant ainsi de peu, mais non sans effusion de sang, à une mise à mort certaine.

Une nouvelle dynastie est mise en place pour faire face à la débandade de la précédente avec l'intronisation de la Reine-Soleil Yemenji Atmadja, âgée d'à peine douze ans et adoptée par l'une des grandes matriarches. Des réformes prennent de plus place pour former cette nouvelle dynastie et éviter la révolution : le choix des princesses se fait bien plus tôt et celles-ci sont à présent stérilisées lors de leur puberté afin d'éviter un nouveau scandale qui jetterai la monarchie à bas. Le fantôme de la reine déchue plane cependant sur le pouvoir et le peuple gronde. Commence une période difficile de tensions sociales durant laquelle le pouvoir devra regagner de sa splendeur, et la confiance de son peuple.

PA -1589

Chukwndi Mukherjee déclare la guerre à la couronne antiopéenne, menant un groupe de guerriers soutenu par l'état Nyeruru où il était réfugié, réclamant son droit au trône dont il s'estime l'héritier légitime. Sa menace est reconnue comme légitime par le gouvernement antiopéen, non pas par la force de son armée, qui est gravement sous-estimée, mais par la peur des troubles que sa réapparition pourraient causer au sein du peuple. Des troupes sont donc rapidement envoyées à la poursuite de Chukwndi Mukherjee et de ses soldats, débutant une guérilla qui durera deux ans et ne s'achèvera que par la mise à mort de Chukwndi Mukherjee, tué par la cheffe de guerre Masego Aulakh.

PA -1563

Afin de faire face aux tensions opposant le peuple et une couronne encore fragile, les Matriarches mettent en place des lois renforçant le pouvoir royal appuyé d'un conseil matriarcal.

PA -1186

Après plusieurs siècles de difficultés et soulèvements divers, l'ordre semble enfin revenir pour de bon dans l'ensemble de l'empire antiopéen, et l'intronisation de la Reine-Soleil Itzel Atmadja amène à un regain d'espoir envers la couronne, doublé d'une bouffée de dévotion religieuse. On trouve un nombre phénoménal de représentations religieuses ou royales dans l'art de cette période. Ce retour de popularité amène aussi à des réformes allégeant les charges légales et accordant plus de liberté au peuple antiopéen, signe d'une réelle période d'apaisement.

-1002 à -658 : l'Unification
PA -1002

Encouragée par sa reconquête de son propre territoire et la stabilité de son pouvoir quasi utopique au sein de ce dernier, la Reine-Soleil Arawa Atmadja forme le projet dans sa neuvième année de règne d'apporter les bienfaits de l'empire antiopéen à l'ensemble des nations de la planète en les unifiant sous une unique bannière. Ce projet ambitieux effraie mais est néanmoins accepté bon gré mal gré par les matriarches. Une course à l'armement sous cape commence : le nombre de soldats, hommes et femmes, quadruple, la science de l'armement obtient des crédits exorbitants, mais en apparence, le gouvernement antiopéen maintient d'excellentes relations diplomatique avec l'étranger et en tisse même de nouvelles. Quelques groupes de pacifistes tentent bien de protester mais ils sont rapidement réduits au silence par le gouvernement.

PA -932

Le plan d'unification est lancé dans sa phase active par une attaque éclaire à grande échelle des nations Aoukoro, Koukone, Kongoumo et Mayarma. En l'espace de six mois, ces états sont battus en brèche et annexés par les armées antiopéennes. Les nations se dressant officiellement contre la politique d'unification antiopéenne sont rares ; les autres, effrayées, renforcent leurs accords diplomatiques avec Antiopée ou signent des traités de non-violence. En vain : en l'espace de 400 ans de guerres, fausses paix et réformes, Antiopée réussit à annexer l'ensemble de son territoire planétaire.

PA -892

Face à la nation Kayega, les armées antiopéennes sont amenées à une certaine surprise : gardées dans un carcan culturel et excitées par les espionnes antiopéennes, les femmes de Kayega vendent les secrets et les faiblesses de leur nation, permettant à l'armée antiopéenne de traverser des portes déjà grandes ouvertes, et menant à une annexion en douceur d'un pays déjà désarmé.

PA -548

La dernière nation ayant résisté à l'expansion Antiopéenne, la nation Kubatang, rend enfin les armes à l'issue d'une bataille de deux mois mettant fin à une guerre de près de quatorze ans. Antiopée a enfin atteint son objectif : la planète entière est réunie sous une unique bannière, une unique nation : Antiopée.

PA -554

Les lois antiopéennes subissent de nombreuses refontes et réformes complètes afin de s'adapter à leur nouveau territoire et d'aider à une homogénéisation des différentes parties de son empire.

-658 à -68 : l'Âge d'Or
PA -658

La fin des guerres et négociations d'unification offrent à la Reine Soleil Lindwe Atmadja un royaume unique à tous les sens du terme, s'étendant sur toute la planète. Une longue période de paix commence alors, au cours de laquelle les arts et les sciences connaissent une rapide avancée et expansion sur des thèmes principalement religieux et à la gloire de la Reine. Face à l'inutilité de nouveaux conflits, le budget militaire est mené à rien et les dieux guerriers sont progressivement abandonnés.

-68 à -39 : l'Exil Antiopéen
PA -68

Arrivée des Terriens sur Terra. Les Antiopéens sont d'abord craintifs et évitent tout contact avec les nouveaux arrivants. Mais très vite les colons s'attaquent aux autochtones qui tentent de les empêcher de détruire l'écosystème de la planète. Une guerre commence entre les deux peuples.

PA -66

La Reine-Soleil ainsi que la majorité de son entourage est tué lors d'une bataille. Deux princesses survivent néanmoins à la guerre et concluent un accord avec les Lunariens afin de sauver leur civilisation.

PA -65

Exode Antiopéen et fin de la guerre avec les Terrians. Les Lunariens emmènent la population restante sur Antiopée. Il ne reste que un peu plus de 2 millions de survivants.

PA -63

Une des deux princesses cède son droit à la couronne pour éviter plus de massacres. La pression populaire grandit malgré tout, exigeant un vrai rituel légitimant la nomination d'une Reine. Pour échapper à cette pression et un combat avec la Reine-Soleil, l'ancienne princesse se suicide un peu plus tard dans l'année.

PA -62

Intronisation officielle de la Reine-Soleil, Adewase Atmadja.

PA -44

Les tensions sociales entre les Antiopéens souhaitant obtenir vengeance contre Terra et ceux soutenant l'état et les accords avec Luna atteignent leur paroxysme et causent de nombreuses échauffourées et soulèvements qui dégénèrent rapidement en guerre civile.

PA -39

Fin de la guerre civile, les derniers rebelles fuient hors des juridictions antiopéennes et des territoires connus d'Antiopée où ils maintiennent des camps fortifiés.

-36 à Aujourd'hui : le Renouveau
PA -36

Suite à l'exil antiopéen, l'étrangeté de la nouvelle faune et le besoin absolu d'éviter de nouveau massacres, le gouvernement antiopéen accepte un accord avec Luna pour la fabrication de robots zoomorphes remplaçant à présent les animaux biologiques lors des combats antiopéens entourant la nomination des nouvelles reines ainsi que le jugement de certains crimes.

PA -18

Intronisation d'une nouvelle Reine-Soleil, Edundayo Atmadja.

PA 0

Premier Accord.

PA 1

Fondation du Centre de Recherche Lunarien sur Antiopée.

PA 23

Intronisation d'une nouvelle Reine-Soleil, Chiamaka Atmadja.

PA 64

Intronisation d'une nouvelle Reine-Soleil, Nosizwe Atmadja.

PA 76

Création du premier vaisseau multi-faction construit par des Terrians, Lunariens et Antiopéens. Il s'agit d'un vaisseau de grande envergure, capable d'accueillir des vaisseaux de plus petite taille un grand nombre de passagers, et doté d'une serre lui donnant la possibilité de produire de la nourriture pour l'équipage. Celui-ci peut ainsi survivre dans l'espace pour une longue durée.

PA 120

Intronisation de l'actuelle Reine-Soleil, Adegoke Atmadja.

PA 148

Les événements du forum prennent lieu à cette date.

Dust

Chronologie Dustienne
Emergence
PA 121

C'est en 121 après le Premier Accord qu'une première Cité libre voit le jour. C'est sur une toute nouvelle planète, oubliée et abandonnée depuis de longues années, que quelques premiers Colons s'installent. Parmi ces premiers Explorateurs, on trouve surtout de nombreux fermiers ainsi que des aventuriers prêts à se lancer dans une nouvelle quête.
Le nom de la planète est donné suite aux nombreuses tempêtes qui balaient la planète. Les premiers colons s'installent là où ils désirent, souvent dans des bulles pour se protéger des risques naturels. Pour autant, la ville, qui ressemble surtout à un regroupement de quelques braves, n'inquiète personne. Ni Luna, ni Terra et encore moins Antiopée, bien qu'elle rassemble des êtres venus de ces planètes.

Aucun nom de ces premiers Hommes n'a vraiment été retenu dans l'Histoire, et personne ne sait s'ils sont encore en vie ou s'ils sont morts depuis longtemps.

PA 123

Alors que la Cité de Dust fait vaguement parler d'elle pour la première fois, de nouvelles personnes s'y installent, encouragés par les idéaux des premiers colons. Néanmoins, c'est à a ce même époque qu'on observe les premiers faits de violence. Aucun groupe n'est spécifiquement visé : Lunarien, Antiopéen, Terrian, Augmentés, Hommes et Femmes sont autant de cibles.

Le ou les auteurs des faits n'ont jamais été connu par qui que ce soit mais il semblerait que cette violence fut rapidement réprimée.

PA 126

Bien que les informations soient difficiles à collecter, un nombre approximatif de 5.000 habitants serait compté au sein de Dust. De plus en plus de bâtiments émergent, sans qu'aucun contrôle ne soit appliqué. Chacun construit où bon lui semble, bien que des buildings, avec des propriétaires, émergent pour profiter de la croissance actuelle.

Explosion
PA 130

C'est en 130 après le Premier Accord que Dust connaît sa véritable explosion démographique. En effet, alors qu'un Explorateur tentait l'impensable, se posant sur l'un des astéroïdes orbitant autour de la planète, ce dernier découvre un matériau rare et unique, aux caractéristiques particulières. L'information est rapidement relayée par de nombreux médias à travers le système. Soudainement, Dust n'est plus réellement qu'une cité hors du sable et chacun s'imagine déjà être le prochain aventurier à être aussi reconnu.
Pourtant, personne ne connaît exactement l'identité de l'Explorateur qui semble ne pas avoir voulu profiter de cette célébrité momentanée. Néanmoins, Précurseur, il était le premier à lancer une vague de recherches, de défis et de quêtes.

Le matériau découvert a rapidement été mis hors des circuits en raison de sa toxicité découverte après avoir compris qu'il était sûrement à l'origine de plusieurs décés suspects.

PA 131

Pour la première fois de son Histoire, une structure officielle voit le jour. Outre les fermes tenues par les premiers colons, et la place marchande qui prend forme, un SpatioPort est créé afin de contrôler l'arrivée massive des nouveaux Habitants.
La violence devient alors un moyen de plus en plus souvent utilisé afin de se faire respecter, notamment afin de forcer chacun à payer l'entrée du SpatioPort. Il est même dit que certains vaisseaux, ayant tenté de débarquer ailleurs, auraient été abattus, peu importe qu'ils soient vides ou pleins.

PA 133

Un nouveau contrôle de la population, notamment grâce à l'aide des entrées au SpatioPort, ainsi que l'aide des propriétaires de buildings, un recensement s'accorde pour dire que Dust compte dorénavant plus de 1.000.000 de têtes au sein de sa Cité. Néanmoins, les chiffres sont extrêmement inexactes, car beaucoup de ceux qui se considèrent en provenance de la Cité sont régulièrement dans l'espace à la recherche d'une nouvelle aventure.

PA 134

Un attentat fait plus de 500 victimes. L'immeuble en question s'est alors effondré sur lui-même, ne laissant aucune chance à ses habitants ou aux passants, tandis qu'il s'écrasait sur ses propres fondations. L'auteur des faits n'a jamais été reconnu ou même appréhendé. Pour beaucoup, ce dernier ferait partie des victimes, bien que cette légende n'aie jamais été confirmée ou afférée.

Suite à ce drame, certains citoyens suggéraient qu'il était temps d'en finir avec le laisser-aller actuel de la Cité mais une levée de boucliers empêcha la création d'une véritable unité de police ou de contrôle des identités.

Cosmopolitanisme
PA 136

Le Consortium, une organisation secrète et encore mal connue, se forme. Personne n'en entend encore parler à l'époque, mais celle-ci se met à rassembler les têtes les plus puissantes de Dust.

Pour certains connaisseurs, l'organisation rassemblerait les véritables gouvernants de la Cité bien que le tout n'aie aucun véritable pouvoir politique.

PA 138

Un nouveau recensement suggère que la population a dépassé les 2.000.000 d'habitants. Plus rien n'arrête la croissance folle de la cité.

PA 144

6 années après le dernier recensement, et sous l'émergence fulgurante de buildings qui s'étendent sans cesse, un dernier recensement suggère que la population vivant réellement sur Dust dépasse dès lors les 5.000.000 d'habitants. Néanmoins le tout semble ne pas compter les personnes vivants à la rue, ceux qui vivent principalement dans l'espace sur leur vaisseau ainsi que les habitants absents le jour du recensement. Les chiffres sont donc très largement inexacts selon les quelques experts présents.

PA 148

Les événements du forum prennent lieu à cette date.