Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    Signaux mystérieux | Groupe 4

    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Signaux mystérieux | Groupe 4Message par Maitre du Jeu le Dim 28 Oct - 13:29
    Silence.
    Mission Spatiale
    Alors que chaque navette spatiale décollait pour une destination mal connue, le silence régnait dans l’espace. Au dehors, il n’y avait aucun bruit, sinon la nuit absolue et les étoiles qui l’éclairaient. Dans ce monde connu pour certains, inconnu pour d’autres, vous aviez tous à cœur de résoudre ce mystère qui, depuis longtemps, faisait planer le doute. Jamais rien n’était trouvé. Comme si le voyage ne servait à rien. Pour autant, certains y croyaient encore. C’est ainsi que chaque groupe, encore réuni sous la bannière de leur civilisation, se dirigeait vers l’inconnu. Vers, peut-être, l’aventure de leur vie. Leur courte vie, d’ailleurs, car le danger existait. Bien présent. L’Espace était ce domaine non-maîtrisé. Sauvage. Absolu.

    Tandis que vos navettes traversaient le vide spatial, vos yeux, qu’ils soient Dustiens, Terrians, Lunariens ou Antiopéens, se posèrent finalement vers ce qui devait être le lieu de l’émission. Des coordonnées précises tandis que le message était capté par vos vaisseaux. En boucle, ce dernier tournait à travers les vaisseaux. Tantôt dans chacune de vos langues respectives. Vague. Etrange. Celui qui parlait semblait surtout être un fou, ayant sûrement perdu son esprit après un temps d’isolement. Puis, alors que vous approchiez, vous pouviez apercevoir les autres vaisseaux, aux autres bannières. Vous n’étiez pas seuls. L’aviez-vous seulement cru durant un instant ? Qui se battrait pour sa nation ? Qui travaillerait en collaboration ?

    Alors que votre vaisseau s’arrime à la base éteinte, le silence s’installe. Comme une tension soudaine. Une voix synthétique explique en même temps les derniers réglages, les ajustements. Puis, soudainement, le relâchement de certains amortisseurs dans la porte. Encore un autre. Et finalement, les portes qui s’ouvrent en même temps. Pourtant, alors que vous avancez, sûrement le plus prudemment du monde, le premier piège s’est déjà déclenché. Vous ne le savez pas mais, en un instant, vous n’êtes plus dans la même pièce. Juste un court changement. Très bref. Peut-être même que vous n’aurez rien remarqué jusqu’à vous retourner vers vos camarades. Ce ne sont plus les mêmes. Vous aurez là à vous poser mille questions pour comprendre ce qui s’est exactement passé. Avez-vous rêvé ? Est-ce que le vaisseau est hanté ?

    Elizaveta Kovacs, Sam Goodenough et Blair Lamb, vous êtes dorénavant isolés de vos camarades. Allez-vous vous arrêter à vous demander ce qui s’est passé ? Allez-vous travailler en tant que partenaires ou allez-vous vous méfier les uns des autres ? Arriverez-vous à battre la barrière de la langue pour avancer dans ce qui semble être un véritable vaisseau hanté aux mille et un pièges ? Tandis que vous entendez le vieux grincement des plaques métalliques, sachez que le temps est dorénavant compté.
    N'oubliez pas de résumer vos actions à la fin de votre post. Sachez aussi que la première difficulté qui s'impose à vous est donc bel et bien la barrière de la langue. Amusez vous bien surtout ! N'oubliez que vous avez 48h après chaque post pour répondre.

    avatar
    Messages :

    29

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Conceptrice d'arme

    Code couleur :

    #71B6B2

    Crédits :

    70

    Réputation :

    11

    Signaux mystérieux (G4)
    Sam Goodenough && Blair Lamb && Elizaveta Kovacs
    Quelle folie est-ce qu'il t'avait prit d'embarquer sur le même vaisseau que cet homme qui ne cesse de te chercher querelle ? Enfin, t'avais pas réellement eu le choix et t'escomptais bien avoir la paix, après tout il n'y avait pas que toi qu'il pourrait faire chier et il semblait d'ailleurs connaître assez de monde, ce qui te permettait au final d'être tranquille dans ton coin. Tu ne cherchais aucunement le contact avec les autres, présent te concentrer sur le schéma entre tes mains pour tenter de comprendre le soucis qu'il peut y avoir. Après tout chacun s'occupe comme il peut en attendant d'arriver à destination.

    Chose qui arrive finalement et tu daignes enfin lever ton regard de tes coups de crayons pour observer par le hublot le vaisseau dont provient les signaux qui vous ont tous interpellé, tous parce que vous n'êtes pas les seuls présent... Tu restes silencieux, mais est au final un peu anxieuse à cause de la présent des étendards Lunarien. Tu refermes ton classeur en passant à côté du siège où tu les as posé pour aller t'équiper parce qu'il est clair que vous allez sortir et t'es réellement impatiente de cela. Faut dire que maintenant, t'as plus aucune raison de cacher ta curiosité, tu peux poser des questions, t'intéresser à tout les sujets que tu désires sans risquer de te prendre un blâme. La liberté Dustienne est bien à certain niveau.

    Terminant de t’apprêter en écoutant le doux son de la voix synthétique de l’arrimage, tu attends en silence, une boule au ventre l'ouverture des portes qui finalement arrive. Tu déglutis alors discrètement en suivant le reste du groupe. Non, tu n'as pas prit les devants, tu n'es pas la plus téméraire, peut-être la plus curieuse, mais pas la plus aventureuse.

    Tu te figes alors, car tu ne reconnais plus les personnes devant toi. Tu fronces les sourcils avant de te frotter les yeux.

    "J'hallucine ?"

    Un premier mot depuis le début de ton voyage et même pas en présence de tes partenaires. Une réplique qui peut-être ne trouvera aucune réponse étant donné les inconnus qui se tiennent en ta compagnie, peut-être ne comprennent-ils pas le Lunarien... Si cela est le cas, ça risque d'être compliqué, mais pour le moment tu t'approches du premier pour poser ta main sur lui, pour le toucher, chercher à voir s'il est bien réel. Un geste qui pourrait être mal vu, mais t'as besoin d'être sûr que t'es pas entrain d'halluciner... Parce que là, quelque instant plus tôt, c'était une grande perche méprisable qui se tenait là... Alors tu tâtes la carrure pour voir si c'est juste une illusion de ta part, par manque de sommeil ou si, il s'agit bien là d'une autre personne...

    Eli se tient à l'arrière depuis le début, alors elle n'a pas besoin de se retourner pour constater le changement, elle le remarque assez rapidement et se frotte les yeux dans le doute, ayant peur d'avoir une hallucination à cause de la fatigue ou autre chose. Elle s'approche alors de l'un des gars pour le toucher, là, où avant ce tenait Shawn pour tater la carrure et voir si c'est juste ses yeux qui lui joue des tours ou s'il elle se retrouve réellement avec deux inconnus...
    avatar
    Messages :

    40

    Localisation :

    Terra

    Métier :

    Chercheuse, psychiatre, psychologue, chirurgienne, médecin légiste

    Code couleur :

    #6b70b0

    Crédits :

    55

    Réputation :

    13

    Re: Signaux mystérieux | Groupe 4Message par Blair Lamb le Mar 30 Oct - 13:28

    Oft hope is born when all is forlorn.

    Dans ce genre de moments, la panique n'était pas légitime. Lorsqu'on se jetait soi-même dans la gueule béante constellée de dents de l'immensité de l'espace, et ce de son propre chef, la panique n'était pas légitime. Lamb se tenait aux côtés d'Oswald, qu'elle suivait partout depuis malheureusement quelques temps à présent. Elle connaissait bien son visage, elle l'avait inspecté attentivement à plusieurs reprises. Elle le reconnaîtrait entre mille. Pendant le voyage, elle était resté dans ses locaux jusqu'à ce que la terre soit visible à plusieurs lieues. Elle avait rejoint le reste de l'équipage et perdu son regard sur ces étendues dévastées, entourées de néant et d'astres lumineux et instables. Lamb aimait le silence de l'espace.

    Pourtant, ce silence-là était pesant et lourd. Elle-même, malgré son calme olympien avait cette espèce de tension dans chacun de ses muscles qui coupait sa respiration et affolait les pulsations de son organe creux. La panique n'était pas légitime. Seuls les idiots et les faibles paniquaient. Elle n'était ni l'un ni l'autre. Lorsque les portes s'étaient ouvertes, il y eut un changement qui glaca l'échine du psychiatre. Il n'y avait plus cette tête méprisable et le reste de son équipage à ses côtés. Les changement eut lieu en une nanoseconde, en fait, en un clignement d'yeux, c'était comme s'ils s'étaient volatilisé. Blair n'y avait au départ pas cru. Peut-être hallucinait-elle. Elle porta sa seule main encore faite de chair à sa bouche, et mordit la chair bleue. Le sang perla, mais le visage des autres n'avait pas changé. Confusion. La femme se pinca l'arrêt du nez, trahissant une certaine nervosité.

    Puis la voix d'une femme. En un langage qui lui était inconnu de prime abord, mais pas étranger. Du lunarien. Vu comment elle avait expiré ces mots, il lui était impossible de comprendre vraiment ce qu'elle avait dit, mais heureusement, Blair parlait (assez maladroitement) la langue. Grâce à Tobias et des nombreux patients et voyages sur cette planète désertique et immaculée, sans doute. La compréhension n'était pas un souci, mais elle ne parvenait pas à abandonner son accent et son vocabulaire était plutôt pauvre. L'étrangeté se dirigea vers elle, et commença à la toucher. Aucun mouvement de recul, Blair avait ses yeux posés sur la stature de la jeune femme. Elle savait pourquoi elle était si familière et déplacée. Elle devait également se penser plongée dans un songe trop réaliste pour être vrai...Si seulement c'était le cas.

    Un oeil sur les autres. Une tête qu'elle reconnaissait. Sam Goodenough. Le rejeton du Réservoir. Un terrian. Et pas n'importe lequel. Soupir de soulagement de ne pas voir que des corps étrangers dans cette pièce. Elle chercha son regard, et esquissa un maigre sourire lorsqu'il croisa le sien. Elle se demandait si il l'avait oubliée, depuis le temps. Et puis, ses lèvres, à l'attention de la femme.

    « Je crois que personne ne comprend vraiment ce qu'il s'est...passé et personne ne sait si tout ceci est réel, souffla-t-elle avec un très prononcé accent terrian, un peu maladroite également, mais...je ne suis ni agressive, ni armée. Je suis psychiatre, et je viens de Terra. Elle répéta cette phrase en terrian, ignorant si l'homme parvenait à comprendre ce langage éloigné. »

    Et puis, elle s'eloigna un peu d'eux pour observer les lieux. Ses yeux cherchaient quelque chose qui ne serait pas commun, et ses doigts tataient tout ce qu'ils étaient capable de toucher. Sans doute pas la meilleure idée en terrain hostile. Lamb appréciait être un peu inconsciente, parfois.
    Cela était excitant.

    signaux mystères
    gr 4
    .

    L'italique est du lunarien. Sinon c'est du terrian.

    Blair, après avoir repris un peu ses esprits se laisse toucher par Elizaveta. Elle ne se montre pas agressive face à sa familiarité, et après coup, décide de se présenter brièvement pour calmer un peu les troupes. Reconnaissant Sam, elle ne dit cependant rien. Par la suite, elle décide d'aller observer un peu elle-même la pièce avec les yeux et les mains à la recherche de quelque chose d'intéressant.
    Jet de dé : 46
    avatar
    Messages :

    62

    Localisation :

    Terra

    Métier :

    Chef de projet pour Andaman Dynamics - Représentant de l'Armée Terrianne à Scynthula Corporation

    Code couleur :

    #D2B48C

    Crédits :

    450

    Réputation :

    18

    Signaux Mystères - Groupe 4
    S. Goodenough | E. Kovacs | B. Lamb - Le début d'une mauvaise blague
        * Oh boy… * Le grand brun pesta en silence dans son coin, lui qui avait décidé de se livrer à cette aventure, avec plusieurs connaissances terrans. Tous disparus à l’instant, sous ses yeux, comme si une sorte de flash imperceptible venait de le couper du monde. Sur le moment, il resta de marbre, se figeant, ne savant comment réagir. Des personnes avec lui, qu’il n’avait pas remarqué puisqu’il se trouvait plus en avant, Sam jaugea la situation en se pinçant. Rien de sensationnel, il s’était pincé fort comme un gros débile sans avoir le résultat escompté, visiblement, tout ceci semblait réel.
        Il ne parvint pas à entendre le lunarien de l’étrangère, sa surdité était un handicap de plus quant à la compréhension de ce dialecte qui lui valut de mauvais tours à sa précédente visite sur ce cailloux spatial. Ce n’est que par erreur, où plutôt son balayage visuel, que le militaire eut le loisir de découvrir ses accompagnatrices. Être perdu avec deux femmes pouvaient sembler être un paradis pour certains, le terran feignait l’incompréhension, haussant un sourcil en croisant le regard du médecin de bord, Blair, qu’il reconnut immédiatement à son teint de peau peu comment. Quant à la dernière, jamais vu. Sam pencha la tête légèrement sur le côté, en plein réflexion en fouillant ses pensées concernant la demoiselle. Rien. Nada. Il se contenta d’observer en silence quand Blair conversa avec cette dernière, pas du terran à la première lecture du mouvement de ses lèvres, qu’elle idée de vouloir s’expliquer ainsi. Le sourd roula des yeux, se disant que la journée risquerait d’être longue s’ils ne parvenaient pas à se comprendre mutuellement dans cette situation.
        Après la mince ré-explication de son homologue bleutée, l’ingénieur haussa les épaules en guise de réponse. Il la suivit du regard quand elle décida de s’éloigner pour inspecter les lieux. Le grand homme reporta son attention sur l’étrangère, l’évaluant à son tour de sa mine de gueule fendue au regard sombre. Il grogna en sa direction puis croisa les bras, partant à son tour en reconnaissance. Il n’avait, de toute façon, rien à dire. Pour l’instant, ses compagnons se contenteraient de ses râles silencieux jusqu’à ce que leur situation se développe d’une façon ou d’une autre.
        Finalement, il se trouva à effectuer la même recherche vaine que Blair. Longeant les murs, tapotant à droite à gauche dans l’espoir de percevoir quelque chose. Le concernant, il était en situation de handicap, ne pouvant pas percevoir les sons, difficile de jauger la composition des murs. Il n’avait que pour lui les vibrations contre sa peau ou la perception de chaleur. Dans l’immédiat, il se sentait comme un poids mort. Il abandonna rapidement et passa à une inspection visuelle plus poussée, en quête de la moindre ouverture ou voie de sorti, ne serait-ce que pour ne pas avoir à rester trop longtemps dans cet espace clos.
    Rappel de la voix de Sam
       Sam se retrouve bien entouré, ne reconnaissant qu'une des deux personnes, Blair. Ce n'est pas pour autant qu'il va se montrer coopératif, il feigne l'indifférence et part dans son coin à la recherche d'une sortie.
       --> Sam procède à une inspection visuelle plus poussée de la pièce, à la recherche d'irrégularité et d'une possible sortie. : 23
    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Alarme.
    Mission Spatiale
    La luminosité n’est pas très bonne, et malgré les capacités d’observation de Sam Goodenough, ce que vous distinguez là où vous vous trouvez n’est pas particulièrement clair. Au gré des pérégrinations de Blair Lamb, toutefois, ce sont des gestes pas toujours très réfléchis, qui provoquent soudain un son strident, particulièrement aigüe, à détruire les tympans de tous, excepté Sam qui pouvait trouver en sa surdité partielle, un allié face à la cacophonie.

    D’une certaine façon, le Dr. Lamb avait donc pu dénicher quelque chose d’intéressant, en déclenchant une puissante alarme dans la station spatiale encore si calme quelques secondes auparavant. Non seulement il fallait se remettre d’une séparation brutale, laquelle avait eu l’air d’un tour de magie, mais il fallait maintenant trouver un moyen de couper ce son si violent pour vos oreilles, lequel résonnait dans les couloirs sans discontinuer, accompagné d’une lumière rouge sang s’éteignant et s’allumant intempestivement par tranche de deux à trois secondes.
    Si cette lumière permettait de balayer l’environnement avec plus de facilité, la récurrence de son motif pouvait cependant rajouter une confusion d’autant plus importante que la situation était déjà délicate.
    Difficile de distinguer si cela venait des parois ou des plafonds, le son et l’image paraissaient venir du haut, du bas, et des côtés, pour une arrivée discrète, il fallait repasser.

    A fortiori que vous ne distinguez rien de particulièrement saillant dans votre environnement proche. Cette station est inhabitée, et finalement, on pouvait penser que c’était jouer de malchance que de tomber sur une alarme fonctionnelle dans cette vétusté. Sam avait cependant pu apercevoir au loin un texte en lunarien : « Ne pas toucher », près des boutons que Blair avait touché. Des câblages laminés faisaient suivre ce panneau, autrefois lumineux, à un poste de contrôle sur lequel il était possible d’appuyer sur plusieurs boutons représentant des chiffres. Il fallait manifestement un code pour désactiver « L’alarme », comme l’indiquait le boitier collé contre la paroi en lunarien.

    Toutefois, était-ce le seul moyen de désactiver cette nuisance sonore ? Était-il possible, en l’état de la pièce, de trouver le code ? Ce n’était pas une information que l’on écrivait partout. Est-ce que détruire le boitier suffirait ? L’ouvrir, peut-être ? Voire même le pirater ? Ou bien chercher d’autres câbles qui relient cette alarme à d’autres boitiers ? De plus, comment Blair avait pu activer ce système de sécurité ? S’agissait-il d’une alarme d’intrusion ou bien d’avertissement pour ceux qui touchaient à tout, alors qu’aucun manuel ne pouvait vous aider, et que vous aviez tant de questions pour si peu de réponses ?

    À vous maintenant d’espérer que cette alarme ne soit que le reliquat d’un équipage perdu, sinon, vous pourriez bientôt avoir des ennuis.
    Ne pas oublier de résumer vos actions à la fin de chaque message. Vous avez 48h pour répondre. La barrière de langue constitue toujours un obstacle.
    Blair Lamb a déclenché une alarme en touchant tout ce qu'elle pouvait toucher. Cela a provoqué un bruit strident, et rayonnements lumineux rouges là où vous vous trouvez.
    Cette alarme est reliée à un boitier numérique, où il est possible d'entrer un code. Ce boitier n'est peut-être pas fonctionnel. Sam Goodenough a repéré un panneau : « Ne pas toucher », près des boutons sur lesquels Blair a appuyé. Elle a donc bien réussi à faire quelque chose, même si le résultat est peu gentil pour votre système auditif, sauf celui de Sam d'une certaine manière (ça reste désagréable cependant). Les câbles de l'alarme pendant dans le mur, tout a quand même l'air très vétuste.
    Amusez-vous bien !

    avatar
    Messages :

    29

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Conceptrice d'arme

    Code couleur :

    #71B6B2

    Crédits :

    70

    Réputation :

    11

    Signaux mystérieux (G4)
    Sam Goodenough && Blair Lamb && Elizaveta Kovacs
    Alors que normalement, ta main aurait dû rencontrer des pectoraux, tu te retrouves à réellement peloter une pair de seins. Oh damnation. T’es pas juste entrain d'halluciner visuellement. C’est la réalité. Mais t’as du mal à piger comment cela est possible… En un battement de cil tout à changé et tu t’es retrouvé avec ces deux lurons, un qui grogne et celle que tu as touché, qui parle grossièrement ta langue en vue de son accent plus que détestable. Néanmoins, elle s’est présenté à tes soins, contrairement à l’autre qui s’est juste contenté de te dévisager.

    “Eizaveta.”

    Te contentes-tu alors simplement de dire en guise de présentation, cherchant toujours à comprendre un peu ce qu’il se passe avant d’être déranger par cette alarme. Ton premier réflexe est alors de poser tes mains sur tes oreilles en cherchant l’origine du bruit, mais cette lumière rouge est plus que désagréable aussi… Un effet sonore et visuel peu engageant pour la suite.

    Pourtant tu te fais violences pour t’approcher des deux autres et essayer de comprendre ce qu’il vient de se passer et comment s’est arrivée étant donné que tu étais resté un peu trop en arrière pour voir les actions de l’un comme l’autre à cause de la pénombre. Un erreur de ta part, un peu trop focalisé sur eux et non pas sur ce qui t’entoure contrairement à eux. Tu tentes alors de combler un peu ce retard en tentant d’analyser ce qui se tient devant eux, que ça soit les câblages, le panneau dans ta langue natale ou les différents boutons.

    Ayant grandi sur Lunaria, il est normal pour toi de comprendre un peu plus facilement le système que tes deux acolytes en théorie. Tu te concentrer alors sur le système de chiffre pour tenter, de manière douce de désactiver cette alarme qui commence réellement à te donner mal à la tête… Sinon, bah il y aura probablement moyen de passer par la manière forte… En espérant bien entendu que le bouton sur lequel Blair a appuyé n’ai pas déclenché autre chose que cette alarme sonore et lumineuse. En espérant également que tes tentatives de la désactiver ne déclenche pas autre chose….

    Jet d’analyse du tableau de bord : 20
    Jet pour la tentative d’arrêter l’alarme via le panneau : 33

    Elizaveta se présente à son tour sommairement avant que l’alarme ne se manifeste et la force à se boucher les oreilles pour se soulager un peu du bruit. Elle s’approche alors des deux autres avant de chercher à comprendre et de tenter de couper l’alarme via le panneau.
    avatar
    Messages :

    62

    Localisation :

    Terra

    Métier :

    Chef de projet pour Andaman Dynamics - Représentant de l'Armée Terrianne à Scynthula Corporation

    Code couleur :

    #D2B48C

    Crédits :

    450

    Réputation :

    18

    Signaux Mystères - Groupe 4
    S. Goodenough | E. Kovacs | B. Lamb - Nuisances
        Comble de la malchance, il fait vraiment sombre, et le sourd ne parvient pas vraiment à distinguer quoique ce soit d’utile à sa recherche. C’était comme s’ils se retrouvaient dans une petite boite sans possibilité de s’échapper. Pris au piège. Alors que Sam inspecte de nouveau la pièce, un bourdonnement désagréable lui parvient aux oreilles. Une gêne sourde qui lui fait tirer une grimace de surprise, pour pouvoir entendre le moindre son à ce point, c’est que ça devait être drôlement puissant. Effectivement, une lumière rouge semble tout indiquer une alerte, et l’imbécile qui l’avait activé par mégarde ne pourrait que s’en vouloir en silence. Les deux femmes l’accompagnant devaient se protéger les oreilles, contrairement au seul homme présent qui, par un coup du destin, voyait son handicap comme un avantage opportun.
        L’avantage de cette cacophonie, plus particulièrement la source lumineuse, permettaient à l’ingénieur de reconnaitre plus facilement les lieux. Il remarqua avec une pointe d’humour le petit panneau non loin du bouton qu’avait effleuré la femme médecin ne recommandant aucunement l’utilisation de celui-ci. Le terran avait beau avoir des difficultés à parler le lunarien, il n’empêchait qu’il comprît la lecture de cette langue. Il pesta en silence, pensant alors que cette station avait tout l’air lunarienne, ne serait-ce que pour cette écriture au mur, mais aussi l’aspect du boitier à chiffres. Fort heureusement, l’étrangère les accompagnant, se présentant sous le nom de Elizaveta, semble comprendre ce langage et s’atèle immédiatement à régler le problème de l’alarme via le panneau. Une initiative saluer d’un hochement de la tête de la part de Sam qui quant à lui va se poster près de Blair, l’écartant du bouton qu’elle avait malencontreusement effleurée de ses doigts.
        L’ingénieur dévisage alors cette étrange plaque près du panneau. * C’est complètement débile de marquer ça… « Ne pas toucher »… Pour signaler une alarme, on mettrait un verre ou une autre protection. A moins que cela ne confirme mes pensées sur l’amateurisme des soi-disant expert lunarien de l’ingénierie spatiales… * Assez prévoyant, Sam fouille l’une des poches cargo de son pantalon, sortant une petite boite d’outillage rudimentaire, à savoir deux tournevis avec les différentes têtes. Intrigué par l’absurdité de cette plaque, le terran entreprend alors de l’enlever, de quelque manière que ce soit, par les vis ou la force. Afin de découvrir si elle n’avait pas une autre fonction que l’indication de ce bouton. Peut être que ce panneau cachait-il autre chose ?

    Rappel de la voix de Sam
       Sam se permet de moquer le comique de situation, faisant de son handicap un avantage. Sans plus attendre, il laisse Elizaveta prendre en charge le boitier alors qu'il se penche sur le cas du panneau.
       --> Sam entreprend de retirer le panneau d'interdiction, voir s'il ne cacherait pas autre chose. : 36
    avatar
    Messages :

    184

    Localisation :

    Partout

    Métier :

    Créateur d'univers.

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    290

    Réputation :

    0

    Alarme.
    Mission Spatiale
    Au fur et à mesure que le temps passe, vous prenez conscience que la situation, bien que désagréable, ne semble pas critique. Malgré l’erreur de Blair, tout cela n’a l’air d’être qu’un résidu d’alarme, ce dont Elizaveta peut avoir la conviction en réalisant que malgré le côté station abandonnée, ce tableau de bord demeurait fonctionnel en raison de plusieurs câblages le reliant au système d’alarme précédemment déclenché.
    Quant à sa tentative d’arrêter l’alarme par le tableau de bord, elle produit un étonnant résultat : les lumières rouges se figent et cessent de s’éteindre pour se rallumer toutes les deux secondes. Le son, lui, ne cesse pas, mais l’élément visuel a été stabilisé.

    Sam, de son côté, a des intuitions tout autant intéressante. En parvenant à retirer le panneau d’interdiction, il découvre que ce boîtier ne désignait pas tant l’interface de contrôle sur lequel Blair avait déclenché l’alerte, que ce qu’il contenait à l’intérieur.
    Il s’agissait d’une borne de contrôle de l’alarme. Elle régissait par une petite lumière rouge, le fonctionnement des lampes, et des haut-parleurs. Il put remarquer à l’origine, que ce panneau lumineux était protégé par un champ électrique, lequel ne fonctionnait plus avec le temps.

    Il paraissait alors simple de considérer que la destruction du panneau reviendrait à la fin de l’alarme, mais ce n’était peut-être pas si simple. Le système possédait peut-être d’autres protections, lesquelles auraient potentiellement des conséquences plus funestes. Il y avait sinon un ensemble de lignes de chiffres, en colonnes, permettant peut-être de donner un indice sur la désactivation de l’alarme. Tout ceci n’était pas claire, alors entre la méthode forte et la méthode douce, il faudrait maintenant se décider, parce que si quelque chose d’autre était sur la station, il n’a pu que vous entendre.
    Ne pas oublier de résumer vos actions à la fin de chaque message. Vous avez 48h pour répondre. La barrière de langue constitue toujours un obstacle.
    Elizaveta et Sam ont fait des progrès substantiels pour désactiver l'alarme. Sam a trouvé le panneau de contrôle de celui-ci, tandis qu'Elizaveta est parvenue, malgré un manque d'indice assez important, à stabiliser la distribution des lumières de la base spatiale.
    Avec les indications chiffrées inscrites dans le panneau Ne Pas Toucher, et les indices qui indiquent que détruire ce panneau mettrait fin à vos souffrances, au risque qu'une mauvaise surprise se cache derrière, il faut maintenant choisir entre la manière douce et la manière forte.

    avatar
    Messages :

    29

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Conceptrice d'arme

    Code couleur :

    #71B6B2

    Crédits :

    70

    Réputation :

    11

    Signaux mystérieux (G4)
    Sam Goodenough && Blair Lamb && Elizaveta Kovacs
    Focalisée sur ce que tu fais, tu ne prêtes aucune attention à tes deux partenaires imprévus de missions. Tes yeux, pour l’heure ne voient que le panneau de contrôle devant toi alors que tu tentes comme tu peux de faire taires cette alarme… Et t’arrives à quelque chose, pas réellement ce que tu escomptais , mais au moins tu viens de stopper le jeu de lumière qui commençait doucement à t’agacer.

    “Tche...

    Tu soupires, parce que le son strident est toujours là. Tu paniques pas, parce que tu ne vois pas de réelles raisons de paniquer même si rien ne semble tourner rond ici. Tu pourrais avoir peur, non tu devrais même et pourtant, tu restes d’un calme placide. Il faut dire que sur Luna, tu étais réputée pour ton self control. Il faut dire que toute ta vie, tu as du porter un masque alors t’as apprit à contrôler tes émotions pour avoir l’air d’un calme olympien qu’importe la situation se présentant à toi. Enfin, presque, parce qu’il y avait bien eu une situation ou tu avais eu du mal à garder ce contrôle, un moment où tu avais failli pleurer à cause de ce qu’il se passait et ce qu’il allait suivre… Ton arrestation, le point de départ de ta nouvelle vie, mais le plus douloureux. Enfin, il n’est point le moment pour toi de repenser à tout cela. Après tout, tu sais que tu ne reverras jamais ton ex-fiancé. Il va sûrement éviter Dust et toi, t’as juste plus la possibilité de retourner sur Luna.  

    Enfin, ainsi concentrée sur ce tableau de bord, tu ignores totalement que le sourd a soulever la pancarte et surtout ce qu’il a découvert derrière. Non, tu restes concentrée sur ta tache, parce que si tu as réussi à faire s’arrêter les lumières clignotantes, tu peux bien réussir à stopper l’effet sonore également… Tu persistes ainsi dans ta tentative de couper celle-ci via le panneau au risque de provoquer peut-être tout autre chose étant donné ton ignorance pour la trouvaille du Terrans.


    Jet pour la tentative d’arrêter le son de ’alarme via le panneau : 28

    Elizaveta ne décroche pas du panneau est ignore donc la trouvaille du sourd, elle reste concentrée sur ses tentatives de couper l'alarme, après un premier résultat qui est la fin de l'effet lumineux, elle continue donc pour tenter de couper le son cette fois.
    avatar
    Messages :

    62

    Localisation :

    Terra

    Métier :

    Chef de projet pour Andaman Dynamics - Représentant de l'Armée Terrianne à Scynthula Corporation

    Code couleur :

    #D2B48C

    Crédits :

    450

    Réputation :

    18

    Signaux Mystères - Groupe 4
    S. Goodenough | E. Kovacs | B. Lamb - Saloperie de câblage…
        Il y eut un arc électrique qui chatouilla les doigts du Terran s’écartant du panneau en pestant. C’était un sacré merdier là-dedans, d’autant que cette station semblait avoir été conçu par une autre civilisation, pas de la main d’ingénieur sur Terra tout du moins. En voulant comprendre les tenants de ses raccordements, Sam n’avait eut que douleur et désillusion. Il se sentait un peu con comme ingénieur à se secouer la main devant les deux femmes, lui qui devrait pourtant bien faire. Un petit grognement de protestation, il remit les mains dedans, remarquant au passage que la lumière avait finit de clignoter, au moins l’étrangère arrivait à mieux.
        Une rapide analyse du système lui fit entrevoir le circuit d’alimentation de l’alarme sonore. Un coup de tournevis, couper un fil, raccorder un autre, Sam fit preuve d’un sacré professionnalisme pour pallier leur problème du moment. Pourtant, il ne parvint qu’à accentuer la puissance de l’alarme, le faisant grommeler de nouveau puisque, même sourd, il parvenait à entendre ce bruit gênant et insupportable. Il roula des yeux et soupira après avoir reçu une nouvelle châtaigne, cette situation devenait de plus en plus invivable. Il s’attaqua à un autre recoin du panneau, trifouillant de nouveau les câble, et força l’activation d’un autre élément de la pièce, sans trop savoir ce que c’était. Se faisant, il espérait le meilleur comme le pire, mais si cela leur permettant d’avancer enfin, alors il considèrerait son action à l’aveugle comme une réussite.
    Rappel de la voix de Sam
       Sam se foire sur sa modification du câblage, et se prend des châtaignes au passage. C'est très chiant, mais il parvient à activer quelque chose sans trop savoir quoi...
        - D1 : Sam analyse le câblage devant lui et essaye d'en comprendre l'intégralité du système. 84
        - D2 : Sam effectue des raccordements pour arrêter l'alarme. 72
        - D3 : Sam se risque à forcer un autre système de la pièce, éventuellement l'ouverture d'un sas. 12
    Contenu sponsorisé
    Re: Signaux mystérieux | Groupe 4Message par Contenu sponsorisé