Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    Père Castor, raconte-nous une histoire ... ~ Shawn

    avatar
    Messages :

    4

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Femme à tout faire

    Code couleur :

    #FF1493

    Crédits :

    60

    Père Castor, raconte-nous une histoire
    Shawn & Nora



    Ces dernières semaines, trouver un bon travail de mercenaire qui paie bien était difficile sur Dust. En revanche, des tâches ingrates et rébarbatives, il n'en a jamais manqué. Et pour survivre sur cette planète monochrome et poussiéreuse, il fallait forcément se jeter dans cette boue infâme et tâcher d'être le plus fort. Cette fois-ci, j'avais pris un job de ferrailleur, à destination du cimetière de vaisseaux. Il y avait beaucoup de ressources là-bas, qu'elles soient matérielles ou technologiques, mais ce qui m'y amenait aujourd'hui n'était que de la récupération, et pas de l'exploration. Une mission simple, juste physique et pénible. La chaleur n'allait rien arranger, aussi, je m'étais équipée de façon plus légère, notre travail ne devant techniquement pas dépasser les horaires frais. Un débardeur, mes fidèles gants, un treillis, une casquette, les cheveux attachés en queue de cheval, et des chaussures solides, ainsi qu'un fusil et une épée, généreusement prêtée par notre client.


    Notre équipe était composée de quatre personnes en plus de moi-même, mais nous n'étions que deux à réellement savoir nous battre. Pas que ce job comportait énormément de risques, mais mieux vaut avoir quelqu'un qui veille sur nous, surtout sur Dust, si l'on ne veut pas finir six pieds sous terre. Tout semblait se passer relativement bien, la récupération était efficace et rapide, les ressources abondantes … Notre client nous offrirait peut-être même un bonus. Mais c'était sans compter la loi de Murphy, le karma ou n'importe quelle autre connerie liée à la chance. Le bruit et les vibrations causées par les outils que l'on utilisait ont attiré un skorplon. L'un d'entre nous s'est fait dévorer instantanément. Le combat a été rude et éprouvant. Un autre camarade s'est fait dissoudre une bonne partie de sa jambe et de son bras. Je n'ai pas été entièrement épargnée non plus, ayant reçu un violent coup au crâne qui m'avait fait perdre pas mal de sang, à présent séché sur une bonne partie de mon visage et mon épaule. Le retour, beaucoup plus compliqué à cause du poids des matériaux et du fait que nous devions transporter le rescapé, se fit néanmoins sans encombre. Le rendez-vous étant prévu pour le lendemain, nous avions quartier libre jusque-là. Nous avions convenu de laisser les matériaux dans l'arrière-boutique du client, chose que nous avions fait à notre arrivée en ville.


    Ah, Dust dans toute sa splendeur. Violente, poussiéreuse, inhospitalière, laide. Plus le temps passait, et moins j'avais envie de rester ici, mais je ne pouvais pas partir. Pas pour l'instant. Des offres que je ne pouvais pas refuser pouvaient venir à moi sous peu, et surtout, à n'importe quel moment. J'avais pour consigne de ne pas quitter la planète pour le moment, alors je m'y tenais, bien que ce ne soit pas l'envie qui m'en manque. Désireuse de me relaxer un minimum, et surtout de me nettoyer, je pris la direction de mon habitation actuelle, une alvéole d'un immeuble comme il en existait des milliers, avec autant de monde à l'intérieur, entassés comme du bétail. Sur le chemin, je reconnus une silhouette familière de dos, qu'on ne pouvait de toute façon pas ignorer par sa taille et son envergure, ainsi que la coupe de cheveux singulière. Un détail, une fois que je fus suffisamment proche de cet homme, me confirma son identité. Des chaussettes au goût extrêmement douteux, un géant à la peau foncée … Ma commissure des lèvres s'étira sur quelques millimètres. Sans un bruit, je sortis l'épée que l'on m'avait prêtée et colla sa pointe au niveau des intestins de cet homme. Puis, je forçais sur ma voix afin de la rendre différente de ce à quoi il pouvait être habitué.


    « Shawn Green. Une prime de mille crédits a été placée sur votre tête. »


    Après de longues secondes, je rangeais mon arme, le laissant se retourner, et croisais les bras après lui avoir fait un petit salut avec les doigts. Tant pis pour le nettoyage, cela allait attendre encore un peu.


    « Tu vas encore te soûler au bar ? Si c'est le cas, je te saurai gré de m'inviter. Comme tu peux le voir, la journée a été dure. »


    Shawn est un mercenaire que je respecte, malgré ses airs bourrus. C'est également un antiopéen, et je mentirais si je disais que ce fait est en partie responsable du pourquoi je traîne de temps en temps avec lui. Outre le fait qu'il ait de l'expérience, et que c'est un bon partenaire de mission, il a vécu un temps sur cette planète aux antipodes de Dust. Un monde qui m'a toujours attirée et dont je ne sais que peu de choses au final, n'y étant pratiquement jamais allée, et toujours en coup de vent. Le géant avait également un énorme stock d'histoires, plutôt intéressantes. S'il était libre, je tenais sans doute mon occupation de ce soir.
    avatar
    Messages :

    160

    Localisation :

    Dust

    Métier :

    Pilote & Capitaine

    Code couleur :

    #ff6633

    Crédits :

    372

    Réputation :

    40

    Ellipse
    Nora Whelsan & Shawn Green - Dust [Bas-Fonds]
    Il y a des jours comme ça, où il préférait parfois rester sans rien faire. D’autres où il aurait aimé pouvoir s’envoler à nouveau. La lassitude. La solitude. Mélange somptueux autant que difforme. Il détestait absolument cela. Il ne faisait rien, sinon être coincé sur ce bout de roche vide. Cette planète qui offrait quelques plateaux, au loin, dans les terres perdues et oubliées du Nowhere. Autrement, il n’y avait que ces grains de Sable. Partout. Chassés par le vent. Chassés par les êtres humains. Certains trouvaient là une deuxième vie. Ou une première. Certains y fuyaient. D’autres y tombaient là. Eux-mêmes chassés par leurs pairs. Certains y trouvaient leur place. Mais il n’y était jamais arrivé. Ce n’était pas Dust qu’il aimait … Mais les étoiles qui entouraient chaque planète. Les véritables merveilles se trouvaient hors de portée. La sienne. Sans vaisseau depuis trois mois, l’Antiopéen n’était que l’ombre de ce qu’il était originellement. Mais il ne l’était plus. Poussant un soupir dans les rues bondées, il s’arrêta soudainement lorsqu’il sentit la pointe d’une arme dans le bas de son dos.

    Était-ce là la mort pitoyable qu’il n’aurait jamais imaginé ?

    Dans un vulgaire caniveau. Un soupir alors qu’il baissait légèrement la tête, attendant le coup de grâce qui en finirait avec sa médiocre existence. Pourtant, ce ne fut pas le cas et, se tournant après que l’arme ait été rangée, il observait la jeune femme en fronçant les sourcils. Définitivement, il la reconnaissait. Nora. Une jeune femme qu’il connaissait encore bien. Tous les deux avaient déjà travaillé ensemble, de manière professionnelle, somme toute. Elle était plus petite que lui, un peu comme tout le monde en réalité. Mais surtout, il la connaissait pour son tempérament. Elle était pour le moins compliquée, sinon une véritable prise de tête. Nora, en somme.

    _ _ J’sais pas trop ! Cela ne te dirait pas de prendre de quoi emporter et de monter en haut d’un gratte-ciel pour ce soir ? »

    Une manière comme une autre pour lui de célébrer la nostalgie qui l’envahissait régulièrement. Il aimait boire seul, ou en groupe restreint. De temps en temps, il préférait s’éloigner des traditionnels bars en tout genre pour se retrouver. Le temps d’un soir. D’une nuit. Puis, se tournant à nouveau pour reprendre sa marche, glissant les deux mains dans les poches de son habituel pull noir à la capuche mise sur sa tête, il continua de discuter avec la femme, évitant néanmoins de demander trop de détails.

    _ _ Cela ne se voit pas. T’as toujours la même gueule. » Il ne pouvait s’empêcher de sourire pour lui-même. « Vas-y. Raconte ce qui s’est passé, alors. Et fais pas ton genre mystérieux, t’avais qu’à pas l’ouvrir pour me dire cela. » Ton bourru. Mais en même temps amical. Shawn était égal à lui-même, évoquant ce qu’il était. Un homme qui allait droit au but.
    J'espère que cela te plaît !