Top-sites
1234
Nuawa
Administratrice
Shawn
Administrateur
Tobias
Administrateur
En -68 P.A, les anciens Terriens débarquaient sur la nouvelle Terra après des siècles d'errance dans l'espace. De cet événement s'est organisé, avec le temps, un nouvel ordre galactiques. Un exode, des tensions, l'évolution et l'indépendance. Ainsi se sont tissées les relations entre les planètes Terra, Luna, Antiopée et Dust. Comment apposerez vous votre marque dans cet univers prêt à changer du tout au tout ?La galaxie est pleine de mystères. Terra, Luna, Antiopée ou Dust, chaque planète éveille la curiosité des explorateurs prêts à tout pour marquer l'Histoire et percer les secrets de l'univers. Alors que la stabilité présumée entre les factions est mise à l'épreuve par l'arrivée d'un peuple inconnu, quelle aventure tenterez-vous de vivre ? Face à l'immensité de l'univers, les Hommes se prennent à rêver d'exploration. Terrians, Lunariens, Antiopéens et Dustiens, chaque peuples aspirent à en percer les secrets. Dans cette galaxie aux possibilités infinies, chaque individu peut changer le cours de l'histoire et voir sa vie prendre des airs de récits d'aventures. Dans de monde ouvert aux occasions multiples, qui serez-vous ?
Actualités
30/09/2018 - Pré-ouverture du forum ! En savoir plus sur les avantages et les bonus de pré-ouverture, ici.
13/10/2018 - Premiers retours sur la pré-ouverture : ajouts, ajustements et prévisions pour la suite. Par ici.
20/10/2018 - Inscriptions de la mission spatiale lancées ! Par ici.
22/10/2018 - Ajustements sur les compétences. Par ici.
04/11/2018 - Fin de la pré-ouverture ! Plus d'informations Par ici.
nos partenairesLes rejoindre

    Work Hard Dream big

    avatar
    Messages :

    1

    Localisation :

    -

    Métier :

    -

    Code couleur :

    #ffffff

    Crédits :

    0

    Réputation :

    0

    Work Hard Dream bigMessage par Jason zeldrix le Mer 24 Oct - 4:28
    Jason Zeldrix
    Avatar : Grimmjow de Bleach
    « Jason ? C'est la chose qui fait tout ce qu'on lui demande de faire sans broncher. Les gens ne le considèrent même plus comme un humain, c’est juste une machine à tuer. Il fait les tâches ingrates que les autres n'osent pas faire, tuer femmes, enfants, personnes âgées, etc etc … Ce pauvre petit, qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour une poignée d'argent. D'après les rumeurs il veut déguerpir de cette foutu planète, cela explique les efforts pour avoir de l’argent... Ce type vendrait même sa propre mère, s’il en avait encore une. Depuis son plus jeune âge son père lui apprenait à se battre, avec plus grand et plus fort que lui. Tout ça pour des combats clandestins qui avait lieu chaque mardi et vendredi soir. Une seule défaite de ça part et le garçon se voyait privé de nourriture pendant plusieurs jours et malgré ça, il n’a jamais montré la moindre émotion de colère ou tristesse. »
    Informations
    Age
    Vingt-neuf ans
    Genre
    Faction
    DUST
    Classe
    Mercenaire
    Metier
    Chasseur de prime
    Description generale
    Ce n’est pas tous les jours qu’on me demande de décrire mes principaux traits de caractère. Ce n’est pas commun comme demande. Et puis, comment savoir si ce que je vais dire est la stricte vérité ou si je n’enjolive pas certains points. Parce qu’après tout, l’histoire ne dépend ici que de moi. Je pourrais me dépeindre comme une personne merveilleuse, transpirant de générosité et de grandeur d’âme, ou bien au contraire, me décrire comme un monstre sanguinaire et sans cœur qui n’a pour seul et unique but dans la vie que d’éradiquer la race humaine de la surface de l’univers… À dire vrai, je me situe vers la deuxième description. Mais attention, je ne le fais pas pour le plaisir, mais pour l’argent, nuance.

    Bon, trêve de plaisanteries, pas que je n’aime pas plaisanter, au contraire, Mais, j’évite de trop en faire, les gens ne rigolent pas à mes blagues. J’ai tendance à plaisanter sur tout est n’importe quoi sans retenue dès que l’occasion se présente. Bref, revenons à nos moutons, je suppose que si on me pose cette question c’est qu’il y a une raison, c’est certainement une façon d’apprendre à me connaitre sans passer par la case « Controverse posée entre adultes responsables ». Quoi que, à vrai dire, je ne me considère pas franchement comme étant un adulte responsable. En général, un adulte responsable réglerait ses problèmes de manière à ne pas avoir de blesser. Moi, c’est tout le contraire je n’aime pas attendre ou faire attendre les gens. C’est toujours en bain de sang qu’une négociation arrive à son terme.

    Donc, je suis serviable. J’exécute les tâches qu’on m’ordonne de faire à la perfection sans jamais faillir. Dust entier pourrait venir sonner à ma porte pour me demander un service que je me plierais en quatre pour essayer d’aider chaque clampin se trouvant sur mon paillasson, quitte à laisser de côté mes propres priorités… Mais bon, vu que je n’ai pas de maison, pas de paillasson et très peu de priorités, ça ne traîne pas longtemps. Je suis également un très bon bouclier, votre vie est en danger ? Je m’occupe de vous protéger, H24, d’ailleurs à cause de ça les gens m’ont surnommé « Aegis » Classe, non ? Évidemment, tout ça pour du fric, sans argent, pas d’Aegis. C’est aussi simple que ça. Sauf les petites vielles, c'est l’exceptions.

    Dynamique, souriant et indépendant, je fais le sale boulot de tout le monde, mais refuse obstinément que les autres m’aident. (J’ai l’impression d’écrire une lettre de motivation, vous ne trouvez pas ?) Je m’estime suffisamment fort pour venir à bout de mes soucis tout seul. C’est d’ailleurs un des signes visibles de mon égo surdimensionné. J’ai du mal à déléguer et à me reposer sur les autres, de fait, je n’arrête jamais, quitte à me surmener et finir par m’effondrer (loin des regards indiscrets, question d’égo tout ça… Vous suivez ?).

    En vérité, j’aimerai avoir des frères d’armes mais, certaines personnes disent que je suis un élément « instable » ou que Je suis trop insouciant Je ne me préoccupe pas des conséquences que peuvent avoir mes actes. Il est vrai que parfois je fonce dans le tas sans réfléchir, que je mets en danger de mort mon équipe, que je fais des blagues et des jeux de mots pas forcément drôle, que je mange pour quatre, que je ne sais ni lire ni compter, que j'insulte tous les gens que je n'aime pas, que je n'ai aucune pudeur... Mais malgré cela, je suis quelqu’un de fiable, merde.

    Oui, Je ne suis certes pas bon niveau scolaire mais, sur le plan instinct de survie, combat, rapidité, force, je suis très bon. Petite question : Avez-vous déjà arracher le cœur d'un homme de sa poitrine à main nue ? Non ? Eh bah, moi non plus, mais ça m'a l'air sympas. Je suis plutôt corps à corps niveau combat, mais, je n’hésite pas à me servir d’armes, arme blanche, arme à feu, tout ce qui est létal. Mon arme de prédilection je dirais que c’est mon sabre, simple et efficace. Je le garde toujours sur moi ligoter à ma ceinture, c'est la relique de ma pseudo "famille". Je sais ce que vous vous dite, "Qu'est-ce qu'un sabre peut bien faire contre un pistolet ?" C'est une très bonne question, venez me la poser directement.
    Aller, sans transition, mon style vestimentaire est simple. Chemise blanche avec les manches retroussées, pantalon blanc ou noir en fonction de mon humeur, des bottes noir parfaite pour tout type de terrain. Parlons de mon physique maintenant. J’ai les yeux bleu clair et juste en dessous on peut apercevoir qu’il y a des lignes de la même couleur, pourquoi ? La frime. J'ai les cheveux bruns... Enfin, j'avais les cheveux bruns, jusqu'à ce qu'une certaine personne décide que je devais les avoir autrement. Ils sont toujours ébouriffés.  Pourtant je passe du temps à me coiffer du mieux que je peux, mais rien à faire. Je suis plutôt grand, 1m95 pour 99kg, de muscle, effectivement. Une belle bête.
    Biographie
       
    « Jason, personne ne sait d’où il sort, lui-même ne le sait. Il a grandi dans une famille pauvre, dans un misérable quartier mal famé de Dust. Malheureusement pour lui, ce n'était pas le genre de famille pauvre à être honorable dans sa pauvreté, à tenter de tout faire pour aider ses enfants, vous vous doutez que ce serait trop facile. Non, la famille de Jason se présentait plus en père colérique qui tapait les femmes et son pauvre gosse. Zorg a accepté de le prendre uniquement pour qu’il se batte pour lui et gagner du fric sans faire le moindre effort. Autant dire que pour une personne équilibrée, grandir là-dedans c'est difficile. Mais lui, il avait l’air de s’en foutre. On lui disait de faire une chose il le faisait ni plus ni moins, comme un bon chien obéirait à son maitre. »

    Les gens me posent fréquemment la question « Mais d’où tu viens ? » Et moi je réponds constamment de la même façon avec un haussement d’épaules. La vérité est que je ne suis pas né à Dust mais Antiopée. Je suis arrivé ici par accident… Enfin, « accident » pas vraiment accidentel. D’un côté il y avait moi, un petit garçon qui rêvait de voyager à travers le monde. De l’autre un vaisseau ouvert qui n’attendait que son pilot et sans doute un passager clandestin… Bref, après un long voyage (je ne sais plus combien d’heure, je me suis endormi) Je me retrouve sur une autre planète. Comme il faisait chaud à l’intérieur logiquement je sors pour prendre l’air, une fois dehors je n’ai pas pu m’empêcher de partir à l’aventure. Et bon, vous l’aurez deviné, quand je suis revenu sur mes pas, il n’y avait plus de vaisseau… Oui, parfois le soir j’en rigole.

    « Il n’était bon en rien. Il savait à peine écrire son prénom quand son père l’a ramassé dans la rue. Il devait avoir neuf ou dix ans, pas plus et malheureusement chez nous les petits garçons de cet âge ne survivent pas très longtemps. En général ils meurent pour avoir voler ou perdu pendant les combats. C’est triste, mais nous ne voulons pas de maillons faibles dans nos rangs. Son premier combat était catastrophique, le gamin s’est bien fait amocher, un spectacle très divertissant. Malgré le fait qu’il en prenait plein la poire il continuait à se relever à chaque fois. C’est à ce moment que les gens ont compris que ce gamin finirait par être quelqu’un de fort. »

    Mon père… Enfin, celui qui m’a élevé comme son fils… Ou plutôt comme son gagne-pain, était quelqu’un de désobligeant. Pour lui l’argent était la solution universelle à tous les problèmes, sans argent tu n’étais personne. Ne parlons pas de mon premier combat ou je me suis bien fait retamer par le gosse le plus balèze du coin. Il faisait deux fois ma taille et était plus âgé. Je me disais que j’étais là pour une raison et que comme dans les films à la fin j’allais finir par remporter la victoire. Mais non, la vie n’est pas un film, je l’ai appris à mes dépend à ce moment. Après cette défaite et toute les autres d’ailleurs, j’ai compris que si je ne gagnai pas j’risquais de mourir… Non, pas à cause des coups mais de faim, oui. À chaque défaite je n’avais rien à manger, déjà que la bouffe était dégueulasse alors si EN PLUS on m’en prive… Y’avait plus à réfléchir, ce soir-là, c’était à mon tour de frapper. Après plusieurs combats avec le même garçon il était devenu trop prévisible. Un direct du droit, un coup de pied retourner, si j’attaque au bon moment, j’arriverais à le faire tomber et là, victoire.

    « Après la défaite de mon champion face à Jason, j’ai tout de suite voulu de lui dans ma famille, malheureusement ce chien de Zorg n’a pas voulu me le donner, pourtant je lui ai proposer un paquet de fric. Avant il aurait accepté sans problème, Maintenant je pense qu’il avait compris depuis le début qu’il n’était pas comme les autres ce gamin, c’est pour cette raison qu’il a attendu avec impatience le moment ou il allait montrer ses crocs. De mon côté je n’avais pas dit mon dernier mot je voulais le petit et j’allais tout faire pour l’avoir. C’est à ce moment là où les embrouilles on débuter. »

    J’ai ouvert les yeux dans une pièce sombre, en sachant pertinemment que ce n'était pas chez moi. Mes mains étaient nouées dans mon dos, sur le dossier d'une chaise beaucoup trop inconfortable et craquant à chacun de mes mouvements. Mon regard suivait les personnes qui venaient de pénétrer dans la pièce, ils étaient trois. Je les scrutais tous, essayant de défaire le tissu qui bandait ma bouche. Pas moyen. Dans le lot j’ai reconnu l’un des types un camarade de Zorg. Ça devait faire au moins 3 ans. En les voyant s'approcher, je cherchais de plus en plus à me libérer, tout en sachant que je n'y arriverais pas. « Tu vas rester ici pendant un long moment, ne t’inquiète pas, nous nous sommes occupés de ton papa. Il va bien. » Je m’étais déjà fait frapper auparavant mais, jamais par des adultes de ce calibre. La douleur était présente. Et cela a été comme ça tous les jours, matin, après matin. Ma douleur me noyait dans mes cris alors que je sentais le sang couler le long de ma gorge. La douleur coulait de mes plaies devenues si profondes. Ma peau me brûlait sans cesse, c'était comme si mes muscles et organes voulaient fondre pour se déloger de ce corps meurtri. Cela faisait plusieurs jours maintenant que ça avait commencé…

    « Je m’en voulais tellement, pourquoi j’avais fait ça à ce pauvre gamin. Je me suis laisser emporter dans cette histoire qui ne me concerne même pas, résulta des courses j’avais tué un ami et je m’apprêtais à faire encore pire. Je ne voulais plus faire ça, entendre ses cris de douleur me fendais le cœur, c’était insupportable. Alors, pendant que les autres n’était plus là, j’ai profité pour aller le délivrer. Il était encore inconscient quand je suis entré dans la salle… »

    J’en avait marre de souffrir. Marre qu’on me marche sur les pieds, et surtout marre de ce trou à rat puant. Les jours passèrent, l’atmosphère devenait beaucoup plus tendue. La petite frimousse déplorable avait disparu et laisser place à un visage flegmatique. Un matin alors que la routine venez frapper à la porte de ma cellule, je me tenais prêt à accueillir mes adversaires. Je faisais semblant d’être inconscient pour les prendre par surprise, croyait moi y’avait de la surprise, surtout quand j’ai senti les cordes se détacher. Je n’ai pas perdu d’temps pour donner un coup de boule à celui qui m’avait libéré. Il est tomber et m’a regardé, il a sorti un couteau de sa poche puis la lancer à mes pieds. « Vas-y, tu peux t’enfuir… Et désolé pour ton père. » je n’en avais strictement rien à faire de ce vieux. J’ai ramassé le couteau puis je me suis barré. Pendant ma fuit j’ai tué plusieurs Gard plus ou moins discrètement. Je vous mentirais si je disais que je n’ai pas aimé faire ça.

    « Après cette histoire je ne l’ai plus jamais revu, parfois j’entends des rumeurs à son sujet, il semblerait qu’il se soit fait un nom parmi les chasseurs de prime. C’est tout ce que je peux vous racontez à son sujet, la suite il faudra voir avec lui… »
    Brook
    Package choisi : Le Pack Du Destin !
    Rang demandé : C ?
    Comment as-tu découvert le forum ? :Mario
    Parrain/Marraine : Mario
    avatar
    Messages :

    80

    Localisation :

    Antiopée

    Métier :

    Scientifique de l'Enclave

    Code couleur :

    #0099cc

    Crédits :

    585

    Réputation :

    0

    Re: Work Hard Dream bigMessage par Nuawa Misra-Valaersen le Sam 17 Nov - 20:45
    Coucou !

    Des nouvelles par ici ? Tu as besoin de plus de temps, ou de réponses pour terminer ta fiche ? N'hésite pas à nous tenir au courant !